CMCAS Guadeloupe : objectif sécurité routière

L’usage du téléphone au volant est l’une des principales causes d’accident. ©Bruno Michaux-Vignes

Depuis décembre dernier, la CMCAS Guadeloupe propose des activités de sensibilisation à la prévention routière. L’île détient un triste record : celui du nombre de tués sur les routes françaises.

Outre l’alcool et la somnolence, écrire un SMS tout en conduisant est sans doute le plus sûr moyen de perdre le contrôle de son véhicule. Après une belle sortie de route, Rose-Carmel Rabin, portable à la main, s’extrait du simulateur, dispositif qui permet de tester l’effet de nos comportements sur la conduite.

“Au moins, le message est bien écrit !” plaisante la jeune femme, bénéficiaire de la CMCAS Guadeloupe. Ce dimanche matin, près de Pointe-à-Pitre, une quinzaine de bénéficiaires ont répondu à l’invitation du mari de Rose-Carmel, Victor Rabin, président de la sous-commission “sécurité automobile” de la CMCAS Guadeloupe.

C’est la deuxième action de ce type organisée en moins de deux?mois par ce chargé d’affaires de 36 ans. Il s’est fixé trois objectifs : sensibiliser les agents aux dangers de la vitesse, améliorer leurs connaissances sur la sécurité routière et proposer des activités ludiques autour de la conduite.

La Guadeloupe est le champion de France des accidents mortels. Malgré une nette baisse ces dernières années, la mortalité routière chez les 18-24 ans y reste 3,5 fois plus élevée que la moyenne nationale. “Un accident grave par jour, plusieurs dizaines de morts, des centaines de blessés en 2018.

Ces drames auraient tous pu être évités”, déplorait le préfet du département lors de ses voeux du nouvel an. En cause : un grand nombre de véhicules au kilomètre carré, des piétons et deux-roues mal protégés et des comportements à risque trop fréquents.

La conduite sur simulateur permet de prendre conscience de l’impact des comportements à risque. ©Bruno Michaux-Vignes

“Concilier plaisir et sécurité”

Les agents d’EDF Guadeloupe n’échappent pas à ces risques. “Quasiment tous les collègues ont une voiture”, rappelle Michel Damas, président de la Commission sports de la CMCAS, qui chapeaute la sous-commission “sécurité automobile”. “Le simulateur que les agents ont pu tester aujourd’hui leur permet de se défouler et les dissuade en même temps de rouler vite”, assure Victor Rabin.

“Concilier plaisir et sécurité”, c’est l’ambition de Lyonel Pineau, président du Club 4Drive, la structure qui héberge le fameux simulateur. Il y a quelques années, ce “passionné de sports automobiles” a perdu une jambe à la suite d’un accident. Il souhaite aujourd’hui provoquer une prise de conscience chez les jeunes. Quant à Victor Rabin, il veut aller plus loin dans son projet en proposant aux bénéficiaires du karting des cours de perfectionnement à la conduite.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

18 + dix-sept =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?