Convoyage : comment ça marche ?

Avant le départ, les convoyeurs et les convoyeuses bénévoles ou détaché·es accueillent les petits bénéficiaires et leurs parents. ©Joseph Marando/ CCAS

Vos enfants partent en colo, mais saviez-vous qu’ils étaient convoyés sur leur lieu de séjour par des agents actifs ou inactifs, conjoints ou enfants d’agents majeurs ? On a suivi deux convois, vers Mesquer (Loire-Atlantique) et Corrençon-en-Vercors (Isère). On vous embarque ?

Voir tous nos articles sur le convoyage des enfants en colo

Photos : Joseph Marando/CCAS


De 6 à 17 ans, le transport jusqu’au lieu de la colo est pris en charge par les CMCAS et la CCAS. Jusqu’à 14 ans, les enfants sont accompagnés par des convoyeurs et des convoyeuses, bénévoles ou détaché·es par leur entreprise. Avant 6 ans, ils sont accompagnés par leurs parents.

Les premières amitiés se forgent pendant le voyage… ©Joseph Marando/ CCAS

Première étape du convoyage : la remise des carnets de liaison aux convoyeurs par les parents, contenant le livret sanitaire de l’enfant et les autorisations légales. C’est le moment d’échanger sur les besoins de santé spécifiques de l’enfant, et de confier sereinement les enfants aux convoyeurs.

Remise des carnets de liaison, contenant le livret sanitaire, l’autorisation de droit à l’image et les autres documents réglementaires. ©Joseph Marando/ CCAS

TGV, TER, navettes, car… Lors des différents étapes du voyage, les enfants sont régulièrement comptés. Ici, rendez-vous était donné à Grenoble, direction Lyon, où le convoi récupère un autre petit groupe d’enfants à destination de Nantes, puis de Mesquer, lieu de la colo.

L’indispensable comptage des enfants à chaque étape du voyage, généralement assuré par le chef ou la cheffe de convoi. ©Joseph Marando/ CCAS


Les convoyeurs et les convoyeuses sont là pour assister les enfants à chaque moment du voyage. ©Joseph Marando/ CCAS

Les convoyeur·euses sont considéré·es comme encadrant·es, même s’ils n’ont pas de diplôme (type BAFA). Ils sont donc soumis à une obligation générale de surveillance, de prudence et de sécurité, et leur responsabilité peut être engagée tant sur le plan civil que pénal.


Les échanges vont “bon train” avec les enfants…  ©Joseph Marando/ CCAS

Le voyage fait partie intégrante du séjour : pour chaque enfant, c’est le départ pour des vacances tant attendues. Au cours de cette longue journée de transport, la timidité initiale cède vite la place aux amitiés naissantes.

Première étape de la colo, le voyage forge les amitiés entre les jeunes, avant l’arrivée sur le lieu de séjour. ©Joseph Marando/ CCAS


Un voyage, ça se prépare… à cet âge, les téléphones portables sont encore rares ! ©Joseph Marando/ CCAS


Les repas sont pris dans le TGV. ©Joseph Marando/ CCAS


L’indispensable doudou, qui lui aussi part à l’aventure de la colo. ©Joseph Marando/ CCAS

Dans les trains ou les cars comme lors des déplacements, les convoyeurs encadrent les groupes d’enfants : un devant, un derrière. Le nombre de convoyeurs par groupe d’enfant, strictement encadré par la loi, est plus important dans les Activités Sociales que dans les autres colos.

En transit à la gare de Lyon, les enfants se dirigent vers la dernière étape du voyage : un bus qui les amène à Corrençon. ©Joseph Marando/ CCAS

Jamais seuls, où qu’ils soient, les enfants convoyés sont placés sous la responsabilité du ou de la chef·fe de convoi et des autres convoyeurs, jusqu’à leur arrivée sur le lieu de la colo. Au départ, les parents remettent d’ailleurs une attestation de prise en charge pour acter le transfert de responsabilité.

Dans les transports, comme en transit, les enfants ne sont jamais livrés à eux-mêmes. ©Joseph Marando/ CCAS


C’est parti pour un dernier voyage en car, direction la colo de Corrençon. ©Joseph Marando/ CCAS

Arrivée à Mesquer pour certains, à Corrençon-en-Vercors pour les autres. Tout au long du voyage, comme durant le séjour, les activités et le vivre ensemble sont régis par le Projet éducatif des électriciens et gaziers.

Les jeunes sont arrivé·es à bon port, et se dirigent en petits groupes vers leur hébergement. ©Joseph Marando/ CCAS

“À l’heure où les Moyens bénévoles dédiés aux Activités Sociales ont subi une attaque sans précédent, votre engagement est d’autant plus important : il montre notre capacité de résistance et la volonté des agents des Industries électriques et gazières à voir perdurer et grandir le modèle des Activités Sociales.”

Régularisation des documents administratifs avec l’équipe de la colo. ©Joseph Marando/ CCAS

C’est en ces termes que Nicolas Cano et Jean-François Coulin, présidents des organismes des Activités Sociales de l’énergie, remercient les convoyeurs et convoyeuses pour leur engagement passé, présent ou futur.

En un mot : chapeau les bénévoles !

“Mission accomplie !” ©Joseph Marando/ CCAS


Convoyer les enfants en colo : comment ça marche ?

Vous souhaitez tenter l’expérience du convoyage et accompagner les enfants et ados de vos collègues sur leur lieu de vacances ?
Feuilletez et/ou imprimez la brochure ci-dessous : vous y trouverez toutes les infos utiles.
Plus d’infos sur ccas.fr > rubrique Engagement > Convoyage

Livret du convoyeur

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

9 − 9 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?