Cuba, une odyssée africaine

Célébration de l’indépendance angolaise : côte à côte, Agostinho Neto, militant de l’indépendance et premier président de la République populaire d’Angola, et Fidel Castro, révolutionnaire et président de la République de Cuba de 1976 à 2008. ©DR

L’Afrique est le théâtre le plus méconnu de la Guerre froide. Dans son film documentaire “Cuba, une odyssée africaine”, Jihan El Tahri éclaire près de trente ans d’engagement cubain aux côtés des jeunes nations africaines en lutte pour leur indépendance. Le 12 décembre au cinéma La clef, à Paris, pour les Mardis du cinéma de l’Afaspa (Association française d’amitié et de solidarité avec les peuples d’Afrique).

La Guerre froide a aussi eu lieu sur le continent africain. Quatre adversaires aux intérêts définis et opposés s’y sont combattus : les Soviétiques, les USA, les anciens empires coloniaux et les jeunes nations. Ces jeunes révolutionnaires africains comme Patrice Lumumba (Congo), Amílcar Cabral (Guinée-Bissau et Cap-Vert) ou Agostinho Neto (Angola), firent appel aux guérilleros cubains pour les aider dans leur lutte. Fidel Castro a joué un rôle central dans la nouvelle stratégie offensive des nations du Tiers-Monde contre les colonialismes. Ce n’est pas le hasard si c’est à Cuba que Nelson Mandela a réservé sa première visite à l’étranger. Depuis l’épopée d’Ernesto Che Guevara au Congo jusqu’au triomphe des troupes cubaines à Cuito Cuanavale, en Angola, contre l’armée sud-africaine de l’apartheid, c’est tout un pan d’une histoire injustement méconnue qui nous est ici proposé dans ce film passionnant.

La projection du film sera suivie d’un débat avec un.e représentant.e de l’ambassade de Cuba et Oubbi Boucheraya Bachir, représentant du Front Polisario en France, en lutte pour l’indépendance du Sahara occidental.

“La lutte contre l’apartheid, la plus belle des causes de l’humanité”

C’est à Cuba que Nelson Mandela consacre son premier voyage après sa sortie de prison, une visite à Fidel Castro, son camarade, son allié et son ami. Mandela y remercie Castro pour son soutien durant les années de lutte clandestine du Congrès national africain (ANC). “La lutte contre l’apartheid, la plus belle des causes de l’humanité”, déclarait de son côté Fidel Castro.

“L’intervention de Cuba en Angola et la défaite de l’armée sud-africaine ont contribué à détruire le mythe de l’invincibilité de l’oppresseur blanc et inspiré les masses dans la lutte pour la liberté.”
Nelson Mandela, Cuba, 26 juillet 1991.

“Cuba, une odyssée africaine”, de Jihan El Tahri. Documentaire, Arte France, 2007, 2 x 60 minutes. Prix et distinctions : Vues d’Afrique (Montréal, 2007) ; Fespaco (Ouagadougou, 2007) ; Sunny Side of the Doc (Marseille, 2006).

Quand ? Mardi 12 décembre, à 20h
Où ? Cinéma La Clef, 34 rue Daubenton, Paris 5e (métro Censier-Daubenton)
Tarif : 5€

Les Mardis du cinéma

Les Mardis du cinéma sont un cycle de projections-débats mensuels sur l’Afrique, co-organisés par l’Association française d’amitié et de solidarité avec les peuples d’Afrique (Afaspa), la CCAS et le comité d’entreprise de la Caisse d’Épargne Paris/Île-de-France, au centre culturel La Clef (Paris).

> En savoir plus sur ce partenariat 
Contact www.afaspa.comafaspa@wanadoo.fr

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?