Indispensables convoyeurs

Convoyage, Paris Gare de Lyon ©B.deCamaret/CCAS

Convoyage des enfants par les bénévoles, Paris Gare de Lyon ©B.de Camaret/CCAS

Dispositif d’accompagnement des jeunes de 4 à 14 ans, le convoyage fait appel à des agents qui demandent leur détachement pour la durée du voyage. En gare de Lyon, à Paris, deux convoyeuses parlent de leur expérience.

Au point de ralliement ou sur le quai de la gare, au moment où les enfants quittent leurs parents, c’est à ce moment précis que commence la mission des convoyeurs. Premiers contacts du séjour et de la colo, ils accompagnent et confient les enfants au directeur du centre de vacances et les ramènent à la fin du séjour aux parents. Une mission délicate préparée et menée à bien par les correspondants convoyages, les logisticiens des pôles, les bénévoles convoyeurs et bénévoles chargés des accueils en gare.

 

Cindy Rasmussen

©DR/CCAS

 

“Etre attentif, se sentir proche des jeunes et pouvoir échanger le temps d’un voyage.”
Cindy Rasmussen, conseillère clientèle GDF Suez Paris 9

“Les enfants ne se connaissent pas encore entre eux ; on a prévu des jeux pour essayer de les rapprocher dès le début. C’est un moment important à ne pas rater. Pour bien encadrer les voyages, il faut le faire avec autant d’humanité que si on partait en famille. Et puis, c’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres acteurs des activités sociales. On évolue dans une autre activité que le travail, tout aussi intéressante, ça nous change…”

Angelique Lafaure ©DR/CCAS

©DR/CCAS

 

“C’est par ma SLV que j’ai eu connaissance du besoin de convoyeur. J’ai moi-même des enfants, je suis sensibilisée à cette question : je sais qu’il faut des volontaires.”
Angélique Lafaure, Conseillère clientèle GDF Suez Paris 9e

Angélique Lafaure aime prendre le train et voir d’autres horizons. “Le convoyage nous en donne l’occasion puisque sur les longues distances nous passons une journée sur place avant le retour. J’aime aussi être avec les enfants et discuter avec eux. C’est par ma SLV que j’ai eu connaissance du besoin de convoyeur. Ayant moi-même des enfants, je suis sensibilisée à cette question : je sais qu’il faut des volontaires. C’est la première fois que je demande mon détachement, je n’ai pas eu de problème. J’ai juste une petite appréhension car je dois récupérer un petit tout à l’heure qui arrive de Niort juste avant que nous prenions le train pour Marseille.”

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

1 × trois =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?