Printemps de Bourges : zoom sur les groupes amateurs des Activités Sociales

Quatre groupes amateurs composés d’au moins un agent ou un bénéficiaire des Activités Sociales joueront sur la scène du Berry Républicain et de la CMCAS Berry-Nivernais lors du Printemps de Bourges, le 23 avril. Images : C2R, S’Gonzaless, JM clichés, Éric le Rouge.

En partenariat avec la CCAS et la CMCAS Berry-Nivernais, quatre groupes, dont un membre au moins est agent des Industries électriques et gazières, joueront sur une scène officielle du Printemps de Bourges le 23 avril : au programme, les rappeurs nîmois de Coureurs 2 Rimes, le folk anarchiste du Lyonnais Eric le Rouge, le rock made in Alsace de Sheerdoor, et le reggae hip-hop de S’Gonzaless.

IAM, Dutronc père et fils mais aussi Walter Astral ou Jeanne Bonjour… Vous connaissez les trois premiers et pas les deux autres ? Rien de plus normal ! L’âme et l’identité du Printemps de Bourges résident dans sa programmation éclectique et le brassage des talents confirmés et en devenir.

Voir la présentation des groupes issus des IEG

Là-bas, chaque printemps, en écho aux performances des plus aguerris, de nombreux artistes débutants donnent leur premier vrai concert au sein d’un festival de musique et de culture singulier. Là-bas, le temps d’une semaine, la ville se transforme en un bouillon de culture où les scènes foisonnent de talents divers, quand les allées, les bars et autres stands reflètent ce métissage si réjouissant. Et là-bas, cette année encore, après deux années d’absence involontaires, les Activités Sociales seront de la partie. Comme un retour aux sources, aux racines d’un partenariat judicieux qui dure depuis plus de vingt ans.

Le stand de la CMCAS Berry-Nivernais au Printemps de Bourges 2019

L’inauguration du stand de la CMCAS Berry-Nivernais aura lieu le mercredi 20 avril à partir de 18 h 30. Ici, le stand de la CMCAS en 2018. ©Didier Delaine/ CCAS

Gaël Classen, président de la CMCAS Berry-Nivernais, en rappelle les enjeux. « Il faut revenir à la genèse de ce partenariat pour mieux apprécier tout ce qui a été entrepris depuis. Nous sommes partis d’un petit stand de la CMCAS sur place pour élargir au fur et à mesure notre offre et ouvrir le festival aux agents de la France entière, avec l’idée de donner une tribune à des groupes amateurs des Industries électriques et gazières. Ce que l’on fait maintenant depuis plusieurs années ! »

Et quelle meilleure vitrine que ce premier festival de l’année, réputé pour être un lieu de repérage de talents, notamment avec les Inouïs, festival dans le festival, qui fait la part belle aux musiciens émergents. « Un jury composé de bénéficiaires des Activités Sociales a été également constitué au sein des Inouïs : il désigne un artiste lauréat, ce qui permet de créer par la suite un lien fort avec lui, et éventuellement de déboucher sur une tournée culturelle dans les villages vacances, par exemple. Ce jury existe depuis quatre ans. L’idée, c’est de confronter les bénéficiaires à leur tâche tout en les emmenant vers des styles de musique vers lesquels ils n’iraient pas forcément. Et la finalité est de retrouver l’artiste élu au sein des Activités Sociales. »

le jury de bénéficiaires réuni par la CMCAS Berry-Nivernais au Printemps de Bourges

En 2018, le jury de bénéficiaires réuni par la CMCAS Berry-Nivernais, ici avec son président Gaël Classens élisait la chanteuse Oré parmi les jeunes talents des Inouïs. Elle s’est produite à la CCAS lors des rencontres culturelles dès l’été suivant. ©Didier Delaine / CCAS

L’ambition de la CCAS est aussi de faire découvrir, sur une scène officielle  du festival et sur celle de la CMCAS, les quatre groupes sélectionnés, impatients et curieux de performer dans un endroit mythique. « C’est un vrai tremplin qui s’offre à eux. Dans le partenariat qui nous lie, ils sont invités à jouer sur la scène du Berry, qui est une scène officielle du Printemps de Bourges, et sur celle de la CMCAS, où d’autres groupes d’ailleurs peuvent venir s’exprimer. À l’instar des jeunes de la colo 15/17 ans qui travaillent toute la semaine sur un projet pour nous le restituer sur scène à la fin. »

Alors, que vous soyez mélomanes ou pas, laissez-vous tenter par une escapade printanière, revigorante et inoubliable… et tentez l’aventure berruyère.


