Baden, la Côte d’Azur de la Bretagne

Le centre de Baden © Charles Crié/ccas

Le centre de Baden © Charles Crié/ccas

Avec ses 127 hébergements locatifs et ses 71 emplacements nus, le centre CCAS/Campéole de Baden est un petit havre de paix à quelques mètres de Port-Blanc, face à l’Île-aux-Moines et au bord du golfe du Morbihan, où, de source sûre, il fait toujours beau. Et si c’était votre prochaine destination vacances ?

Dimanche soir, 19h. C’est l’heure de la traditionnelle réunion d’accueil des vacanciers au centre Campéole de Baden. Une centaine de bénéficiaires sont au rendez-vous. Fabien Guillet, directeur du camping, souhaite la bienvenue à tous. Et passe la parole à Bruno Rathouit, vice-président de la CMCAS Finistère-Morbihan. Car depuis 2012, le centre de Baden est passé en gestion Campéole. Pour le meilleur, comme l’explique Bruno : « Avant 2012, Baden était un village de toiles, ouvert uniquement de mi-juillet à mi-août. Depuis, Campéole a investi 6 millions d’euros sur le site. Les hébergements ont été renouvelés, maintenant il y a des mobil-homes et de nouvelles structures légères. Et même une piscine ! » Pour autant, Baden étant le seul centre CCAS du Morbihan, Bruno voulait à tout prix que l’esprit CCAS ne disparaisse pas dans l’opération. Pari réussi, comme il l’explique : « Je me suis battu pour continuer d’intervenir lors des réunions d’accueil. Les vacanciers peuvent toujours bénéficier d’activités dans le cadre du par et du pour. Par exemple, une initiation à la voile sur le voilier de la CMCAS, ou des visites historiques de Vannes et d’Auray encadrées par les collègues bénévoles. Dans le centre, la bibliothèque permet aux vacanciers d’emprunter gratuitement des livres, et les tournées culturelles passent toujours par Baden !

Bruno Rathouit vice-président de la CMCAS Finistère-Morbihan © Noémie Coppin/ccas

Bruno Rathouit vice-président de la CMCAS Finistère-Morbihan © Noémie Coppin/ccas

Désormais, le centre est ouvert de Pâques à octobre, et il y a 10% d’emplacements en plus. Les bénéficiaires sont les grands gagnants de cette convention. Et ça, c’est l’essentiel. » Reste l’ouverture du centre à tous, pas seulement aux agents des IEG. Mais ça aussi, c’est une bonne chose, selon Bruno : « Il ne faut pas se refermer sur nous-mêmes. C’est l’occasion de montrer ce qu’on sait faire à tout le monde. On a réussi à garder un rapport social, humain aux vacances. Ce n’est pas tombé dans le commercial. Pour moi, c’est gagné. »

Bernard et Marie-Noëlle Menil bénéficiaires de Bourges © Noémie Coppin/ccas

Bernard et Marie-Noëlle Menil bénéficiaires de Bourges © Noémie Coppin/ccas

Deux retraités reviennent du golfe voisin à vélo. C’est Bernard et Marie-Noëlle Menil. Ils sont arrivés dimanche de Bourges, et c’est leur première fois à Baden. Ils nous invitent sur la terrasse de leur toile pour des palets bretons et un café fort en souvenirs. Car dès que Bernard est entré chez EDF, en 1979, les vacances, c’était avec la CCAS : « Notre fils n’avait qu’un an et demi. Dans les années 80, les centres CCAS, c’était mythique ! On se souvient des pains de glace tous les jours dans la glacière, des deux bouches de gaz pour faire la cuisine. Même du linge, qu’on frottait soi-même, on se retrouvait tous aux sanitaires pour faire ça ensemble. C’était moins confortable, mais très convivial ! On a vraiment passé de beaux étés grâce à la CCAS ! » Puis Bernard et Marie-Noëlle ont eu un chien. Et là, à contre-coeur, ils ont dû faire une croix sur les centres CCAS. « On a eu mal au cœur, mais on ne pouvait pas laisser notre chien. Et puis là, depuis l’an dernier, on a appris que les chiens étaient acceptés dans les centres Campéole. On a eu un peu peur de ne pas retrouver l’esprit CCAS qui nous plaît tant, mais finalement, on est très satisfaits. On aurait dû faire ça plus tôt ! »

