Émoi d’images : les photographes amateurs primés s’exposent

Trois des seize photographies primées par le jury et le public du concours Émoi d’images 2020. ©DR

Véritable exposition et espace d’expressions plurielles, la 2e édition du concours photo des Activités sociales a rencontré un vif succès auprès des agents et de leur famille. Parmi la centaine de photographies envoyées, 16 ont été primées. Réactions de quelques lauréats.

Initié en 2019, le concours Émoi d’images, organisé par la CCAS dans le cadre des Parle, s’attache à valoriser la photographie amateur numérique, au même titre que la lecture ou l’écriture. À travers cette initiative, le but est bien de favoriser l’expression de chacun, quel que soit son niveau, et quelque part, le partage des émotions.

Sous le regard d’une part d’un jury constitué d’élus et de professionnels issus de CMCAS, de la CCAS et de professionnels de la photo, et d’autre part soumis au vote du public (plus de 800 votes en ligne exprimés), les participants ont œuvré autour de trois thèmes imposés : la liberté, les retrouvailles et la solidarité.

Liberté : à préserver et conquérir

Primé par le jury dans la catégorie “liberté”, Jean-Louis Garcia, retraité d’EDF, s’était lancé un défi, comme pour tous les concours auxquels il participe : celui de “surprendre le spectateur”. Gageure réussie pour cet ancien chargé d’affaires études et travaux, bénéficiaire de la CMCAS Toulon.

“Grand large”, cliché de Jean-Louis Garcia (CMCAS Toulon), prix du jury 2020 dans la catégorie “Liberté”. ©DR

“Cette photo raconte un instantané : une promenade en bord de mer avec une amie… J’ai aimé l’instant, l’atmosphère, le ressac. Cet homme (moi-même) volontairement flou, les pieds dans l’eau, s’engage vers cette ligne principale au milieu, cet infini que représente la mer. La liberté !”

Passionné de photo alternative, le retraité ne boude pas son plaisir d’avoir eu “la reconnaissance de ses pairs”. C’est assez gratifiant, puisque ce sont des professionnels qui ont une approche et un œil différent concernant la technique, notamment.”

Pour Delphine Boulard, technicienne planification au CNPE de Dampierre, la liberté, entre autres, c’est s’affranchir du mutisme et de la censure. Prix du public, elle a construit son cliché en “réaction” à un fait divers abject.

“Bouche cousue”, cliché de Delphine Boulard (CMCAS Chartres Orléans), prix du public 2020 dans la catégorie “Liberté”. ©DR

“Cette photo, je l’ai réalisée après l’assassinat de Samuel Paty. Elle représente la liberté d’expression. La fermeture éclair, ouverte à moitié, symbolise cette incertitude sur les limites de cette liberté. Que peut-on dire sans vexer, sans blesser ? J’ai volontairement opté pour le noir et blanc, qui a je trouve un côté intemporel et qui rend à mon sens l’image plus forte. Et s’il devait y avoir une légende à cette photo, ce serait ‘osez l’ouvrir’ !”. Pour cette bénéficiaire de la CMCAS Chartres Orléans, transmettre ses photos, c’est avant tout partager son travail et sa sensibilité.

Solidarité : une valeur d’avenir

Michel Fontaine, retraité EDF, a été primé pour sa “capture d’un moment de solidarité” : “ça fait plaisir d’avoir été primé ! Car à chaque fois que je participe à un concours, j’attends un retour ! J’ai besoin des critiques et d’un regard extérieur pour avancer. J’ai pris cette photo aux Arceaux à Montpellier, lors d’une maraude organisée par Projet citoyen 34, une association qui vient en aide aux SDF. C’est un instantané. Et lui ne me voit pas…

“Maraude”, cliché de Michel Fontaine (CMCAS Languedoc), prix du jury 2020 dans la catégorie “Solidarité”. ©DR

“Ceci-dit ce n’est pas une photo “volée”, insiste ce bénéficiaire de la CMCAS Languedoc, qui “aime les scènes de rue”, les voyages (sac au dos) pour “shooter” dans les bidonvilles du monde entier, la vie des autres, celle des sans-abris, des invisibles avec lesquels j’ai un bon feeling. Et le but de mon travail, c’est de montrer ce que les gens ne veulent pas voir.”

Retrouvailles : à se souhaiter

Elle faisait partie des benjamines du concours. Pour sa deuxième participation, Emma Pineau, étudiante en première année IUT carrière juridique, a reçu le prix du public dans la catégorie “Retrouvailles”. Une certaine reconnaissance pour cette bénéficiaire de la CMCAS Bourg-en-Bresse, à la recherche de “l’original”.

“J’essaie toujours de trouver un point de vue singulier et j’aime beaucoup exprimer les émotions des animaux et des êtres humains.” Comme ces deux sœurs, en contre-jour, pour un moment de tendresse sublimé par le noir et blanc, “car cela apporte une sensibilité plus importante que la couleur”.

“Cuddle” – “câlin”, en anglais – cliché d’Emma Pineau (CMCAS Bourg-en-Bresse), prix du public 2020 dans la catégorie “Retrouvailles”. ©DR

“Et puis, poursuit la jeune femme, vu le contexte, ce cliché me rappelle un peu le bon vieux temps où les gestes barrières n’existaient pas… Étant étudiante, je n’ai plus trop de relations sociales. Et c’est là qu’on se rend compte que la famille est toujours présente pour soi et qu’il faut compter sur ses proches et sur les personnes qu’on aime.” Quant au concours, Emma salue une initiative “enrichissante”. Cela te permet aussi de découvrir d’autres auteurs dans une confrontation saine.


Voir les autres photos primées

Voir les prix du public

Voir les prix du jury


Émoi d’images : plein feux sur vos talents

Favoriser la création, la réflexion et faire se confronter sans s’affronter, des talents amateurs de tous âges, tel était, en effet, le but de cette deuxième édition d’Émoi d’images qui en appelle sans doute d’autres, tant l’inspiration de tous les participants a prolongé l’élan perçu en 2019.

Ne loupez pas l’édition 2021, lancement d’ici la fin du printemps !

blog Parle

Lecture, écriture, musique, photographie : vos passions en partage sur ccas.fr et sur la communauté des Parle

 

Étiquettes :
0 Commentaires

Déposer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?