Alexandra Hauer, l’exception

Depuis 2014, Alexandra Hauer est responsable principale du centre de vacances CCAS de Kaysersberg en Alsace. ©Julien Millet/CCAS

Depuis trois ans, Alexandra Hauer est responsable principale du centre de vacances CCAS de Kaysersberg, en Alsace. Une fonction contraignante, chronophage, mais source de félicité.

Elles sont peu nombreuses, les jeunes agent.es à qui on confie la direction d’une institution permanente. On en compte quatre sur les 17 responsables principaux permanents de centres de vacances CCAS. Alexandra Hauer, 39 ans, fait donc exception. La jeune femme n’en tire aucun orgueil. Depuis 2015, elle est responsable principale (RP) de la maison familiale de Kaysersberg (Haut-Rhin). Ambassadrice des Activités Sociales, Alexandra porte et met en oeuvre les orientations politiques et les valeurs de la CCAS au quotidien. Pour exemple, l’accompagnement spécifique et soutenu des personnes âgées lors des séjours bleus et aînés ou des personnes handicapées lors des séjours pluriels. Ou encore, grâce à une convention avec la mairie de Kaysersberg, l’accueil d’une famille en souffrance le temps que la commune trouve une solution pérenne…

“Les bénéficiaires n’imaginent pas que je suis la responsable”

L’intérêt de la fonction réside dans le relationnel. Avec les salariés : “Ici, c’est comme une famille. Les résidents le ressentent d’ailleurs.” Puis, avec les bénéficiaires : “C’est génial ! Tout est plus simple, apaisé, convivial, c’est les vacances !” Un temps propice à la rencontre, à la discussion. Discrète, réservée, Alexandra a dû se faire violence pour aller vers eux. “Les bénéficiaires, les anciens surtout, n’imaginent pas que je suis la responsable. Ils me prennent souvent pour l’animatrice”, sourit Alexandra qui, loin de s’en offusquer, en joue. “Globalement, ils sont super. Rares sont les échauffourées”, assure-t-elle. Elle qui a horreur des conflits refuse de se fâcher. “Je n’y peux rien, c’est tout moi ! La colère ne mène à rien, confie-t-elle. Face à un problème, je garde toujours mon calme.”

En charge du projet d’activités du site, Alexandra a pour objectif d’attirer les jeunes adultes à Kaysersberg et d’y organiser des week-ends à thème. ©Julien Millet/CCAS

Fille d’agent, son enfance est bercée par la culture des entreprises nationalisées EDF-GDF. En 2000, la jeune femme intègre le service Aide à l’exploitation de la CCAS Direction régionale Est (Illzach), pour l’organisation du Bol d’or. À partir de 2008, elle assume le mandat de secrétaire générale du syndicat CGT, à Mulhouse. Il lui a fallu se faire accepter par ses collègues électriciens et gaziers, pas toujours tendres avec elle, et aussi sortir son “bouclier quand elle rentre dans le lard des patrons”. Une expérience qui l’a aguerrie.

En charge du projet d’activités du site, Alexandra a pour objectif d’attirer les jeunes adultes à Kaysersberg et d’y organiser des week-ends à thème. “Ils ont une idée fausse de l’Alsace, alors qu’il y fait très beau, qu’il y a tant de choses à découvrir.” Kaysersberg n’a-t-il d’ailleurs pas été élu village préféré des Français en 2017 ? Pour l’heure, elle s’investit dans l’organisation d’un salon du livre – la lecture est l’une de ses activités favorites –, prévu, en partenariat avec la mairie, le 7 juillet prochain.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?