Agents des IEG : filmez-vous pour le prochain clip de Coureurs 2 Rimes !

Avec leur groupe Coureurs 2 Rimes, Cyrille Koulischer (à g.) et Jimmy Fabrer, techniciens Enedis à Nîmes, rappent leurs coups de cœur et leurs coups de gueule. ©C2R

Sur les réseaux sociaux, au Festival d’Énergies, dans un village vacances… Vous avez peut-être déjà croisé Cyrille Koulischer au détour d’une scène ou d’un freestyle. Technicien Enedis, fondateur avec son collègue Jimmy Fabrer et Baptiste Plantade du groupe de rap Coureurs 2 Rimes, il fait appel à tous les agents pour réaliser le clip de “UFC 3.0”, extrait de leur premier album “Premiers pas”.

Leurs textes portent un regard à la fois humoristique, critique et tendre sur la société, l’entreprise et le quotidien. Le groupe de rap Coureurs 2 Rimes (C2R), composé de Cyrille Koulischer et Jimmy Fabrer, techniciens d’intervention polyvalents à l’agence Enedis de Pont-de-Justice de Nîmes et élus à la SLVie Costières (CMCAS Languedoc), vient de sortir son premier album : “Premiers pas”. Baptiste Plantade, qui a participé à la création du groupe en 2017 et à la réalisation de l’album, a quitté la formation après une mutation professionnelle. C’est désormais en duo que les deux amis poursuivent l’aventure.

Dernier projet en date pour C2R, la réalisation d’un clip participatif sur leur morceau “UFC 3.0”, qu’ils vont composer avec des vidéos tournées par les agents des Industries électriques et gazières. L’idée : vous filmer sur votre lieu de travail, ou de télétravail, seul ou entre collègues, sur le refrain de “UCF 3.0”, disponible sur l’album “Premiers pas”.

Envoyez vos vidéos à coureurs2rimes@gmail.com ou au 06 75 93 92 97 (WhatsApp). Vous avez jusqu’au 25 septembre pour participer.


Pourquoi avoir choisi le rap ?

Cyrille Koulischer : Nous avons toujours adoré le rap. Nous avons entre 30 et 40 ans ; durant notre jeunesse, c’était la musique prédominante : IAM, Sniper, NTM… Notre première chanson remonte à nos 15 ans. Avec Baptiste, que je connais depuis l’enfance, nous voulions juste faire une chanson sur l’amitié. Nous avons fait l’instru sur un logiciel que mon père avait sur son ordi… Et on a continué !

Le rap permet de dire des choses qu’on ne dit pas facilement à cet âge. À 16 ans, je n’avais pas de facilités pour m’exprimer, et le rap m’aidait. On a créé le groupe C2R en 2017, après que j’ai rencontré Jimmy à l’agence. On partage tous les trois la même passion pour la course à pied – d’où le nom du groupe – et pour le rap. Aujourd’hui, dans nos chansons, on parle beaucoup du rap et de ce qu’il apporte. Il agit un peu comme une thérapie. On écrit aussi sur le quotidien, le travail et nos collègues : avec eux, on n’a pas l’impression de taffer mais d’être dans une bande de potes !

Vous êtes deux à écrire : comment vous y prenez-vous pour composer un morceau ?

Chacun écrit ses paroles et les dit. Par exemple, quand j’ai une idée de thème, j’invente un couplet, puis je passe le texte à Jimmy qui prend le relais et rédige la suite en s’inspirant de ce que j’ai écrit. Parfois, c’est lui qui a une idée et qui commence. Ensuite, nous donnons notre avis, nous sommes en général sur la même longueur d’ondes sur les textes. En revanche, nous n’avons pas la même façon d’écrire. Je ne pourrais pas rapper sur ses paroles, nous n’avons pas le même flot de paroles.

Parlez-nous du clip participatif que vous avez créé pendant le confinement.

Notre album est sorti le 3 avril, en plein confinement. Nos concerts programmés pendant cette période ont été annulés les uns après les autres. Nous cherchions une manière de promouvoir l’album, quand nous avons eu l’idée de faire un clip sur l’une des chansons avec tous ceux qui voudraient participer. Nous avons choisi “Le temps qui passe”.

Nous avons reçu cent vingt vidéos, la plupart provenant de proches. Nous avons été surpris par la créativité de certaines personnes, qui se sont vraiment creusé la tête pour se mettre en scène. C’est vrai que le confinement était un bon moment pour ça. Nous n’avons jamais eu autant de vues et de commentaires qu’avec cette vidéo. Ça a été notre plus gros buzz !

Pour septembre, vous proposez un nouveau clip participatif, mais cette fois exclusivement avec des collègues des IEG.

Pour ce clip, nous nous adressons à toutes les personnes travaillant dans les Industries électriques et gazières : il vous suffit de chanter ou de danser sur le refrain de notre morceau “UCF 3.0” sur votre lieu de travail ou de télétravail, seul ou avec des collègues et de vous filmer. On aimerait pouvoir rassembler un maximum de personnes de services différents. Pas d’inquiétude, on ne garde pas le son, juste l’image, donc le play-back, c’est parfait ! Nous avons déjà une quarantaine de vidéos mais il nous en faut plus.

“Notre rêve, c’est la grande scène de Soulac !”

Vous produisez-vous dans les Activités Sociales ?

Oui, chaque année, en lien avec la CMCAS Languedoc, nous donnons quelques concerts dans les villages vacances dans le cadre du Par et du Pour. En 2018, nous avons joué au Festival d’Énergies de Soulac, sous le petit chapiteau. Notre rêve, c’est la grande scène ! L’an dernier, nous avons animé des ateliers rap avec des ados dans le centre de vacances de Portiragnes, à côté de Béziers. Les jeunes ont découvert comment réaliser une instru et se sont essayés à l’écriture. Ils se sont pris au jeu et ont créé un morceau, que nous avons rappé le soir même pendant le concert. C’était super pour eux d’entendre le texte qu’ils avaient écrit et mis en musique.

Ateliers avec les jeunes, concerts… le rap fédère.

Je me souviens d’un jeune qui s’essayait à l’écriture pour la première fois, cela lui a permis de parler de lui comme il ne l’avait jamais fait, d’évoquer certains problèmes dont il n’avait jamais parlé. Il y avait aussi cette fille qui sortait d’une rupture amoureuse, et avait des mots très violents. Nous avons été surpris par l’attitude du groupe et sa capacité d’écoute. Il en est vraiment sorti quelque chose. C’était top ! On s’est trouvé une passion commune pour ce type d’atelier, et l’an prochain on essaiera de créer une colo, pour sensibiliser les jeunes à la musique et à l’écriture.


Plus d’infos

Album “Premiers pas” : disponible sur toutes les plateformes de streaming

Suivre Coureurs 2 Rimes : Sur leur page Facebook / Sur leur page Instagram / Sur Youtube

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2 × 5 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?