“Dis-leur que j’existe”, un combat sahraoui

©DR

Les Mardis du cinéma reviennent dans le cadre de la Semaine anticoloniale et antiraciste pour dénoncer les conditions de détention des prisonniers politiques sahraouis. Le 14 mars, rendez-vous pour une projection-débat autour du documentaire “Dis-leur que j’existe”, au cinéma La Clef, à Paris.

Les Mardi du cinéma de l’Afaspa ont lieu ce mois-ci alors que la Semaine anticoloniale et antiraciste a débuté. La projection du film “Dis-leur que j’existe, une histoire sahraouie“,  le 14 mars, sur le sort des prisonniers politiques de l’occupation marocaine, illégale, du Sahara occidental, résonne particulièrement avec l’actualité récente. La veille de la projection, 24 militants seront présentés à leur procès en appel, après avoir été condamnés par le tribunal militaire de Rabat à des peines de prison allant de 20 ans à la perpétuité.

Lire aussi : L’ami Y’a bon ne rit plus : semaine anticoloniale 2017

Portrait d’un prisonnier politique

Le documentaire de Manu Mosset dresse le portrait du juriste et militant indépendantiste Naâma Asfari, condamné en 2010 à trente ans d’emprisonnement par la justice marocaine. Il est incarcéré avec 22 militants pour l’indépendance du Sahara-Occidental, alors qu’il participait aux protestations du camp de Gdem Izik, afin de dénoncer les discriminations économiques et sociales dont les Sahraouis sont victimes sur leurs terres.

Naâma Asfari est également privé de toute visite dont celle de sa femme, Claude Mangin, qui sera présente pour la projection du documentaire. Le soutien de plusieurs ONG (HumanRights Watch et Amnesty International) ainsi que la condamnation du Comité contre la torture de l’ONU ne suffisent manifestement pas pour que Naâma Asfari soit libéré ou qu’il puisse avoir droit à un nouveau procès équitable.

Le Sahara-Occidental est au cœur d’une des dernières guerres de décolonisation africaine. Cette large bande de sable située entre le Maroc et la Mauritanie est tiraillée entre le Maroc et le Front Polisario, qui a déclaré en 1976 la création de la République arabe sahraouie démocratique (RASD). Le débat réunira Oubbi Bouchraia, représentant du Front Polisario en France, Nicole Gasnier des Amis de la RASD et Cecile Courège, productrice.

Quand ? Mardi 14 mars, à 20h
Où ? Cinéma La Clef, 34 rue Daubenton, Paris 5e (métro Censier-Daubenton)
Tarif : 5€

Les Mardis du Cinéma

Les Mardis du cinéma de l’Afaspa sont un cycle de projections-débats sur l’Afrique organisé par l’Association française d’amitié et de solidarité avec les peuples d’Afrique (Afaspa). Ces rencontres sont co-organisées chaque mois par la CCAS, les CMCAS de la région parisienne et le comité d’entreprise de la Caisse d’Épargne Paris/Île-de-France, au centre culturel La Clef (Paris).
Contact et infoswww.afaspa.comafaspa@wanadoo.fr

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dix-neuf − six =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?