Châteaux de la Loire : au cœur de l’histoire de France

Le château de Chambord, situé dans la vallée de la Loire, dans le Loir-et-Cher. ©Elise Rebiffé/CCAS

Leur renommée est internationale. Les touristes affluent du monde entier pour les admirer. Emblèmes de la Renaissance, les châteaux de la Loire incarnent l’histoire de France. Parmi ces joyaux du patrimoine français, nous nous sommes attardés sur Chambord, Azay-le-Rideau, Chenonceau et Amboise, à deux pas des villages vacances d’Amboise et Chinon.

« Le long du coteau courbe et des nobles vallées / Les châteaux sont semés comme des reposoirs, / Et dans la majesté des matins et des soirs / La Loire et ses vassaux s’en vont par ces allées. / Cent vingt châteaux lui font une suite courtoise, / […] Ils ont nom Valençay, Saint-Aignan et Langeais, Chenonceaux et Chambord, Azay, Le Lude, Amboise. »

Dans son poème « Châteaux de Loire », en 1912, Charles Péguy célèbre de la sorte les élégantes silhouettes dominant une nature remarquable. Près d’un siècle plus tard, en 2001, le Val de Loire – qui concentre sur 280 kilomètres les châteaux dits de la Loire –, est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en tant que paysage culturel vivant.

Cliquer sur une photo pour ouvrir la galerie

Cliquer sur une photo pour ouvrir la galerie

Tout en renaissance

Rien ne prédestinait pourtant ce territoire à un tel prestige. « Pendant cent ans, c’est sur les bords de la Loire et ses sept affluents que s’élèvent des merveilles », raconte l’historien Jean des Cars dans « Les Châteaux de la Loire » (éditions Perrin). C’est l’exil du roi de France Charles VI en Touraine (1420), durant la guerre de Cent Ans contre les Anglais, qui confère à la région un nouveau visage. Cette contrée féodale, lieu de rivalités seigneuriales, devient une terre de résidence royale et le théâtre de l’histoire de France. En faisant du Val de Loire le siège du pouvoir central, la royauté favorise son développement économique et culturel, et lui donne une envergure politique indéniable.

À la Renaissance, les forteresses médiévales défensives laissent place à de somptueux palais. Sous l’influence des artistes italiens, l’esthétisme prévaut ; le raffinement est à son comble. Les châteaux sont pourvus de balcons et d’escaliers ouvragés. Leurs murs sont percés d’immenses fenêtres laissant jaillir partout la lumière à l’intérieur des demeures. Des jardins flamboyants et d’immenses parcs sont aménagés. Ces chefs-d’œuvre rivalisant d’élégance symbolisent la grandeur de la monarchie.

Amboise, le château royal

Pendant près de deux siècles, l’histoire du château royal d’Amboise s’est intimement confondue avec la grande Histoire de France. ©Elise Rebiffé/CCAS

Charles VIII donne à cette forteresse édifiée dès le Ve siècle ses lettres de noblesse. En 1491, tout juste marié à Anne de Bretagne, il s’installe dans le château où il a passé son enfance et entreprend de grands travaux. Située sur un promontoire, la résidence royale domine la Loire et offre un panorama unique sur la vallée.

Chambord, le sublime

Le château de Chambord, édifié au XVIe siècle au cœur du plus grand parc forestier clos d’Europe, est le seul domaine royal encore intact depuis sa création. ©Elise Rebiffé/CCAS

C’est le plus illustre, le plus majestueux, le plus sensuel des châteaux de la Loire avec ses rondeurs généreuses. Le plus visité aussi : un million de visiteurs en 2017 ! Le château des superlatifs : 128 mètres de façades, 426 pièces, 5 500 hectares de parc et de forêt… Et même un théâtre, dans lequel « Le Bourgeois gentilhomme » a été représenté pour la première fois devant Louis XIV par la troupe de Molière (1670). François Ier choisit le lieu pour son domaine de chasse (la Sologne).

La construction du château débute en 1519 pour s’achever en 1685. Emblème de la  Renaissance, Chambord sublime le règne d’Henri IV. Classé monument historique dès 1840, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 1981, il appartient au domaine public depuis 1930.

Azay-le-Rideau, le joyau

Le château de Chambord, édifié au XVIe siècle au cœur du plus grand parc forestier clos d’Europe, est le seul domaine royal encore intact depuis sa création. ©Elise Rebiffé/CCAS

On retient surtout sa silhouette raffinée se reflétant dans un miroir d’eau : un « diamant taillé à facettes, serti par l’Indre », selon Balzac. La bâtisse sculptée conjugue avec brio la tradition française et l’inspiration italienne. Azay se distingue par son grand escalier à rampe et ses lumineuses loggias très modernes pour l’époque – pour voir mais surtout pour être vu. Il devient propriété de l’État en 1905.

Chenonceau, le palais des Dames

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2017 et chevauchant le Cher, il était autrefois un château-fort. ©Elise Rebiffé/CCAS

Édifié à l’emplacement d’un ancien château fort dont ne subsiste que le donjon, Chenonceau symbolise la rivalité entre Diane de Poitiers, la favorite d’Henri II, à qui le roi offre le château, et Catherine de Médicis, l’épouse du roi, qui le reprendra à Diane à la mort du souverain en 1559.

Le charme du « château des Dames » réside dans sa galerie à deux étages et ses arches qui enjambent le Cher. Situé sur la ligne de démarcation, durant la Seconde Guerre mondiale, il a servi à des résistants pour faire passer des gens en zone libre. Il a été classé monument historique en 1962.

Ce florilège d’œuvres d’art constitue un patrimoine historique et culturel extraordinaire. Mémoire vivante de notre histoire, les châteaux de la Loire contribuent au rayonnement international de la France et restent l’une des destinations touristiques les plus prisées des étrangers mais aussi de nos compatriotes


Où séjourner avec la CCAS ?

À g., le village vacances de Chinon ©Elise Rebiffé/CCAS ; à dr., le village vacances d’Amboise. ©VVF

Village vacances d’Amboise (VVF)

1, rue Rouget-de-l’Isle, 37400 Amboise

Voir tous les séjours disponibles dans ce village vacances

Village vacances « Les Fontenils »

37500 Chinon

Voir tous les séjours disponibles dans ce village vacances

 

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?