Loi travail : le 14 juin en force

Sept fédérations syndicales appellent à une manifestation contre la loi travail © S. Gravier/ccas

Sept confédérations et syndicats appellent à une manifestation contre la loi travail © S. Gravier/ccas

La journée nationale d’action du 14 juin s’annonce comme un moment fort, voire très fort de la mobilisation contre la loi travail.

Après trois mois d’initiatives, de journées d’action et de demandes de réunion avec le gouvernement, les sept confédérations et syndicats qui s’opposent à la loi travail, dite « El Khomry », appellent à un rassemblement national à Paris le mardi 14 juin pour demander son retrait et l’ouverture de négociations sur une nouvelle réglementation du travail. (Lire le communiqué)

La veille s’ouvriront les débats au Sénat autour des cinquante-deux articles portant sur la transformation du Code du travail, passée sans débat à l’Assemblée par application de l’article 49.3 de la Constitution.

(Voir le principal site internet de l’opposition citoyenne à la loi travail)

Dans les Industries Electrique et Gazière, à l’appel des fédérations syndicales CGT et FO, les agents se sont fortement mobilisés ces dernières semaines autour d’une multitude d’initiatives qui se sont traduites par des baisses de production et par des « basculements » en heures creuses au bénéfice de nombreux usagers. Les préoccupations sur la situation des entreprises et des filières du nucléaire au RTE en passant par l’hydraulique ainsi que les revendications des agents nourrissent ces mobilisations.

Lors de la journée d’action du 2 juin,  la CFE-CGC Energies et l’Unsa ont réaffirmé leur position quant à cette loi : « [D]es points inacceptables restent dans le texte actuel, même s’il a connu des évolutions depuis la première version du projet de loi. Et la question de l’inversion de la hiérarchie des normes reste un blocage majeur. Alors que la raison voudrait que le processus législatif soit suspendu le temps de réengager le dialogue avec les organisations syndicales et patronales sur ce projet de texte, le Gouvernement laisse entendre qu’il passera à nouveau en force, au mépris des démocraties politique et sociale. »

La loi travail suscite également de nombreuses critiques chez les intellectuels, chercheurs et spécialistes du droit du travail. Une des dernières en date parmi ces nombreuses prises de position contre la loi est celle de l’association des « Convivialistes » : voir l’entretien avec la sociologue et philosophe Dominique Méda (“La Croix”).

 

Le rendez-vous pour la manifestation du 14 juin à Paris est fixé à 13 heures, place d’Italie (13e).

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

un × un =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?