Soulac vous présente… son guide gastronomique !

“Bon, qu’est-ce qu’on mange ?” Ou la question commune aux festivaliers et aux bâtisseurs : la boustifaille. L’embarras du choix pour les premiers, et toute une organisation pour les seconds ! Dans les quelque quarante stands de la 16e édition du festival d’Énergies, les spécialités régionales préparées avec amour ont régalé les collègues pour quelques euros.


Baguettes flambées au stand Alsace-Lorraine. ©Eric Raz/CCAS

Arrivés trois jours seulement avant le festival, les bâtisseurs et les bâtisseuses – plus de 500 agent.es bénévoles au total – n’ont que peu de temps pour éplucher, couper, presser, tartiner, cuire… pour deux jours de ripailles comme on en connaît peu !

Jus de fruits frais au stand Centre (CMCAS Berry-Nivernais, Chartres-Orléans et Tours-Blois) . ©Charles Crié/CCAS

Par exemple, si on vous dit Bretagne, vous dites… crêpes ? Certes, 2000 crêpes ont été écoulées (selon les organisateurs), mais aussi près de 500 kg de langoustine, en direct depuis la côte !

Les langoustines du stand Bretagne (CMCAS Haute-Bretagne et Finistère-Morbihan). ©Charles Crié/CCAS

On n’oublie pas les huîtres et les cagouilles (comprendre : les escargots) du stand Poitou-Charentes.

Assiettes d’huîtres proposées par les bâtisseurs du stand Poitou-Charentes (CMCAS Angoulême, La Rochelle, Niort, Poitiers). ©Eric Raz/CCAS

Les quantités astronomiques ne font pas peur aux jeunes agents : les savoyards avaient prévu 5000 parts de tartiflette, de quoi nourrir le tiers des festivaliers ! Pour les deux autres tiers, il y avait aussi le sauté de canard géant du stand Aquitaine Nord…

Tartiflette géante au stand de la CMCAS Pays de Savoie. ©Charles Crié/CCAS

 

Sauté de canard géant au stand Aquitaine Nord (CMCAS Agen, Gironde, Périgueux). ©Eric Raz/CCAS

Ceci dit, se goinfrer de spécialités régionales est un art subtil, qu’il vaut mieux pratiquer en fonction des activités prévues. N’est-ce pas le saut à l’élastique ?

Saut vertical à l’élastique devant le stand des CMCAS Gap et Avignon. ©Eric Raz/CCAS

“Tu manges comme tu sèmes” dit le proverbe. Ce qu’on a semé à Soulac, contrairement à cet autre proverbe, ne reste pas forcément à Soulac. Des rencontres, entre tous.tes celles et ceux qui viennent de loin, il y en a eu !

Brochettes de viande et poisson à la CMCAS Mayotte. ©Charles Crié/CCAS

Vente de produits de Martinique et goodies du festival d’Énergies. ©Charles Crié/CCAS

Siroter le thé sous la tente Sahraouie, ça n’a pas de prix. Non seulement parce que c’était gratuit, mais surtout parce que c’est là l’essence du festival d’d’Énergies : festif et revendicatif.

Rencontre avec l’Association des amis de la République arabe sahraouie démocratique, partenaire de la CMCAS Gironde. ©Charles Crié/CCAS

Soulac, c’était aussi des kilos de mousse…

Jeu de mousse au stand des Hauts-de-France (CMCAS Littoral Côte-d’Opale, Picardie, Valencienne et Nord-Pas-de-Calais). ©Eric Raz/CCAS

…et des tonnes de jeunes bien chauds pour que la fête continue !

La fête continue jusqu’au bout à la CMCAS Pays de Savoie. ©Eric Raz/CCAS

Pour se remettre des folies de la veille, les CMCAS de la région parisienne ont même offert le petit déjeuner du dimanche.

Petit déjeuner offert pas les CMCAS de la région parisienne. ©Charles Crié/CCAS

Tout ça pour dire qu’à Soulac, nous étions tout à la fois fiers de nos identités régionales, copains et copines du monde, festifs et solidaires, même différents, tous et toutes pareil : on aime manger ! Alors Bye bye Soulac… et à bientôt !

Stand de la CMCAS Languedoc. ©Charles Crié/CCAS

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

5 × cinq =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?