“Le radioamateur évolue avec les nouvelles technologies, il interagit avec elles”

A l’intérieur du camion du RCN-EG, Jean-François Bonnassieux communique avec le monde entier grâce à un relais satellite. ©Charles Crié/CCAS

En 1974, Jean-François Bonnassieux a rejoint le Radio-Club national du personnel des Industries électriques et gazières (RCN-EG) en 1980. L’ancien électricien de la CMCAS de Nîmes n’a eu de cesse de faire valoir l’utilité du radioamateur auprès des bénéficiaires dans les centres de vacances de la CCAS. Bénévole volontaire auprès de la Sécurité civile du Gard, Jean-François Bonnassieux est vice-président du RCN-EG depuis 2003, et responsable de l’organisation des animations du RCN-EG.

En quoi consiste le radioamateurisme ?

C’est une activité de loisir technique permettant de contacter le monde entier, voire l’espace.

Nous avions, par exemple, pu communiquer avec l’astronaute français Thomas Pesquet, lorsqu’il était dans l’espace à bord de la station spatiale ISS en novembre 2016. Lors de son prochain voyage en 2021, nous devrions réitérer l’expérience et organiser des liaisons, en lien avec le Centre national d’études spatiales (CNES) et des élèves d’un collège de Toulouse.

Les 18 et 19 mai 2019 était organisé un atelier découverte du monde des radioamateurs au festival “Les Jeunes et les enfants d’abord” au village vacances ULVF, le domaine d’Aucroix à Baume-les-Dames. ©Didier Delaine/CCAS

Souvent curieux et autodidacte, le radioamateur ne cesse d’apprendre pour se former sur les différents modes de transmission ou les techniques nouvelles. Avec les compétences techniques acquises, il peut réaliser lui-même son émetteur-récepteur.

 À l’heure des réseaux sociaux, quel est l’intérêt du radioamateur ?

Pas besoin de support Internet pour communiquer, le radioamateur est autonome avec son émetteur-récepteur et ses antennes. En cas de catastrophe, lorsque tous les réseaux sont coupés, il se met au service des services officiels pour assurer une couverture radio le temps que tout soit rétabli. Pour exemple, lors des inondations dans ma région en 2006, alors qu’il n’y avait plus de liaisons téléphoniques, que les routes étaient impraticables entre Nîmes et Alès, les radioamateurs ont assuré les liaisons entre les pompiers et les services de la Sécurité civile. Le radioamateur évolue avec les nouvelles technologies, il interagit avec elles.

Devenir radioamateur nécessite-t-il des compétences particulières ?

Il faut un minimum de compétences en électricité et radio-électricité que l’on peut acquérir dans les livres, sur Internet ou au sein d’un radio-club dispensant des cours de formation pour le passage de la licence. Ensuite on passe un examen qui porte sur des questions techniques et sur la réglementation. Une fois le certificat obtenu, on nous attribue un indicatif (F8EGF, F1EUQ,…), un identifiant personnel.

Quelles sont les activités proposées par le RCN-EG aux bénéficiaires ?

Leds clignotantes, émetteurs FM, poste à galène, de l’électronique, jeu de roulette électronique. Venez surfer sur les ondes avec le RCN-EG. ©Julien Millet/CCAS

Le RCN-EG intervient dans les centres de vacances dans le cadre des semaines Soyez Sport, à savoir une session en février et deux l’été (en juillet et en août). Nous proposons des ateliers de découverte, ouverts à tous, dans lesquels les bénéficiaires vont réaliser des petits montages : leds clignotantes, émetteur FM, manipulateurs morse, récepteur onde courte… On organise également ce que l’on appelle des “chasses au renard”, le renard étant un émetteur qui est caché. Le but est de le trouver grâce à un récepteur avec antenne intégrée. Avec notre camion vitrine, nous faisons des démonstrations de communication radio par le biais de différents modes : phonie ; morse ; SSTV (Slow Scan Television), une sorte de fax grâce auquel on peut transmettre, par radio, des images fixes ; APRS (Automatic Packet Reporting System), un système de transmission automatique par paquets ; TV…

Quelle est votre actualité ?

Le RCN-EG sera prochainement au centre CCAS de La Ville-du-Bois (Essonne) du 17 au 21 février pour la semaine Soyez Sport. Mais également pour l’organisation d’un séminaire de formation sur des technologies nouvelles, en partenariat avec l’association Réseau des émetteurs français. Nous serons aussi présents au Festival d’Énergies à Soulac-sur-Mer, les 30 et 31 mai, pour initier les jeunes agents et leur faire découvrir l’intérêt du radioamateurisme.

Comme je l’ai indiqué plus haut, cet été, en juillet-août, comme chaque année, nous partirons à la rencontre des bénéficiaires dans les centres de vacances CCAS. Les dates et les lieux ne sont pas encore fixés. Nous intervenons également à la demande, dans les fêtes de CMCAS et dans les colos. Et des animations externes (salons) peuvent s’ajouter au planning.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

deux × 3 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?