Glisser au fil de l’eau près d’Arès

Balade au fil de l'eau © Noémie Coppin/ccas

Balade au fil de l’eau © Noémie Coppin/ccas

Pour notre cinquième et avant-dernière étape autour du centre de tourisme d’Arès dans le bassin d’Arcachon, nous avons choisi de vous emmener glisser au fil de l’eau, dans la fraicheur des saules et des nénuphars. Paddle, canoé, kayak et même tir à l’arc, découvrez avec nous les joies de la base nautique du Porge. A vos pagaies !

Nous sommes samedi après-midi, et le soleil tape sur le centre de tourisme d’Arès et ses vacanciers. On a envie d’ombre, de fraicheur, et par dessus tout, d’eau ! Ils sont une bonne quinzaine de bénéficiaires à tenter l’expérience du paddle et du canoé. En voiture, direction le Porge, une petite base nautique à quelques kilomètres de là. C’est la famille Dumas qui nous prend gentiment dans sa voiture. Christine et Jean-Michel sont arrivés de Saint-Brieuc avec leur fille Coralie il y a 15 jours. C’est leurs premières vacances à Arès. Jean-Michel est à la retraite depuis septembre : « Je suis en invalidité depuis 2005. Je me déplace en fauteuil en permanence. Mais cela ne m’empêche pas de participer à un maximum d’activités. Comme aujourd’hui ! » Sa fille Coralie, 18 ans, a déjà tenté l’expérience samedi dernier. Et elle en redemande. « J’ai adoré le paddle. J’avais l’impression de marcher sur l’eau, ça détend. Et puis le canoé, c’est sympa aussi, pour se balader avec les copines. » Grâce au club ado du centre, les rencontres sont rapides : « On est une trentaine d’ados au centre. On a vite fait connaissance, on fait des activités ensemble. Comme de l’accrobranche, ou alors on va à la mer ensemble, on fait des jeux, c’est sympa ! Je ne m’ennuie jamais. »

Coralie, Christine et Jean-Michel Dumas, bénéficiaires de Saint-Brieux © Noémie Coppin/ccas

Coralie, Christine et Jean-Michel Dumas, bénéficiaires de Saint-Brieuc © Noémie Coppin/ccas

Nous arrivons à la base nautique du Porge. Une cabane en bois remplie de paddles et de canoés, une petite plage de sable. Devant, le canal du Courtiou, qui prend sa source dans le grand lac d’Hourtin, un peu plus haut, et qui arrive, par segments entrecoupés d’écluses, jusqu’au delta du bassin, à Arès. L’ambiance est conviviale. La base est gérée par une association, « Sports Loisirs le Porge », affiliée à la Fédération Sportive et Gymnique du Travail. Aujourd’hui, ce sont trois bénévoles, Olivier Fitte, sa femme Cathy et son père Daniel, qui accueillent les bénéficiaires d’Arès. « Je m’engage au sein de cette association car j’aime le cadre naturel du Porge, et le côté sport mais sans compétition, plutôt dans le côté découverte et jeu. Et puis j’aime la pédagogie, j’aime apprendre des gestes aux vacanciers, leur permettre de s’amuser en toute sécurité, et faire découvrir la faune et la flore de ma région », explique Olivier avec le sourire. Avant de continuer : « Avec les vacanciers du centre d’Arès, c’est toujours très familial, très convivial, on partage des valeurs communes, une idée de la solidarité. On passe toujours un bon moment. »

 Olivier et Daniel Fitte, bénévoles de l'association Sports Loisirs Le Porge © Noémie Coppin/ccas

Olivier et Daniel Fitte, bénévoles de l’association Sports Loisirs Le Porge © Noémie Coppin/ccas

La balade fait 2,5 km et dure une bonne heure, jusqu’à la prochaine écluse. Olivier parle des hérons et des écrevisses, et un peu d’histoire aussi. « C’est Napoléon 3 qui a lancé les travaux pour assainir une zone humide propice aux maladies. Cela a aussi permis de gagner des terres pour l’élevage et pour la culture des pins. A l’époque, on récoltait la résines des pins, et on utilisait aussi leur bois pour fabriquer des traverses de mine. »

Sur le chemin du retour, nous croisons Coralie, à l’aise sur son paddle comme un poisson dans l’eau. Nous finissons la route aux côtés de Julie, Charlotte et Clara, trois copines qui arpentent le canal en zig-zags. L’herbe dans leurs cheveux témoigne d’un sens très personnel de la direction. « On a utilisé notre propre technique, c’est un peu plus long que d’aller tout droit, mais c’est plus marrant. On n’a pas été très loin, mais en tout cas on s’est bien amusées ! », lance Julie en rigolant.
Son grand-père, Bernard Mahé, immortalise l’instant avec sa caméra, en riant. Il est agent retraité depuis 20 ans. Il était dispatcheur à Paris, et aussi très impliqué au sein de sa SLV. C’est sa première fois à Arès cette année, avec ses deux petits enfants, Julie, 15 ans, et Tom, 11 ans. « On est enchantés. Comme des idiots, tous les ans, on descendait sur la Méditerranée, alors qu’ici, c’est génial aussi ! C’est notre dernier jour, et on part à regret, les enfants sont ravis des activités et se sont fait des copains, moi je trouve le centre super. On est heureux comme tout ! », s’exclame Bernard.
Tom a lui aussi fait un tour en canoé, mais en attendant sa sœur il s’est aussi essayé au tir à l’arc. Car l’association propose aussi, sur le petit terrain de la base nautique, une initiation à l’art de Robin des bois. Et Tom s’en sort plutôt très bien : « Daniel nous a donné tous les bons conseils pour débuter. Ne pas viser trop longtemps sinon le bras se met à trembler. Bien tirer sur la corde pour que la flèche ait assez de force. Rester calme. J’ai mis 8 flèches sur 10 dans la cible ! D’ailleurs, j’ai bien envie de faire ça comme sport à la rentrée, il faut que j’en parle à ma mère. » Un vrai coup de cœur !

 Bernard Mahé et ses deux petits enfants Julie et Tom © Noémie Coppin/ccas

Bernard Mahé et ses deux petits enfants Julie et Tom © Noémie Coppin/ccas

Sur la base nautique, la quiétude est telle que l’on en oublierait presque le temps qui passe. C’est déjà la fin d’après-midi, et il est l’heure pour le petit groupe de rejoindre le centre, pour une bonne douche, et un apéritif convivial bien mérité. Que la vie est douce, en vacances à Arès !

AUTOUR DU CENTRE D’ARES

Carte du bassin d'Arcachon

Carte du bassin d’Arcachon

Chaque vendredi, pendant six semaines, nous vous présenterons toute la richesse des activités proposées aux bénéficiaires du centre de tourisme d’Arès, sur le bassin d’Arcachon. Chaque semaine, découvrez un milieu naturel exceptionnel, des bénévoles passionnés, et des vacanciers curieux qui pourraient bien inspirer vos prochaines vacances…

1 Commentaire
  1. Mahé 4 ans Il y a

    merci à l’équipe du reportage pour leur prestation et leur gentillesse,une petite erreur dans le texte,me concernant,je ne suis plus impliqué à la SLV c’était du temps ou j’étais président de SLV à Paris Pyramide à au centre Condorcet.
    Bernard Mahé

Laisser une réponse à Mahé Cliquer ici pour annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dix-neuf + dix-sept =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?