En roue libre

Départ de la cyclosportive © Eric Raz/ccas

Départ de la cyclosportive © Eric Raz/ccas

Du 18 au 20 septembre, à Pleaux, s’est déroulée la Rencontre sportive nationale de cyclotourisme Fernand Flaujac organisée par la CCAS et la CMCAS de Tulle Aurillac. Entre efforts physiques et plaisirs des sens, les participants ont apprécié.

90 ou 130 kilomètres, au choix, à travers le département de la Corrèze. Si le programme est alléchant, le temps, lui, est frustrant, samedi matin, au départ de la RSN de cyclotourisme. A l’entrée du centre de vacances CCAS de Pleaux, la pluie fine oblige les 150 concurrents, par équipe, à se parer de coupe-vent en attendant que le ciel soit plus clément. Pour autant, pas question de rester la tête dans le guidon. Il faut honorer la discipline ! « C’est ça l’esprit du cyclotourisme. Se retrouver entre camarades, pédaler sans obsession du chrono ni esprit de compétition et admirer le paysage. »

Pour Alain, de la CMCAS de Cahors, l’essentiel est dans ce plaisir conjugué. Posté, un peu plus tard, devant « le château des tours de Merle », le jeune retraité aura en effet un peu de mal à repartir, captivé par la beauté du site…Tout au long du parcours, quelle que soit la boucle (grande ou petite), des sous-bois de St Privat à Rilhac en passant par Argentat etc. le vert sera la couleur dominante d’une course aux accents bucoliques. Les tranches de saucisson, de fromage (mais aussi les incontournables pâtes de fruits) jonchant sur les stands de ravitaillement rappellent qu’ici l’épicurisme est une doctrine. Et la convivialité, le sens de l’accueil une philosophie de vie. Pour le plus grand plaisir de Dominique, l’angevin : “tu comprends pourquoi on vient là…”

Si la veille, lors du briefing, les organisateurs, dont une dizaine de motards parmi la quarantaine de bénévoles, avaient pris soin de donner les consignes et de détailler les moindres difficultés ; avec une « vache en bois » comme point de repère de la séparation entre le grand et le petit parcours, les plans de certains participants furent toutefois perturbés.

Au kilomètre 35, devant l’animal factice, l’hésitation est légitime et la tactique s’affine. « Non ne prends pas le petit parcours ! C’est là qu’il y a le plus de difficultés. » Après quelques tours en rond… ceux qui choisissent finalement la grande boucle, courageux ou intrépides, optent pour une balade le long de la Dordogne, cours d’eau majestueux, « obstacle infranchissable » à certains endroits.

Là, de Beaulieu (qui porte bien son nom) à Auriac, en passant par Argentat, la ruralité dévoile ses atouts. Et dans cette région prospère en centrales hydrauliques…, la richesse humaine de ses salariés fait sensation. Devant le barrage EDF du Chastang, au pied de la dernière difficulté avant de rejoindre la colo CCAS de Servières le château, pour le repas de midi, les membres d’une des équipes de la CMCAS Pays de Savoie « dégustent ». « Se retrouver ici devant nos ouvrages, notre patrimoine. C’est sensationnel. Et en plus être accueilli de la sorte, c’est que du bonheur. »

Lucides et dithyrambiques les Alpins, notamment envers les travailleurs du GEH (groupement exploitation hydraulique) Dordogne de l’usine du sablier, lesquels, plus bas au barrage d’Argentat, ont ouvert leur hangar pour le transformer en point de ravitaillement pour leurs collègues cyclistes. Un esprit de solidarité qui jalonnera la course de bout en bout et la rencontre sportive dans sa totalité. Il faisait bon faire du vélo ce samedi, en Corrèze. A l’entrée de Pleaux, à la fin de la boucle, si de l’aveu de certains le « circuit présentait pas mal de difficultés », pour tous, la « piste verte » était éblouissante. De celle qui vous égaye à toute épreuve : « Mais quand même, faire 130 bornes pour se retrouver au point de départ… » celui d’une nouvelle épreuve, culinaire, celle-là. Car depuis ce matin, quelqu’un d’autre tourne en boucle : c’est le bœuf à la broche, menu de gala d’une soirée de prestige, fête de la CMCAS oblige. Mais lui n’est pas tout à fait cuit. Alors en attendant, à l’heure de la remise des colis et non des médailles… Patrick Vialatte, président de la CMCAS de Tulle Aurillac, prend les rênes.

« Merci à la CCAS et à tous les organisateurs bénévoles qui ont fait un travail extraordinaire. C’est ça le par et le pour. Continuons à lutter pour défendre nos acquis et aussi nos concessions hydrauliques avec force et conviction… » Un discours au parfum de braise, le même que celui émanant du restaurant.

Ils et elles témoignent

Catherine Denin, CMCAS Basse-Normandie
Dans la montée vers la colonie de vacances CCAS de Servières le château, Catherine peste à moitié. « C’est coriace comme parcours ! En plus je me suis trompée, ça rallonge les efforts. Mais bon, je ne le regrette pas, ça m’a permis de découvrir des endroits superbes ». La native d’Alençon qui fait « 3000 kilomètres dans l’année » est conquise et, malgré le manque de souffle, très loquace : « Mon père m’a bercé sur un vélo… j’adore cette discipline. J’ai déjà fait les Pays-Bas du nord au sud, longé le canal du midi de Toulouse à Sète et j’ai pour projet de faire « l’avenue verte » Paris Londres. Par contre, je ne connaissais pas cette région et je compte bien demander une affectation à Pleaux dans le futur… Il y a tant de choses à voir ici ».


Qui était Fernand Flaujac ?

En ce 70e anniversaire de la libération des camps de concentration, sans doute est-il nécessaire de rappeler qui était Fernand Flaujac, dont cette RSN porte le nom. Sans se lancer dans une biographie interminable… Juste pour ne pas oublier que, lui, ancien électricien, ne connaitra jamais la nationalisation, les œuvres sociales, etc. Sa résistance face à l’occupant allemand, durant la seconde guerre mondiale, lui coutera la vie. Déporté à Buchenwald puis transféré à Dora, il y meurt le 17 novembre 1944.

3 Commentaires
  1. LEROND Roger 3 années Il y a

    Très sympathique cette organisation…Mais comment retrouver trace des très nombreuses photographies prises durant la manifestation ?

  2. CHARTOIRE 3 années Il y a

    Bonjour,

    Notre séjour à Pleaux pour les RSN cyclos a été apprécié par notre petite équipe de St Etienne ( CM CAS LOIRE ). Merci aux organisateurs et aux nombreux bénévoles ( en particulier les motards pour nous mettre dans la bonne direction).
    En consultant les photos, nous ne trouvons pas les photos de groupes prises au départ. Seront-elles visibles……..plus tard ?

    Sportives salutations à tous.

    Les cyclos de St Etienne ( organisateurs de ces rencontres en 1988/1998 et 2008, et nous en gardons un excellent souvenir )

  3. denin catherine 3 années Il y a

    Superbe journée !!!!!!! Des finales cyclotourisme toujours avec une organisation formidable il faut continuer à maintenir tout ceci .Prête à partir pour les prochaine RSN encore merci .Catherine.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dix + 13 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?