+

“Humains”, d’Edmond Baudoin : à la rencontre des anonymes de la Roya