Festivals jeunes : on lâche rien !

Premier festival jeunes de l’année, le Fest’Île-de-France a enflammé le château de Vigneux-sur-Seine (Essonne), les 3 et 4 juin 2017. Certains y ont posé leur tente, d’autres les ont montées pour abriter les collègues… Un bon petit festival au bon goût de Soulac, festival national des électriciens et gaziers. En attendant l’année prochaine, pour le vrai !  

Parti de rien, ou plutôt d’une idée échangée entre deux potes, le festival des jeunes électriciens et gaziers de la région parisienne a mobilisé 51 bénévoles. Parmi eux, Jérémy Namard, président de la com’ jeunes de l’Essonne et organisateur du week-end. ©Didier Delaine/CCAS

 

“Quand on n’a pas un boulot technique, on se demande à quoi on va servir” confient plusieurs bénévoles. La preuve en image : pour bâtir un festival, dans les IEG, on a besoin de tout le monde ! ©Didier Delaine/CCAS

 

Les président.e.s de CMCAS fidèles au poste pour accueillir les festivaliers : (de g. à dr.) Corinne Bernardini, CMCAS Essonne, Bernard Labreuil, CMCAS Yvelines et Jean-Marc Tixier, CMCAS Val-d’Oise. ©Didier Delaine/CCAS

 

Fraternité, liberté, solidarité : les Scop-Ti partagent les valeurs des Activités Sociales de l’énergie. Et leurs thés et tisanes 1336 ont su réveiller les festivaliers dimanche matin, quand la lumière pique les yeux… ©Didier Delaine/CCAS

 

Des saucisses ! Des saucisses partout !! Grâce aux salariés de la restauration CCAS, aidés par les électriciens et gaziers bénévoles pour le service. ©Didier Delaine/CCAS

 

“Définir et construire les outils qui permettront de créer ce dont on a besoin” : aucun doute, au stand Fab Lab, on est en phase avec les valeurs du festival… et on repart avec son buste en 3D, imprimé via Ultimaker 2+ en à peine 30 minutes. Avec l’association ASTS. ©Didier Delaine/CCAS

 

Motiver les jeunes à s’investir sans une prog’ de ouf ? Pas possible pour les organisateurs : “on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre”… mais avec l’attrape-mouche, oui ! ©Didier Delaine/CCAS

 

Avant un set endiablé grâce au funana, musique et danse traditionnelle du Cap-Vert dont elle est originaire, Asty raconte sa fierté de jouer pour ses jeunes collègues. Hors de scène, Astilina Garcia-Semedo, 39 ans, est responsable groupes contrat de travail à l’agence Enedis-GRDF de Courcouronnes (Essonne). ©Didier Delaine/CCAS

 

“Militants du quotidien, tous ensemble” : les mots de L’homme parle, compagnons de route des Activités Sociales de longue date, résonnent loin dans la tête des électriciens et gaziers. ©Didier Delaine/CCAS

 

C-Lest, conseillère clientèle raccordement gaz à Bretigny-sur-Orge, a fait zouker les festivaliers. ©Didier Delaine/CCAS

 

“On reste les mêmes, question d’intégrité…”. Tête d’affiche du Fest’Île-de-France avec Mokobé, en tournée avec l’Âge d’or du rap, les Nèg’Marrons rassemblent les nostalgiques et les utopistes. ©Didier Delaine/CCAS

 

Self’Île-de-France ! ©Didier Delaine/CCAS

 

“J’étais agent technique à EDF-GDF puis ERDF, je crois que j’ai connu Enedis, aussi, je ne sais plus…”. Parmi les anciens, Didier Legroyer et sa compagne Linette ont régalé les jeunes de leurs crêpes au bon goût de transmission des valeurs (avec beaucoup de Nutella). ©Didier Delaine/CCAS

 

A la régulation du festival, à la maintenance ou responsables du site de Vigneux-sur-Seine, les anciens, actifs ou retraités des IEG et des CMCAS, ont fait tirer leur portrait en 3D. De gauche à droite : Alexandre Schmidt, Guy Frémeaux, Thierry Laforêt, Eugène Sébastien, Fabien Nobilleau. ©Didier Delaine/CCAS

 

“Les Activités Sociales sont à nous tous ! Venez prendre notre place pour la prochaine et y’aura pas de galère, venez vous investir, faites du bruit !” Les organisateurs.trices du Fest’Île-de-France, piliers de commissions jeunes, saluent les bâtisseurs, les festivaliers et les bénévoles, clairement ému.e.s par cette belle réussite. ©Didier Delaine/CCAS

 

 Ambianceur de l’extrême, Jérémy Namard enchaîne l’organisation du festival avec un DJ set de 7h30 non-stop. Dimanche matin, le technicien d’exploitation élec est au poste, avant de gérer le démontage du site… Bâtisseur de l’extrême ! ©Didier Delaine/CCAS

 

1 Commentaire
  1. gouget 2 ans Il y a

    Bravo je vois que c’est une fête réussie à refaire et bravo aux organisateurs, et les bustes sont très ressemblants

Laisser une réponse à gouget Cliquer ici pour annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dix + cinq =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?