Alzheimer : mieux aider les aidants en activité professionnelle

©O.Mark

©O.Mark

Les aidants en activité des personnes dépendantes pourraient être mieux accompagnés : c’est le bilan de l’association France Alzheimer, dans son Livre blanc remis en septembre dernier au gouvernement. Rappelant qu’avec une personne malade, c’est toute la famille qui a besoin d’aide.  

Au total, plus de 2 millions de personnes en France aideraient un proche dépendant (toutes pathologies confondues), de façon régulière et à titre non professionnel. La famille proche est en première ligne : enfants de personnes âgées, principalement, mais aussi conjoints, de plus en plus nombreux, prennent en charge la dépendance de leurs proches. Une aide au quotidien, pour près de 15% des aidants. Or, près de la moitié des aidants ont une activité professionnelle en parallèle, et déclarent avoir des difficultés à concilier les deux activités : 72% déclarent avoir du mal à se concentrer au travail.

Dans un Livre blanc sur les aidants en activité professionnelle, l’association France Alzheimer pointe les principaux axes de travail sur l’accompagnement des aidants en activités professionnelle. Santé au travail, rémunération ou droit à la retraite pour les périodes d’interruption d’activité… l’association formule treize propositions pour mieux accompagner les aidants de personnes dépendantes, lorsqu’ils sont en activité professionnelle. Remis en septembre dernier à Pascale Boistard, secrétaire d’État en charge des Personnes âgées et de l’Autonomie, ce “plaidoyer” a fait l’objet d’une rencontre à l’Assemblée nationale le 25 octobre dernier entre l’association, les parlementaires et les entreprises, afin de pousser à l’action.

Impliquer l’entreprise

Au sein des quatre axes d’action pointés dans le rapport, France Alzheimer cible particulièrement les entreprises. Afin d’assurer une continuité financière même lors des interruptions de carrière, l’association propose par exemple d’améliorer les droits à la retraite des aidants et leurs droits financiers au sein de l’entreprise, et enfin de formaliser des accords d’entreprise ou branche pour faciliter les aménagements du temps de travail, les compléments de revenus et attributions d’aides financières. Les moyens de subsistance sont en effet au coeur des problématiques de l’aidant : l’association propose de leur étendre la possibilité de percevoir l’allocation personnalisée d’autonomie quel que soit leur lien de parenté avec la personne à charge.

Selon France Alzheimer, une personne sur deux n’a pas averti sa hiérarchie de sa situation personnelle d’aidant : par respect de sa vie privée, mais aussi par crainte de répercussions négatives au travail. La sensibilisation des cadres managers est ainsi en ligne de mire de l’association afin d’améliorer le sentiment de bien-être au travail.

Des formations pour les aidants

France Alzheimer a mis en place une formation gratuite pour les aidants de personnes dépendantes. En cinq à six séances, d’une durée totale de 14 heures, la formation s’adapte aux problématiques des participants : la maladie, les aides existantes, l’accompagnement au quotidien, la communication avec la personne malade, le rôle d’aidant familial, l’entrée et enfin la vie en établissement.

Lire aussi : Des formations pour les aidants des malades d’Alzheimer

Des séjours aidants-malade

France Alzheimer propose un ensemble de séjours pour les familles, aidants et patients dépendants, ouvert à ses adhérents. L’inscription s’effectue auprès de France Alzheimer. Dans le cadre du partenariat avec l’association, la CCAS met à disposition un ou plusieurs centres de son réseau pour ces séjours. Avec, à la clé, une organisation spécifique et des conseils dans la prise en charge au quotidien, mais aussi tout simplement des moments de partage et d’échanges. Les séjours 2017 sont en cours d’élaboration ; ils s’étalent généralement de mai à octobre. En attendant, vous pouvez feuilleter le catalogue 2016 (les destinations sont susceptibles de varier), dans lequel vous trouverez les principales informations concernant ces séjours, et les contacts. Pour rappel, la CCAS propose aussi des séjours adaptés à la situation de santé des personnes fragiles, autonomes ou semi-dépendantes.

Contact France Alzheimer :
01 42 97 53 51  ou sejoursvacances@francealzheimer.org

Contact CCAS :
Chantal Busset au 01 48 18 68 09 ou chantal.busset@asmeg.org

Liens utiles

Le portail des aides aux aidants et le guide d’accompagnement des aidants familiaux (premiers signes de la maladie, dispositifs à mettre en place, aides disponibles…) sur le site de l’association France Alzheimer et maladies apparentées

Les séjours adaptés de la CCAS (séjours bleus, vacances aînés…)

Le plaidoyer pour les aidants en activité professionnelle édité par France Alzheimer

Bon à savoir

Chaque CMCAS est libre de renforcer son partenariat avec l’association France Alzheimer. Contactez votre CMCAS pour plus d’informations. Voir la liste et les contacts des CMCAS.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

12 + 2 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?