On the road

On ne prend pas en main "Milky". On fait connaissance et on s'adopte mutuellement.

On ne prend pas en main “Milky”. On fait connaissance et on s’adopte mutuellement.

Ca y est, cette fois c’est le grand départ : Milky a été minutieusement ausculté par le garagiste et m’attend avec mon rédacteur en chef en bas de chez moi !

Verdict concernant l’inquiétante tache d’huile qui maculait le bitume hier après-midi : il paraît que ça a un lien avec le joint cache culbuteur. Oui, oui. Personnellement, je n’ai pas bien compris de quoi il s’agissait mais l’important c’est que ça roule. On achète de l’huile, on fait le plein et puis….Milky et moi tentons de faire connaissance.

Les débuts sont assez chaotiques, je me retrouve plongée dix ans en arrière, à l’époque où je prenais des leçons de conduite : je n’arrête pas de caler, le volant me semble surdimensionné et j’ai l’impression de faire de la musculation à chaque fois que j’appuie sur la pédale d’embrayage. Freiner ? Ca aussi c’est tout un projet ! Eh oui, avec Milky, tout est mécanique, donc l’anticipation est de mise.

Allez, pas le temps de se laisser gagner par les appréhensions de jeune conductrice d’un véhicule des années 70, Stéphane m’attend à Merlimont depuis hier soir. On prend la route, mais pas trop longtemps quand même : Milky n’est pas tout jeune, une pause s’impose toutes les heures, histoire qu’il puisse se rafraichir un peu. Et puis, avec son petit réservoir, il fait vite soif !

Début d’après-midi, ça y est, Milky et moi apercevons Stéphane à l’angle de la rue devant le centre de tourisme de Merlimont ! L’équipe est enfin au complet.

Tiens, tiens, on est pas tous en vacances, n’est-ce pas?

Heureux, impatients, on part direct explorer les environs. Première rencontre, un agent chez ERDF en plein boulot dans un transformateur. Il s’appelle Stéphane (eh oui, lui aussi) et il se démène pour les vacanciers. « Cette année, on a eu énormément de pluie et maintenant, la chaleur commence à arriver. Du coup, samedi dernier on s’est retrouvé avec deux pannes à gérer sur le secteur. Il faut faire vite car beaucoup d’estivants sont attendus pour samedi prochain ». Merci à Stéphane. Une poignée de main échangée et nous voilà reparti direction la plage.

Pas question de louper notre premier coucher de soleil. Milky face à la mer, une lumière incroyable, des nuances de couleur de folie, ça y est, cette fois c’est sûr l’aventure a bel et bien démarrée.

On y va ensemble ? Rendez-vous sur le journal en ligne, la page Facebook de la CCAS et le compte Instagram.

Photos : © Y.Blanchouin/CCAS

lejournal-ete_02200x200Tous les articles du Journal de l’été

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?