Joachim Fadli : les copains d’abord

Agent du RTE à Vertou, près de Nantes, et impliqué dans les Activités Sociales, Joachim Fadli, 30 ans, aborde avec humour son handicap. ©Julien Millet/CCAS

Technicien maintenance à RTE et membre de la Commission des énergies de la CMCAS Loire-Atlantique Vendée, le jeune Nantais est un hédoniste qui aime partager ses projets et évite de s’attarder sur les galères de l’existence.

« Il est toujours avec le smile, toujours avec l’envie. » Voilà ce que ses collègues disent de lui. Technicien maintenance à RTE, près de Nantes (CMCAS de Loire-Atlantique Vendée), Joachim Fadli est un homme de terrain qui fuit la routine et aime l’autonomie. Ça tombe bien, il en a pas mal dans son boulot. « Quand j’ai commencé à ce poste, mes collègues avaient un peu peur. Ils ne savaient pas trop comment j’allais pouvoir me débrouiller avec un seul bras. Mais, au fur et à mesure, ils ont vu ce que j’étais capable de faire. » Le trentenaire n’est pas à court de blagues sur son handicap, une malformation congénitale : « Le plus dur pour moi, c’est d’enlever la viande de ma brochette de bœuf : la brochette part d’un côté, les frites volent de l’autre… »

Quand on n’a pas de bras, on s’adapte !

Sur le volant de sa voiture automatique, Joachim Fadli a fait installer une « boule connectée en Bluetooth » qui lui permet d’actionner facilement le clignotant, le klaxon et les essuie-glace. Prix : 1 500 euros. Heureusement, RTE a pris en charge cette dépense. « C’est top ! », dit-il en souriant Mais rien n’est jamais acquis. « Quand j’ai changé de voiture, j’ai dû faire des demandes à n’en plus finir auprès de la MDPH [Maison départementale des personnes handicapées] pour obtenir la prise en charge de mes dépenses d’équipement. J’ai dû attendre un an avant de me faire rembourser totalement. »

Bénéficiaire mais aussi acteur des Activités Sociales

En intégrant RTE Quimper, il y a une dizaine d’années, le jeune Nantais, né d’une mère bretonne et d’un père marocain, ouvre très vite la porte des Activités Sociales. « Quand je découvre un truc qui me plaît, j’y vais fond », explique-t-il. Il s’initie à la chasse sous-marine et passe son permis bateau en embarquant avec lui « pas mal de potes ».

En mai 2021, Joachim et sa petite bande de copains faisaient partie de la Breizh Armada, qui a permis à une vingtaine de bénéficiaires accompagnés de huit bénévoles, de rallier Morgat en bateau depuis Brest. ©Julien Millet/CCAS

« Jo » profite « à fond » des activités proposées par sa CMCAS. Comme de la vie en général. Hédoniste mais aussi partageur, il sait passer de l’autre côté du comptoir. On a besoin de bénévoles pour emmener les enfants des agents en colo ? Il monte dans le train le samedi matin en « recrutant » encore quelques collègues au passage. On a besoin de sang neuf au conseil d’administration ou à la Commission des énergies de la CMCAS Loire-Atlantique Vendée ? Il répond encore présent.

À 30 ans, Joachim a vécu des moments très forts grâce aux Activités Sociales. Notamment ces quelques jours passés en 2018 à bord de l’ »Unaniezh », le voilier de la CCAS, pour rejoindre le Festival d’énergies à Soulac. « Ça laisse de tellement beaux souvenirs ! Le collectif, la pêche, l’apéro, l’ambiance dans les ports, les anciens qui racontent leurs expériences de vie… » Avec des collègues, il aimerait se lancer en novembre 2022 dans une « transat intergénérationnelle » à destination des Antilles, toujours sur l’ »Unaniezh ». Une magnifique aventure en perspective si le projet est validé.


Voir aussi
[Vidéo] Coup de jeune sur la Breizh Armada !
[Portfolio] Une virée à bord des bateaux de la Breizh Armada en images

 

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?