Don d’organes : “Nous rêvons de courir les 750 km de la Course du cœur”

Géraldine Lecaçon est la capitaine de l’équipe des Activités Sociales pour la Course du cœur depuis la dernière édition en 2019. Ici, au départ du prologue de la course, place du Trocadéro à Paris. ©Didier Delaine/CCAS

Événement sportif et solidaire, la 34e Course du cœur se déroule du 13 au 17 octobre, entre Paris et Bourg-Saint-Maurice-Les Arcs, en Savoie. Une équipe des Activités Sociales de l’énergie participe au prologue, parmi la trentaine d’équipes de coureurs à pied et cyclistes. Sa capitaine, Géraldine Lecaçon, 45 ans, cadre chez EDF, rappelle les enjeux de cette course, qui sensibilise au don d’organes.

Qu’est-ce que l’édition 2021 de la Course du cœur a de particulier ?

Déjà, elle fait suite à plusieurs annulations, d’abord en 2020, puis en mars 2021. Nous sommes donc tous impatients ! Et cette année, il y a des changements. Le parcours de la première journée, que nous appelons le “prologue”, auquel nous participons, n’est pas l’habituel. Au lieu de partir de la place du Trocadéro et d’arriver à Notre-Dame-de-Paris, nous allons dessiner une boucle autour du château de Vincennes. Le but était de réduire le risque d’attroupements, comme l’exige la situation sanitaire, et d’éviter les chantiers de reconstruction de la cathédrale. Même si nous n’aurons pas le plaisir d’admirer les lumières de la capitale, nous courrons quand même de nuit : c’est l’une des originalités de cette course.

Quels messages cherchez-vous à transmettre au public ?

Je souhaite encourager les gens à se renseigner sur le don d’organes. Aujourd’hui, nous sommes tous considérés comme donneurs d’organes après notre mort, mais nous sommes souvent mal informés des conditions. Si nous avions plus d’informations en amont, les proches des défunts accepteraient mieux ce don. Et puis, on ignore souvent que l’on peut aussi, de son vivant, donner des organes autres que les organes vitaux : la cornée, les ovocytes, la peau… et même un rein. De manière plus personnelle, un membre de ma famille aura peut-être un jour besoin d’une greffe ; participer à cette course est pour moi un soutien indirect à son combat.

“Pour faire partie des équipes qui courent les 750 km du parcours, nous avons besoin de volontaires”

Par ailleurs, je souhaite faire passer un message aux bénéficiaires des Activités Sociales de l’énergie. Nous rêvons de participer à la course en entier, et de faire partir des équipes qui se relaient sur les 750 km du parcours. Pour cela, il faudrait que des volontaires nous rejoignent, mais aussi que davantage de CMCAS contribuent à assumer les frais de la course (hébergement, transport, équipement…). Cela donnerait un élan incroyable à cette cause, et cela aurait un impact plus fort !

Vous avez été élue capitaine de l’équipe en 2019. Quel est votre rôle ?

Je participe à l’organisation logistique et je relaie les informations entre l’association Trans-Forme, qui organise la course, et les 19 volontaires des CMCAS d’Île-de-France. Je motive également mes coéquipiers. C’est d’autant plus important que, étant répartis sur six départements*, nous n’avons pas pu avoir beaucoup d’entraînements communs. Chacun s’est donc entraîné de son côté, mais nous nous encourageons mutuellement. Le docteur Frédéric Costa, médecin conseil à la CCAS, m’accompagne pour faire des recommandations afin de s’entraîner au mieux.

Mon rôle est aussi de cultiver le goût du challenge, car cette course solidaire représente quand même un défi sportif. Trans-Forme décerne d’ailleurs des prix pour récompenser les meilleures performances. Comme je le dis à mon équipe : dans l’effort, on s’efforce de donner de la force à ceux qui en ont besoin ! Enfin, en tant que capitaine d’équipe, je me dois de partir en tête le jour du départ !

* En 2021, le 91, le 92, le 93, le 95 et le 77.


Pour aller plus loin

L’association Trans-forme

Depuis plus de trente ans, Trans-Forme sensibilise le public au don d’organes à travers le sport, qu’elle promeut en organisant chaque année la Course du cœur, et en soutenant l’activité sportive des personnes transplantées et dyalisées.

Site internet : www.trans-forme.org

Faire un don

 

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?