Retrouvailles à l’école de la vie

Retrouvailles à l'école des métiers EDF de Soissons-Cuffies©D.Delaine/ccas

Retrouvailles à l’école des métiers EDF de Soissons-Cuffies©D.Delaine/ccas

En haut de la colline, dans le parc où se situe l’ancienne école de métiers EDF de Soissons-Cuffies, anciens élèves et enseignants se sont rassemblés, ce mercredi 8 juin 2016. La joie et l’émotion étaient au rendez-vous.

« Ah Marcel, tu n’as pas changé ! » Michel Rolland, un des quatre organisateurs de cette journée, accueille les 175 participants des cinq premières promotions (de 1959 à 1964) de l’Ecole de métiers EDF de Soissons-Cuffies*. De 1959 à 1990, 62 promotions se sont succédé dans cette école, soit 4 500 élèves. Comme Roger Boyer et Jean Coulon qui se cherchent sur la photo de classe de la 5e promo (1961-1962), nommée Chinon « parce que c’était le début du nucléaire ! »

Ils avaient entre 16 et 19 ans. « Nous étions dix équipes de huit en technique – monteurs-électriciens de ligne – et deux équipes en administration et comptabilité, se souvient Jean. C’était une formation accélérée théorique et pratique. En une année, on ingurgitait beaucoup de choses. » Un brin nostalgique, Roger se remémore l’esprit de l’école : « La solidarité, la responsabilité, l’amitié, le professionnalisme. Tout le monde avait sa place dans les équipes. Nous étions soudés. » L’originalité de cette école reposait sur l’autodiscipline et l’autogestion. « Nous n’avions pas de surveillants. » Les élèves élaboraient eux-mêmes les règles d’organisation : vie intérieure, loisirs, sports. Un processus d’autogestion leur était confié concernant les responsabilités techniques et administratives.

Esprit de fraternité

Georges Requier, 91 ans était ancien encadrant et directeur adjoint de 1958 à1964 © D.Delaine/ccas

Georges Requier, 91 ans était ancien encadrant et directeur adjoint de 1958 à 1964 © D.Delaine/ccas

Dans la salle Prestige, ancien réfectoire de l’école, Michel Rolland (4e promo) entame les prises de parole. La plus émouvante sera celle de Georges Requier, âgé de 91 ans. Cet ancien encadrant et directeur adjoint de 1958 à 1964 a participé à la construction des bâtiments, des ateliers : « Il fallait leur donner une âme. Tous ensemble, vous vous êtes mis à l’œuvre et cette école est devenue une école de la vie. Cette formation humaine a donné de bons professionnels ayant le sens des responsabilités. » Puis il propose une minute de silence à la mémoire des disparus. Instant poignant. L’émotion s’amplifie quand un des organisateurs, Guy Schaefer (3e promo), propose à l’assemblée d’entonner l’hymne de l’école. Les yeux embués, les gorges déployées, les 175 participants retrouvent dans ce chant l’esprit de fraternité de cette école de la vie.

Les nouvelles, Numéro spécial

L’Association du patrimoine de Cuffies vient d’éditer pour l’occasion son bulletin « Les Nouvelles », consacré à l’histoire de l’Ecole de métiers de Soissons-Cuffies. Pour la commander : assopatrimoinecuffies.info, ou info@assopatrimoinecuffies.info


L’hymne de l’Ecole de métiers EDF de Soissons-Cuffies

Blason de Soissons©D.Delaine/ccas

Leur devise  « L’avenir est à Toi. L’esprit Soissons sera en Toi. L’école de la vie. ©D.Delaine/ccas

Des horizons de notre France
Nous venons à Soissons
Le cœur joyeux plein d’espérance
Vibrant à l’unisson
Ne cachant pas notre fierté.
Toutes nos voix se sont unies
Pour venir chanter
Vive Soissons-Cuffies

Soissons-Cuffies, sur ta colline
Tu trônes dans le Nord
Et dans l’école où l’on devine
Le prix de nos efforts
Avec la joie de notre Vie
Brille l’éclat de tes couleurs.
Chantons d’un seul cœur
Vive Soissons-Cuffies

Soissons-Cuffies, tous tes élèves
Armés de volonté
Voient peu à peu que leurs beaux rêves
Vont se réaliser.
Par ta discipline assouplie
Tu les as formés pour la Vie.
Chantons pour toujours
Vive Soissons-Cuffies
La la la…

*Aujourd’hui, l’infrastructure abrite une antenne universitaire dont l’IUT Génie électrique informatique industrielle (GEII) et la communauté d’agglomération du Soissonnais.

4 Commentaires
  1. milot 3 ans Il y a

    que de regrets de n’avoir pas pu etre présent à ce rendez-vous , j’étais en famille outre Atlantique, mais j’ai eu une grande pensée pour tous et cette école de la vie et de la technique . Un grand salut à tous et en particulier à ceux de la 5eme promotion.

  2. LABALETTE 3 ans Il y a

    c’était trop bien j’en redemande

  3. VAILLANT 3 ans Il y a

    S ‘il est vrai qu ‘ancien de la 19 ème promotion ( promo Eric TABERLY) , on peut apparaître comme des gamins vis à vis de nos anciens mais bon on est toujours aussi fier de porter haut et fort les valeurs de notre belle école.
    Cet état d’esprit on le garde et on le partage , on se retrouve tous les 3 ans avec nos épouses pour une semaine : Super Besse , Kaysersberg , Marinca, Anglet , Morgat et en septembre Merlimont .et oui chez les cht’is
    Chaque région est ainsi visitée grâce aux dévouements de chacun et de notre CCAS.
    Oyé , Oyé les anciens …., des Horizons de notre France……etc….

  4. ABADIE 3 ans Il y a

    Je vois dans ces commentaires et photos le plaisir qu’ont eu ces collègues à se retrouver à l’école après toutes ces années passées loin les uns des autres. J’ai connu ce genre de retrouvailles à 3 reprises à Super Besse (la première fois 32 ans après être sortis de l’école), cela a donné d’extraordinaires WE. J’ai aussi un grand plaisir à relise et fredonner notre hymne et je me rend compte que 47 ans après j’ai encore l’air et les paroles en tête. Amitié à tous ceux de Cuffie.
    Bernard ABADIE, sous chef de la 18ème promo.

Laisser une réponse à ABADIE Cliquer ici pour annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

19 − 11 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?