Vagabondage(s) girondins

Trilogie du Vagabond ©Y.Blanchouin/ccas

La “Trilogie du vagabond” de Claire Ducreux (au centre) entourée de vacanciers du centre de vacances d’Arès, en Gironde. ©Y.Blanchouin/CCAS

Dernière étape de notre périple : le centre de vacances d’Arès, en Gironde. Notre trio de vagabonds y a justement croisé une rencontre culturelle : la “Trilogie du vagabond”, par Claire Ducreux, une clown-danseuse qui nous a emmenés dans un univers gracieux.

Nos affaires bien ficelées, le capot de Milky entrebâillé, je donne les coordonnées de notre prochaine destination à notre plus précieux allié dans cette aventure : le GPS.

Une dizaine d’années que l’on se connaît, lui et moi. Il me fait une proposition saugrenue : “Souhaitez-vous inclure une traversée en ferry dans votre parcours ?” Jamais vu ça. Milky n’est déjà pas toujours en forme sur la route : jouons la carte de la prudence et déclinons l’invitation, nous gagnerons notre prochaine étape par la terre.

Après plusieurs heures de route, Arès, nous voilà !

©ClaireDucreux.com

©ClaireDucreux.com

A peine arrivés, une affiche au point rencontre du centre de vacances attire notre regard : “Tournée culturelle : Trilogie du vagabond, par Claire Ducreux“. Vagabond ? Celui qui se déplace sans cesse, qui mène une vie nomade ? Voilà qui nous est familier ! En réalité, ce n’est pas une simple rencontre mais les clés de tout un univers que l’on nous tend.

De la danse, du mime, beaucoup de grâce dans chaque geste, de la lumière dans chaque regard, infiniment de poésie, et surtout une incommensurable envie de partager avec le public : voilà le beau cadeau qu’offre Claire Ducreux avec sa trilogie. En l’espace de trois représentations, l’artiste nous dévoile le cheminement de plusieurs années de création.

“De Paseo”, premier volet créé en 2004, est aussi son premier solo de danse-théâtre pour la rue. Il est suivi de “Barco de arena”, conçu en 2008, puis du “Sourire du naufragé”, qui date de 2012.

Au soir de ses deux premières représentations, on rencontre Claire : “Le vagabond est une métaphore, il est un mélange de vulnérabilité et de force qui me plaît. Il est hors des codes de la société et peut se permettre d’aller directement vers les gens”, nous explique-t-elle.

©ClaireDucreux.com

Dans ses spectacles, l’artiste veut proposer “une bulle de poésie”.     ©ClaireDucreux.com

Plus que cela, l’artiste offre un voyage onirique, une véritable parenthèse. A chaque représentation, le vagabond vient vous prendre par la main, le spectateur devient acteur, voyageur. “La relation au public est quelque chose de très précieux dans un contexte où l’on parle beaucoup de peur et de violence. Dans mes spectacles, les gens sont prêts à entrer dans un univers tendre et à jouer. Pour moi, l’idée c’est de proposer une bulle poétique. Et quand ça prend, ça peut devenir magique. En fait, c’est une proposition magique. C’est ensemble que l’on fait les choses, seul, il ne se passe rien”, poursuit Claire en souriant.

L’artiste solaire dégage infiniment d’amour et de douceur, les cœurs sont conquis. Après chacune de ses représentations, elle prend le temps d’échanger avec chacun. Laura, une jeune Strasbourgeoise de 16 ans, elle aussi passionnée de danse, a tenu à remercier Claire. “Il y a énormément de technique dans votre spectacle et vous y mettez beaucoup de choses. Votre sourire est magique et vous laissez place à l’imagination”, s’enthousiasme l’ado, qui passe ses vacances en famille. Laura souhaite poursuivre la danse. Un petit conseil ? “Fais confiance à la vie, elle t’emmènera là où il faut”, l’encourage l’artiste.

Claire, en tournée culturelle tout le mois de juillet, reprend la route pour Les Mathes. Sourires… on en revient !

“Je vous souhaite une belle vie, de belles vacances, un bon tout !” nous lance-t-elle. A toi aussi Claire, merci pour le voyage, l’une des plus belles étapes de notre aventure !

“On crée ensemble, avec le public” : notre entretien avec Claire Ducreux 


Images : Yannick Blanchouin/CCAS

lejournal-ete_02200x200
Tous les articles du Journal de l’été

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?