Les secrets de l’âme russe : notre sélection médiathèque

Matriochka. Illustration sélection médiathèque semaine 18.

©Holger Leue/Getty Images

L’actualité nous offre la vision univoque d’une Russie impérialiste, inhumaine et agressive vis-à-vis de ses voisins et du monde. Mais ce vaste pays ne se résume pas aux délires de toute-puissance de son actuel dirigeant. Sa richesse culturelle et son histoire en dessinent un portrait beaucoup plus contrasté.

Films, bandes dessinées, livres, musique : dans sa sélection thématique hebdomadaire, la rédaction vous propose un aperçu des contenus de la Médiathèque numérique des Activités Sociales. Cette semaine : les secrets de l’âme russe.

La médiathèque change de formule et vous propose désormais, en lieu et place de l’abonnement, des dizaines de milliers de contenus en accès libre (accessibles avec un NIA) et un paiement à la séance pour visionner les films du catalogue. Tous les quinze jours, vous découvrez toujours une sélection de films en accès libre.

Voir le mode d’emploi sur ccas.mediatheques.fr


À voir

« L’idiot ! »

Film de Yuri Bykov, 2014, 1 h 56.


Voir sur la médiathèque

Y a-t-il un plombier pour sauver la Russie ? Tel pourrait être le sous-titre de cette satire sociale déguisée en thriller. L’idiot du titre est un plombier naïf et idéaliste (lointain cousin du personnage du roman de Dostoïevski), qui tente de sauver les habitants d’un immeuble sur le point de s’effondrer. Mais il se heurte à l’immobilisme des autorités locales corrompues et au regard désabusé des locataires. Dans son troisième film au rythme nerveux, et à la mise en scène soignée, Yuri Bykov dénonce la faillite morale de son pays, tout en saluant le courage de son héros lancé dans une course contre la montre insensée.


À lire, en accès libre

« Novikov tome 1 : Le Fou de Dieu »

Bande dessinée de Patrick Weber et Bruno Brindisi, Les Humanoïdes Associés, 2016, 50 p.


Lire sur la médiathèque

Y a-t-il un flic pour sauver la Russie ? Oui, et il s’appelle Alexeï Novikov. Sa Russie, c’est celle de Catherine II, l’une des plus grandes tsarines, célèbre en Occident pour avoir importé dans son empire l’idéal des Lumières à la française. Mais cet état d’esprit ne semble pas plaire à tout le monde. Des membres éminents de la bonne société de Saint-Pétersbourg sont retrouvés morts, un crucifix planté dans le cœur ! Novikov, fringant officier de police au service secret de Sa Majesté, est chargé de l’enquête. Patrick Weber signe ici un passionnant polar historique, qui nous plonge au cœur de la Russie du XVIIIe siècle. L’occasion de (re)découvrir les mœurs de l’époque à l’est du continent européen, et l’influence des sociétés secrètes sur l’aristocratie russe, grâce à une intrigue servie par une reconstitution soignée.


À voir

« Le Voyage extraordinaire de Seraphima »

Film d’animation de Sergey Antonnov, 2015, 1 h 12.


Voir sur la médiathèque

Voici un petit bijou de l’animation russe, qu’il convient néanmoins de ne pas regarder avec nos lunettes d’Occidentaux. Seraphima, petite fille vive et malicieuse, est placée dans un orphelinat soviétique, en pleine Seconde Guerre mondiale, à la suite de la disparition de ses parents. Son seul souvenir d’eux est la petite croix ouvragée qu’elle porte autour du cou. Mais dans sa solitude, un allié inattendu va l’aider à percer le secret de l’orphelinat : saint Séraphin en personne ! L’intérêt du film réside moins dans son message religieux que dans son approche de la culture orthodoxe – elle imprègne toute la société russe – qui permet de pénétrer un peu plus avant l’ »âme » de ce pays. Son aspect féérique et onirique offre par ailleurs un très joli moment de poésie. À découvrir.


Encore plus de contenus à découvrir sur la médiathèque

« Le Lac des Cygnes »

Livre-CD raconté par Natalie Dessay, ballet de Tchaïkovski joué par l’Orchestre de Russie sous la direction de Dmitry Yablonsky, éditions Didier Jeunesse, 48 p., 55 min.

Le ballet mythique de Tchaïkovski, sublimé par la voix magnétique de Natalie Dessay.

Écouter (en accès libre)

« Mes Chers Espions »

Documentaire de Vladimir Léon, 2020, 2 h 14.

Une enquête familiale dans l’Union soviétique des années 1930, qui replonge deux frères dans l’atmosphère de l’époque, entre romantisme révolutionnaire et paranoïa d’État.


Voir le film 

« La peinture russe »

Livre de Peter Leek, Parkstone International, 2019, 272 p.

Un panorama foisonnant et majestueux de la peinture russe, de son émergence au XVIIIe siècle jusqu’aux révolutions du XXe siècle, qui s’enrichit progressivement d’influences tant orientales qu’occidentales.


Lire (en accès libre)

« Le fils »

Documentaire d’Alexander Abaturov, 2018, 1 h 11.

Une œuvre vibrante d’humanité sur la vie et la mort d’un jeune soldat russe enrôlé dans les années 2000, écartelé entre l’absurdité de la guerre et l’amitié puissante qui unit les frères d’armes.

Voir (en accès libre)

« Aux origines du monde, contes et légendes de Russie »

Livre de Galina Kabakova, Flies France Éditions, 1998, 224 p.

Une approche originale des légendes russes, qui apporte des réponses à des questions existentielles : d’où viennent la vodka et les tavernes ? Comment les hommes ont-ils appris à enfiler un pantalon ?


Lire (en accès libre)


Le cinéma en accès libre

Tous les quinze jours, retrouvez sur la Médiathèque une sélection de films en accès libre : il suffit d’un NIA !

Voir toutes les vidéos en accès libre


Pour aller plus loin

Comment télécharger un livre ? Combien de temps les films sont-ils disponibles ?

Toutes les réponses à vos questions sont dans
la foire aux questions du site

 

mediatheque

Veuillez vous connecter sur ccas.fr (NIA et mot de passe) avant d’accéder au site.

 

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?