Niels Andersson et Stéphanie bénéficiaires de Chinon © Noémie Coppin/ccas

Niels Andersson et Stéphanie bénéficiaires de Chinon © Noémie Coppin/ccas

Petit détour par la piscine. Certains se délassent dans le jacuzzi, mais Niels Andersson et son amie Stéphanie, eux, préfèrent jouer au ballon avec d’autres vacanciers. Niels a 25 ans, et il termine son apprentissage au CNPE de Chinon. Cette année, ce sont ses premières vacances dans un centre CCAS : « J’ai fini ma deuxième année d’apprentissage et je deviens agent en septembre. Cette année, je découvre les vacances CCAS. Et c’est génial ! D’abord, financièrement, c’est imbattable. Vu mon budget, je n’aurais jamais pu me payer de telles vacances dans le privé, pas avec ce standing et surtout pas avec autant d’activités à des prix abordables. En plus, l’endroit est magnifique, entre l’île aux Moines, Quiberon, le Bono, les vieilles pierres, les chemins du bord du golfe… Au niveau de l’hébergement, on est en structure légère, et c’est très confortable. Et puis, surtout, il y a la convivialité. Ici, c’est vraiment l’esprit camping, on rencontre plein de monde ! Je ne savais rien de la CCAS, ce sont des anciens de ma SLVie qui m’ont tout expliqué, et je me dis que je suis vraiment chanceux d’hériter de tout ça. Une chose est sûre, l’an prochain, on remet ça ! »

Denis Mutte et ses deux enfants Romane et Elliot bénéficiaires du Nord © Noémie Coppin/ccas

Denis Mutte et ses deux enfants Romane et Elliot bénéficiaires du Nord © Noémie Coppin/ccas

En sortant de la piscine, nous croisons Denis Mutte en pleine partie de ping-pong endiablée avec son fils Elliot, 10 ans, et sa fille Romane, 6 ans. Ils sont arrivés du Nord il y a quelques jours, où Denis est préventeur direction commerce. Et c’est leur première fois à Baden : « On connait un peu la région car on a de la famille à Vannes, alors on en profite pour faire d’une pierre deux coups. Nous sommes dans un mobil-home vraiment confortable, et le centre est super pour les enfants. Les terrains de tennis, de basket, les tables de ping-pong, et en prime, il y a une piscine. C’était la surprise à l’arrivée, on l’ignorait ! Ce qui me plaît le plus, c’est la région, le golfe, son côté paisible, la plage au bout de la rue. C’est un beau dépaysement. » Au fond du bar du camping, un petit coin a été aménagé en bibliothèque. Christophe Raoul et ses deux enfants de 4 et 6 ans sont en train de choisir des BD. Le responsable d’équipe est tout juste arrivé du Val d’Oise. « A chaque fois que je viens dans un centre CCAS, je fais un tour à la bibliothèque.

J’aime l’idée qu’il y a derrière, celle de l’ouverture à la culture, la gratuité, le partage, la confiance. Alors je participe. Souvent, je laisse aussi mes propres livres en partant pour qu’ils passent dans d’autres mains. » Christophe a d’ailleurs une histoire particulière avec la lecture et les activités sociales : « J’ai appris à lire grâce à la CCAS. Jusqu’à 25 ans, j’étais totalement réticent à la lecture. J’étais resté sur l’expérience affreuse de La princesse de Clèves au collège. Je pensais que la lecture, ce n’était tout simplement pas pour moi. Et puis quand j’ai commencé chez GDF, mon tuteur était passionné de lecture, et il m’a apporté un livre adapté à mes goûts. Un polar historique. Et je me suis rendu compte qu’il y avait autant de livres que de personnalités. Il faut juste trouver le bon ouvrage, le bon style. Aujourd’hui, j’essaie de perpétuer ça avec mes enfants, en leur donnant le goût de lire, et ça commence avec les BD ! »

Ambiances sonore du centre

Encore une belle journée estivale qui s’achève au centre de Baden. Dans notre prochain article, découvrez l’activité « initiation à la voile » proposée aux vacanciers de Baden, et encadrée par des agents bénévoles de la CMCAS Finistère-Morbihan. Rendez-vous la semaine prochaine !

2 Commentaires
  1. pecheux 4 ans Il y a

    bonjour nous sommes fin de saison
    question peux ton venir a la journée voir quelques jours !
    moi retraite E D Fet madame atteinte de sclérose souvent hopital réeducation et soins
    difficile de s’ evader et pas trop loin de saint brieuc (tout pour le sud de la france )

    une solution chez vous?? et comment gites! sans pension ! demi pension? tarif convention ? SALUT MERCI RENSEIGNEMENTS

  2. nicolas 4 ans Il y a

    CET été moi et ma femme , nous avons passé 3 semaines à ARVIEU dans l’ AVEYRON , petit centre de 35 toiles de 4 places , magnifique endroit pour faire des visites , des balades en foret , dans la campagne , au bord du lac de PARELOUP , visites de villes : MILIAU , RODEZ , ALBI , villefranche de rouergue , LAGUYOLE , ….. ; joli centre , trés calme , pour le repos et la convivialitée , par contre pas de plats cuisinés , de télévision , d’internet , de piscine , …. mais des activitées en rapport avec le lac ( pédalos , obtimiste , planche à voile , catamaran , baignade en eau douce et surtout bronzette sur la plage de sable fin ,le soir apéros sur certaines terrasse dans le centre , à la place d’ancienne toiles , centre un peu vieillo , mais agréable quand il fait chaud , car bien ombragé .

Laisser une réponse à pecheux Cliquer ici pour annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

cinq × 3 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?