CMCAS : des activités en ligne pour conserver le lien social

David, coach sportif, propose des exercices aux bénéficiaires par écran interposé (CMCAS Languedoc) ©DR

Dans cette période qui empêche l’organisation d’activités, certaines CMCAS ont choisi d’en proposer “on line”. L’objectif :  maintenir le lien avec les bénéficiaires grâce aux possibilités qu’offre le web.

©DR

Cardio boxing, renforcement musculaire, zumba : depuis un mois, la CMCAS Languedoc met en place une pléiade de séances sportives en ligne. Du lundi au jeudi, à 12h15 ou à 18h, trois profs de sport offrent leur service, le temps d’un cours de 45 minutes. Ainsi, “beaucoup de bénéficiaires ont pu découvrir des activités sportives qu’ils n’avaient auparavant jamais exercées”, assure Laurie Schroyens, Technicienne Séjours et Activités, chargée de la mise en œuvre de ces séances. Elle admet être “étonnée de tous les bons retours et du nombre de vues qu’il y a sur les vidéos” – les cours étant rediffusés sur Facebook.  Du fait de leur succès, la tenue de ces séances sportives est prolongée pour le mois de janvier.  Ce qui permet “de continuer à faire travailler les profs de sport, touchés de plein fouet par la crise sanitaire avec la fermeture des salles et l’arrêt des cours en présentiel”, se félicite Laurie.

©DR

L’exercice d’une activité sportive régulière a un impact positif, tant sur le corps que l’esprit. La récente expérience de Nathalie Nadal, également Technicienne Séjours et Activités, en atteste. Depuis plus de six semaines, tous les vendredis – de 18h à 19h15-, elle participe à l’atelier Yoga proposé par la CMCAS Gironde. Pourtant, Nathalie l’admet : “à la base, je ne suis pas du tout yoga, je préfère les sports extérieurs”. Mais, par curiosité, elle s’est dit qu’après tout : “pourquoi pas tenter”. Résultat des courses, elle a été “agréablement surprise par la présentation et le déroulé du cours”.  Aujourd’hui, elle assure avoir “vraiment aimé participer à toutes ces séances”, ajoutant qu’elle “aurait eu tort de ne pas essayer”.

De la réticence à l’enthousiasme pour la pratique du yoga, il n’y a donc qu’un pas, que lui a fait traverser une “coach de qualité, qui prend en compte nos remarques, qui nous guide” complimente Nathalie, insistant sur le professionnalisme de cette dernière.  Ces cours de yoga, qui ne demandent qu’un ordinateur et un tapis de gym pour être suivis, ont offert une véritable bulle de respiration à Nathalie “Moi qui suis en télétravail, ça m’a fait bouger, décompresser (…) ça m’a fait vraiment du bien”, nous confie-t-elle. Et il semblerait qu’elle ne soit pas la seule à apprécier s’adonner à cette gym douce. A l’instar des séances sportives de la CMCAS Languedoc, les cours de yoga ont été victimes de leur succès. Qu’à cela ne tienne : deux séances supplémentaires pour le mois de décembre ont été rajoutées.

“Ces activités permettent de renouer avec ces liens précieux qui nous échappent en cette période troublée”

Pour Audrey Fornies, vice-présidente de la CMCAS Gironde et initiatrice de l’atelier Yoga : “l’interaction sociale est l’essence même des Activités Sociales”. Dès lors, il était naturel de montrer “aux bénéficiaires qu’on est toujours à leurs côtés”, en proposant des activités qui “permettent de renouer avec ces liens précieux qui nous échappent en cette période troublée”, explique-t -elle. Qui dit maintenir les liens, dit maintenir les fêtes festives qui nous réunissent, comme Noël. La CMCAS Gironde l’a bien compris : le 20 décembre dernier, elle proposait à ses bénéficiaires de célébrer Noël… en virtuel. Le spectacle “LITTLEMAX Zic à Malices ” s’est invité à leur domicile – à travers les écrans d’ordinateur-, pour le bonheur des grands comme des petits.

Un format qui a visiblement conquis les spectateurs : “C’était super !  Grâce aux artistes, aux techniciens qui ont filmé et rendu possible ce live, nous avons pu assister à un spectacle époustouflant”, se réjouit Christophe Even, un bénéficiaire, après avoir assisté à la représentation en compagnie de ses enfants, Alex 10 ans et Clément 6 ans, qui étaient ravis.  De son côté, Audrey Fornies se félicite de l’évènement, qui a réussi le tour de force d’égayer les fêtes de fin d’année des bénéficiaires tout en  apportant “un soutien au monde de la culture et aux intermittents du spectacle face à la période difficile qu’il traverse.”

“Le format en ligne ne remplace pas le présentiel, mais on arrive à faire des choses intéressantes”

©DR

A la CMCAS Dauphiné Pays de Rhône, on ne propose pas de séances de yoga mais des conférences débat. Gratuites et diffusées par Zoom, deux conférences en ligne ont été tenues par Claire Marsot, coach parental et thérapeute pour enfant… sur le thème des relations parents/enfants. L’une le 12 décembre pour les familles avec des petits allant de 0 à 10 ans et l’autre le 16 décembre pour les familles avec des adolescents de 11 à 17 ans. Les deux ont abordé les grands thèmes éducatifs : développement du cerveau, émotion, stress, besoin de communication et de relations.  L’objectif, lui aussi, était le même : “éclairer et déculpabiliser”. “L’intérêt de ces conférences était qu’elles soient interactives, collectives, pour que les parents échangent sur leurs difficultés et finalement se rendent compte qu’ils ne sont pas les seuls à les affronter”, précise Claire Marsot.

S’il est certain que “le format en ligne ne remplace pas le présentiel, on arrive à faire des choses intéressantes quand même”, relativise-t-elle. Donner des clés de compréhension, des outils d’action, faire réfléchir les parents et répondre à leurs questions – en ligne ou en présentiel -, c’est du pareil au même : en tant que conférencière, Claire a su s’adapter. Et finalement, le format online présente même un avantage : “les gens sont moins stressés à l’idée de s’exprimer, ils se jettent plus facilement pour poser des questions que lorsqu’ils sont réunis en public”, remarque Claire.

Ce qui explique peut-être en partie pourquoi “les échanges entre Claire Marsot et les parents étaient fluides et agréables à suivre”, comme nous l’assure Valérie Paccalin, organisatrice de ces conférences interactives. Pour l’assistante en Action sanitaire et sociale, “ces conférences ont suscité un vrai intérêt pour la trentaine de parents-participants, qui ont d’ailleurs tous remercié à la fin Claire Marsot pour ses conseils”. Une réussite qui pousse à envisager le renouvellement de l’expérience “En 2021, on aimerait bien organiser des conférences sur les risques alimentaires (…), on réfléchit à les faire en visio si la situation sanitaire ne s’améliore pas”, explique Valérie. On comprend donc que, quelle que soit l’évolution de la crise sanitaire, grâce à l’engagement des CMCAS, le lien avec les bénéficiaires sera au mieux conservé.

Les fêtes ensemble

En complément des offres proposées par les CMCAS et la médiathèque pour cette fin d’année, la CCAS et le Comité de coordination des CMCAS mettent à disposition des propositions ludiques et interactives destinées aux enfants jusqu’à 12 ans, à partir du 17 décembre et pendant toutes les vacances de fin d’année. Ateliers de magie, de bricolage, mais également un concert d’Aldebert, et une sélection de films et de dessins animés seront accessibles dans un espace créé spécialement. Il sera également possible d’écouter un conte en appelant un numéro non surtaxé.

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?