Annecy, entre lac et montagnes

Le Pâquier, aussi appelé champ de mars, est le lieu incontournable de la vie des Annéciens. ©Charles Crié/CCAS

Entouré de massifs montagneux, baigné par un lac translucide, le chef-lieu de la Haute-Savoie possède une vie culturelle rythmée de rendez-vous annuels attendus, tandis que les ruelles médiévales de la ville sont encore imprégnées d’une riche histoire.

Rendez-vous est donné au Pâquier : une vaste esplanade verte qui ouvre sur la perspective du lac et des montagnes, avec la vieille ville dominée par le château, emblématique d’Annecy. Fabienne Aufray, annécienne pure souche (et trésorière de la CMCAS Pays-de-Savoie) aime tout particulièrement “ce lieu de rassemblement dédié aux balades, au jogging, aux pique-niques ainsi qu’aux fêtes qui rythment la vie telle la Fête du lac, feu d’artifice spectaculaire tiré sur l’eau, le premier samedi du mois d’août”, explique-t-elle.

Des tribunes du Pâquier, des plages environnantes ou du parc de l’Impérial Palace, près de 200 000 spectateurs (soit l’équivalent de l’agglomération) assistent à cette fête estivale. Au mois de juin, la vaste pelouse accueille aussi les projections nocturnes du très couru Festival international du film d’animation. Avant de quitter les lieux, Fabienne, qui connaît l’écrin montagneux, nous oriente. “Là en face, c’est le Parmelan, aujourd’hui il a la tête dans les nuages.” Elle nous indique le mont Veyrier (1 291 m) et la Tournette (2 350 m)…

Le lac le plus pur d’Europe

Interdite à la visite, l’île des cygnes abrite de nombreux oiseaux qui l’utilisent pour nidifier et se reproduire. ©Charles Crié/CCAS

À Annecy, difficile de résister à l’appel du plein air et de l’eau translucide. Cézanne le surnommait le lac bleu : “Il est parfois turquoise, vert d’eau ou encore émeraude, cela dépend du ciel”, répètent à l’envi les locaux. Quelle que soit sa couleur, c’est le lac urbanisé le plus pur d’Europe. Cette pureté, il la doit à la construction d’un réseau complet d’assainissement à partir des années 1950. Depuis, seules les eaux de pluie de ruissellement et les sources et ruisseaux l’alimentent. À tel point que cette eau, potable, est distribuée dans les robinets de la ville.

Pour contempler l’étendue bleue depuis les cimes, le GR96 guide les randonneurs de hameaux en cols. En bas, le long des berges, une voie pédestre et cyclable serpente sur 38 km (300 m de dénivelé). Ces pistes, souvent ombragées, sont prises d’assaut l’été par les vélos et les rollers (environ 1 100 000 cyclistes par an). Des navettes lacustres et des bus de plage assurent des liaisons et vous débarquent sans effort non loin de sympathiques guinguettes au bord des plages de pelouse ou de sable (parfois payantes), souvent surveillées.

Le canal du Thiou traverse la vieille ville de part en part. ©Charles Crié/CCAS

Ailleurs, les amateurs de baignade lézardent sur des pontons en bois au milieu des roseaux. Il faut savoir que dans ces havres de végétation et de montagne, l’eau peut monter jusqu’à 25 degrés en été. Certains lieux comme les marais de Saint-Jorioz ou le Crêt de Châtillon à Sevrier sont habités depuis la préhistoire (à partir de – 4 000 ans avant J.-C.). Les habitations lacustres enfouies sous terre et/ou sous l’eau (lors de la fonte des glaces) sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco en tant que sites palafittiques. Mais ces vestiges ne se visitent pas encore. On peut en revanche déambuler dans le coeur historique d’Annecy formé aux environs du XVIIe siècle.

Comme d’autres Annéciens fiers et amoureux de leur région, Fabienne assiste à la mutation de la cité : “La pression immobilière galopante est inquiétante, car elle risque de transformer ma ville natale en destination touristique de luxe.” Pour l’heure, elle ne se lasse pas d’arpenter, après le travail, ces vieilles rues aux façades pastel pour flâner, faire son jogging ou s’asseoir à l’une de ces nombreuses terrasses. Comment ne pas succomber au charme des arcades médiévales et aux multiples ponts fleuris qui enjambent les canaux du Thiou ? C’est autour de cette rivière que s’est construite la ville depuis le Moyen-Âge, mais les canaux – qui servaient surtout autrefois à évacuer les eaux usées – sont aujourd’hui limpides. Bâtiment le plus photographié d’Annecy, le Palais de l’Île est construit sur une île rocheuse au milieu du Thiou. Cette ancienne maison forte (XVIIe siècle) a été une prison, un palais de justice puis un centre administratif. Il abrite aujourd’hui un musée et de nombreuses expositions.


À voir

Les immeubles art déco

©Charles Crié/CCAS

Quai Eustache Chapuis, rue Sommelier, quartier de la gare… de splendides immeubles Art déco attirent le regard. Témoins du talent architectural des années 30-50, les façades comportent notamment très peu d’angles droits et arborent de nombreux bow-windows, répondant au double besoin d’accroître la surface intérieure et de casser la monotonie des façades.

Les gorges du Fier

©Charles Crié/CCAS

À 10 kilomètres d’Annecy, ce site, issu de l’érosion par les eaux du Fier, se visite en empruntant une passerelle accrochée à une paroi rocheuse. Sous les pieds, les eaux se précipitent dans un dédale de rochers calcaires polis par le temps. La passerelle débouche sur la Mer de rochers, formation d’énormes blocs amoncelés en chaos.

Le château de Montrottier

©Charles Crié/CCAS

Hallebardes, armure de samouraï, pipe à opium, faïence savoyarde… ce splendide château médiéval du xiiie siècle propose une collection hétéroclite d’objets de toutes les époques et du monde entier, rassemblés par un collectionneur. Animations et chasses au trésor d’avril à novembre.


Où séjourner avec la CCAS ?

Les villages vacances de Sévrier (à g.), et de Praz-sur-Arly (à dr.). Crédits : Carrefours de l’amitié et Vacances ULVF

Sévrier

Village club (convention), Les balcons d’Annecy.

Tél. : 04 50 52 44 25

Voir tous les séjours disponibles dans ce village vacances

Praz-sur-Arly

Village vacances ULVF (convention).

Tél. : 04 50 21 96 14

Voir tous les séjours disponibles dans ce village vacances

 

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?