C’est leur printemps !

Sur la trentaine de candidatures envoyées à la CMCAS Berry-Nivernais par des groupes comptant au moins un agent des Industries électriques et gazières, quatre ont donc été retenues par le comité de pilotage pour participer au Printemps de Bourges. Zoom sur ces talents en quête de reconnaissance, qui se produiront sur la scène du Berry et sur celle de la CMCAS, le samedi 23 avril.


Éric le Rouge (Rhône) : « On rêve d’être remarqués »

C’est dans les bars de Lyon, il y a dix ans, que Claude Hajdinjak, alias Éric le Rouge – surnom dû à ses goûts musicaux, notamment Renaud ou Brassens – se fait une place, en reprenant un répertoire qui oscille entre chanson française, musique alternative et folk. C’est là, dans cette ville « qui foisonne déjà à l’époque de scènes live fournies », que ce fils d’agent EDF rencontre Antoine Charnay, batteur et également fils d’agent, Eli Arthaud, accordéoniste et guitariste, et Professeur Zitouni, saxophoniste. Depuis, c’est avec un répertoire inspiré de Noir Désir, des Pogues, de Dylan ou encore de Springsteen, qu’Éric, auteur-compositeur, et ses acolytes, arpentent les scènes lyonnaises.

Alors ce printemps ?

C’est un mélange de surprise et d’excitation. Quand tu reçois une réponse positive associée à un événement comme le Printemps de Bourges, que dire… c’est top ! Depuis, on travaille un peu plus tous les jours. Et forcément, on se prend à rêver de se faire remarquer pour peut-être tourner dans d’autres festivals.

Le challenge sera différent par rapport à ce qu’on a l’habitude de faire. Sur scène, on te regarde en priorité. On vient pour toi. Ce qui n’est pas le cas dans les bars, où on a un certain temps pour se roder… et ‘attraper’ les gens. Là, c’est de suite qu’il faut les ‘avoir’. Mais pour nous, participer au Printemps, c’est une belle opportunité . Ça donne une autre couleur, une autre saveur à notre quotidien.

  • Éric le Rouge jouera samedi 23 avril, à 14 heures sur la scène du Berry et à 19 heures sur la scène de la CMCAS.


Coureurs 2 Rimes (Gard) : « Il y a la fois de l’excitation et de la fierté »

Coureurs 2 Rimes (alias C2R), c’est d’abord des potes : Cyrille Koulischer et Jimmy Fabrer techniciens d’intervention polyvalents Enedis à Nîmes, et réunis par deux passions : le rap et la course à pied. Passionnés de musique et de sport, mais également séduits par la langue française, les mots et la belle rime… Coureurs de Rimes défend un rap « authentique » ! Né en 2017, avec notamment une chanson « UCF 3.0 », qui retranscrit le quotidien au travail des techniciens clientèle, le groupe a ensuite produit son premier album (« Premier Pas »), sorti en avril 2020. En 2021, ils ont été sollicités par la CCAS pour créer un morceau afin de célébrer les 75 ans des Activités sociales.

Alors ce printemps ?

Cyrille Koulischer :

C’est enfin la bonne ! Après deux candidatures avortées pour cause d’annulation de l’événement, on y est ! Franchement, c’est un endroit mythique. En plus, nous avions postulé alors que la « menace sanitaire » planait encore. Alors, quand on a reçu la nouvelle, on a ressenti à la fois de l’excitation et de la fierté à l’idée de représenter les « couleurs » des Activités Sociales.

Car c’est réellement exceptionnel de la part de la CMCAS de mettre une scène à disposition au Printemps de Bourges, pour mettre en avant des talents des Industries électriques et gazières. Là-bas, on souhaite prendre du plaisir avant tout, en donner, et faire découvrir notre univers. Dans ce contexte de brassage, ça va être génial ! Tout comme le fait d’être supervisé par des pros, notamment au niveau du son. Après, au gré des rencontres, pourquoi on ne décrocherait pas de nouvelles dates de concerts ou de festivals…

  • C2R jouera samedi 23 avril à 14 h 55 sur la scène du Berry, et à 17 h 30 sur la scène de la CMCAS.


