Concours Émoi d’images : “Une belle photo doit raconter une histoire”

Charles Crié, photographe professionnel et membre du jury CCAS du concours Émoi d’images 2020, ici lors d’un atelier estival autour de la photographie argentique instantanée au Cap d’Agde, en juillet 2019. ©Charles Crié/CCAS

C’est parti pour la deuxième édition du concours Émoi d’images ! Vous avez jusqu’au 29 octobre pour nous envoyer vos plus beaux clichés. Voici quelques conseils pour une photo réussie, avec Charles Crié, photographe professionnel membre du jury CCAS qui les examinera en novembre prochain.

Initié l’an passé, dans le cadre des Parle (Pratiques amateurs aux rendez-vous de la lecture et de l’écriture), le concours Émoi d’images s’attache à valoriser la photographie amateur au même titre que la lecture ou l’écriture. En 2019, 150 photos avaient été envoyées, et vous étiez 300 bénéficiaires à avoir exprimé votre préférence par vote électronique.

Deux photos lauréates du concours 2019 : à g., “Jeux d’enfants” par Étienne Morel (CMCAS Valence), prix du jury ; à dr., “Les Sœurs” par Delphine Boulard (CMCAS Chartres-Orléans), prix du public.

Voir aussi
[Portfolio] Humain, mouvement : les lauréats Émoi d’images 2019


Cette année, vous pouvez de nouveau participer au concours dès le 15 septembre et jusqu’au 29 octobre : vos images – une photo par thème et par candidat – devront illustrer l’un des trois sujets suivants : la liberté, la solidarité et les retrouvailles. Envoyez vos photos à ccas.lesparle@asmeg.org, accompagnées du bulletin de participation.

Ce concours est ouvert à tous les bénéficiaires, ouvrants et ayants-droit. Vous pourrez également choisir vos clichés favoris par un vote électronique. Rendez-vous fin novembre, pour découvrir les plus belles prises de vue sélectionnées conjointement par le vote des bénéficiaires et celui du jury CCAS.


Participer au concours 2020

Règlement, spécifications techniques, bulletin de participation…
Plus d’infos sur ccas.fr > rubrique Culture et loisirs > Les Parle


“Une image, c’est avant tout un message, une émotion”

Extrait d’une “carte blanche” photographique au village vacances de Seignosse (Landes), juillet 2015. ©Charles Crié/CCAS

Quels seront vos critères de sélection ?

Au préalable, les photos ne remplissant pas les critères imposés par le règlement seront d’office écartées : la cohérence avec l’une des trois thématiques (liberté, solidarité et retrouvailles), et le respect des éléments techniques (la dimension de 5000 pixels minimum pour son plus grand côté, le format JPG, etc.) Par exemple, une photo qui n’évoquerait aucun des trois sujets serait rejetée.

Une photo raconte une histoire. Elle a un sens que l’on doit facilement pouvoir interpréter, même si la lecture reste subjective. Ensuite, j’évalue la valeur esthétique et les caractéristiques techniques. Je regarde également la composition de la photo, la précision du cadrage, la qualité de la lumière, l’harmonie des couleurs… Ce sont autant de critères pour une photo réussie.

Votre œil de photographe professionnel ne risque-t-il pas de favoriser, instinctivement, les photos techniquement impeccables au détriment de celles plus “poétiques” ?

Non, je ne crois pas. Certes, ça me gêne toujours un peu quand une image n’est pas “propre”. Pour autant, une image pas bien réussie techniquement ou qui échappe aux critères académiques de la photographie, peut être touchante et émouvante. Finalement, c’est ça le premier critère. Une image c’est avant tout un message, une émotion.

Comment définiriez-vous une belle photo ?

Pour moi, une belle photo est toujours porteuse d’une information ; elle transmet une idée, provoque de l’émotion. Sa capacité à susciter un sentiment doit être forte. C’est un ensemble qui unit message et esthétique. Je rappelle toujours l’étymologie du mot photographie : en grec, “photo” signifie “lumière” ; “graphie” signifie “écriture”. La photographie est donc un moyen d’écriture.

On peut avoir de très belles images qui n’expriment rien. De même, un texte qui ne veut rien dire. Ce qui me permet d’ajouter qu’une photo doit être belle et à la fois bonne, avec un contenu, donc. Aujourd’hui, avec le développement des smartphones, prendre une photo est devenu tellement banal. Cela a participé à abaisser le niveau et l’exigence de qualité. Mais une bonne photo, c’est autre chose…

Photographe professionnel depuis 1983, Charles Crié collabore avec les Activités Sociales depuis 35 ans.
Site internet : www.charlescrie.com

blog Parle

Lecture, écriture, musique, photographie : vos passions en partage sur ccas.fr et sur la communauté des Parle

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dix-huit − 3 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?