Passeurs de mémoire, passeurs d’humanité

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’inauguration du mémorial du Tunnel d’Urbès (Haut-Rhin), dimanche 11 septembre 2016, a donné une nouvelle visibilité à ce lieu meurtri. L’implantation du sentier d’interprétation du tunnel et l’installation d’une fresque à l’intérieur du bunker sont le résultat d’un « Chantier école humaniste » avec des jeunes de la région.

Au pied du col de Bussang, au détour d’un sentier du village d’Urbès, adossé à la montagne vosgienne, se cache un bunker construit par les nazis à l’entrée d’un tunnel ferroviaire. De son intérêt stratégique pour l’occupant (1), ce tunnel inachevé (1932-1935) devient un camp de travail nazi en 1944 abritant une usine souterraine pour l’aviation militaire allemande. Plus de 2 100 déportés y ont travaillé dans des conditions terribles. Ce camp fait partie des 70 camps annexes du KL Natzweiler-Struthof. Cette histoire est racontée le long du sentier d’interprétation de quatre kilomètres, qui va de l’église du village jusqu’au bunker. Quinze panneaux explicatifs ponctuent ce parcours de découverte.

A l’origine de ce projet atypique et ambitieux une femme, Arlette Hasselbach, retraitée des Industries Electriques et Gazières et présidente de l’AFDM 68 (Les Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation du Haut-Rhin). Depuis une dizaine d’années, cette fille de résistant œuvre à redynamiser la mémoire de ce camp d’Urbès, en souhaitant « fédérer de nouvelles approches pour la transmission de la mémoire et la promotion de la citoyenneté. » Divers partenariats s’instaurent dont celui auprès de plusieurs équipes de jeunes — lycéens et étudiants — menées par leurs professeurs.

Trois classes de terminale du lycée Scheurer-Kestner de Thann et Marguerite Kubler, professeur d’allemand, se sont mobilisées pour entreprendre un travail de recherche d’archives historiques pour ne pas que la mémoire « s’effiloche », aboutissant à la réalisation des panneaux explicatifs du sentier. Les élèves apprentis du lycée professionnel du bâtiment de Cernay et leur professeur le peintre Denis Zimmermann, ont répondu à la commande de l’AFDM 68 en concevant une création pérenne : fruit d’une démarche ppédagogique et d’un projet professionnel selon le principe du chantier-école, dénommé « un chantier humaniste à l’étranger de soi ». L’œuvre est constituée par 26 panneaux enchâssés sur des rails métalliques et fixés en relief sur les murs du bunker à l’entrée du tunnel. Ce travail de mémoire exceptionnel se conjugue avec une expérience unique, une « aventure transformatrice » pour ces jeunes.

En cette chaude journée ensoleillée, du 11 septembre 2016, plus de 300 personnes — Elus, représentants de l’Etat, Anciens combattants, Déportés, étudiants, lycéens, visiteurs — se sont rassemblés pour ne pas oublier l’indicible. Lors des discours, Elie Wiesel a été cité à plusieurs reprises. « Ceux qui ne connaissent pas leur histoire s’exposent à ce qu’elle recommence. » Dans son discours inaugural, Arlette Hasselbach, « militante du développement humain » comme elle aime se définir, conclut : « Comprendre ce qui s’est passé permet d’être vigilants aujourd’hui, tout en s’ouvrant sur l’avenir. Il s’agit de chercher des solutions qui permettent de vivre en Paix, de trouver des chemins qui ouvrent sur l’émancipation des humains. Prenons conscience que nous avons des responsabilités dans nos choix de vie, individuellement et collectivement. Soyons des relais de bienveillance et de courage. » Une journée sous le signe de la fraternité où de réels sentiments se sont exprimés.

L’occupant qui a annexé de fait les trois départements du Haut-Rhin, Bas-Rhin et Moselle, du 21 juin 1940 à la libération du territoire qui s’est échelonnée du 1er décembre 1944 au 31 mars 1945.


Infos Pratiques

Devenu lieu vivant de la mémoire de la déportation, le site en pleine nature d’Urbès est ouvert au public. Visite libre ou visite commentée sous l’égide l’AFMD 68.

Contact Arlette Hasselbach : +33 6 48 78 50 04

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

9 − sept =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?