Sheerdoor (Alsace) : « À nous d’être prêts et pro »

Né en 2013, le groupe alsacien Sheerdoor s’est construit une réputation dans le Grand Est. Avec leur premier album « Opened », autoproduit et vendu dans les concerts, Jonathan (chant/guitare), Valentin (guitare), Pascal (basse) et Jean (batterie) mettent en avant leur univers qui laisse découvrir leurs sensibilités et leurs influences : Muse, Noir Désir, U2

Alors ce printemps ?

Jonathan Reinhart, technicien postes sources à Strasbourg électricité réseaux, aujourd’hui permanent syndical, leader du groupe :

Quand on vit en Alsace, le Printemps de Bourges, on le regarde de loin… On se dit : ce n’est peut-être pas pour nous. Aussi, lorsque j’ai vu que, grâce à la CCAS et la CMCAS Berry-Nivernais, nous avions l’occasion de candidater, nous avons tenté notre chance ! Et quand le verdict est tombé, très vite le stress s’est installé, puis il a fallu être pragmatique et mettre en place un programme de répétitions spécial.

Car nous ne sommes pas habitués à ce genre de scène. C’est la deuxième fois qu’on joue en dehors de notre territoire ! Pour moi, Bourges est avant une aventure humaine qui, je pense, renforcera encore plus l’esprit du groupe. Est-ce qu’on va plaire ? À nous d’être prêts et pro. Après, seul le public le dira  ! Mais être au Printemps, c’est déjà énorme. Et ça prouve aussi que le travail paie ! C’est un peu une consécration, et une belle carte de visite aussi. Tout ça grâce aux Activités Sociales et à cette belle initiative.

  • Sheerdoor jouera samedi 23 avril à 19 h 10 sur la scène du Berry et à 20 h 30 sur la scène de la CMCAS.


S’Gonzaless (Seine-Saint-Denis) : « C’est un rêve éveillé ! »

Philippe Baugé, alias S’Gonzaless est un artiste aguerri, rompu aux difficultés du métier. À l’âge de 16 ans, c’est au rap, aux musiques urbaines et au milieu dancehall et reggae parisien que l’agent GRDF, manager d’équipe au Blanc-Mesnil, s’initie. Auteur et interprète, d’origine guadeloupéenne, il s’oriente plus tard vers des sonorités caribéennes. Après un premier EP six titres en 2008 intitulé « Sound 6 Thèmes », il enchaîne avec le tube « Zoomer » auprès des Jumo, en forte rotation dans les médias nationaux. En 2012, il sort son deuxième projet intitulé « En attendant la suite », titre sans doute prémonitoire, fait ensuite une pause, pour revenir depuis, « motivé comme jamais ».

Alors ce Printemps ?

Quelle fierté d’avoir été sélectionné ! C’est un rêve éveillé ! Et ça te met une grosse pression. Franchement, en termes de notoriété, je mets le Printemps de Bourges au même niveau que la Fête de l’Humanité et les Francofolies de La Rochelle. En plus, j’ai la chance d’avoir un créneau exceptionnel. Aussi je vais essayer de faire un show digne de l’événement. Le but, c’est de saisir cette chance et de tout donner afin que l’on ait envie de me revoir sur scène !

  • S’Gonzaless jouera samedi 23 avril à 20 heures sur la scène du Berry et à 22 heures sur la scène de la CMCAS.

Infos pratiques et réductions

Printemps de Bourges

Du 19 au 24 avril 2022 

www.printemps-bourges.com


Grâce au partenariat des Activités Sociales avec le Printemps de Bourges, les agents et leur famille bénéficient :

  • De 35 % de réduction en moyenne sur le tarif public des places sur certains spectacles, disponibles sur la billetterie des Activités Sociales ;
  • D’une réduction de 50 % sur chaque place des spectacles iNOUïS sur présentation de la carte Activ’ (ou de son attestation), directement à la billetterie du festival, dans la limite des places disponibles.

Un stand tenu par la CMCAS Berry-Nivernais sera présent sur le festival pour vous renseigner.

Plus d’infos sur ce partenariat sur ccas.fr

 

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?