“La crise sanitaire ne doit pas se surajouter à l’extrême précarité dans laquelle se trouvent déjà les plus pauvres.”

Les bénévoles en action pendant la crise du coronavirus ©Yoann Léguistin/SPF

Soutenons les milliers de personnes dans le besoin face à l’épidémie. Malgré la pandémie, Le Secours populaire continue de secourir les personnes précaires, rendues encore plus vulnérables par le confinement et l’épidémie. Entretien avec  Bernard Amiot, secrétaire général de la Fédération des électriciens et gaziers du SPF.


Vous lancez un appel d’urgence aux électriciens et gaziers.

Depuis l’épidémie du coronavirus, la vie est compliquée pour les Français. Mais elle est  encore plus insupportable pour les démunis et les sans-abris. La crise sanitaire les rend plus vulnérables. Et en cette période délicate, ils sont quelque peu oubliés. Avec le confinement, les services locaux d’aide d’urgence sont fermés ; les distributions alimentaires sont rares et les associations de proximité ont du mal à agir. De plus, les grandes collectes dans les supermarchés ont été annulées. Les besoins sont immenses. L’union nationale du SPF a alerté notre Fédération des électriciens et gaziers qui  relaye cet appel au secours. J’en appelle donc à la générosité des électriciens et gaziers et compte sur leur élan de solidarité.

“La crise sanitaire ne doit pas se surajouter à l’extrême précarité dans laquelle se trouvent déjà les plus pauvres.”

Comment peuvent-ils vous aider ?

En nous adressant de l’argent pour remplir les stocks alimentaires qui sont bien faibles. La FNEG du SPF répartira les dons reçus aux différentes fédérations départementales, proportionnellement à l’origine géographique du don.

Malgré les contraintes, les bénévoles du SPF apportent soins et réconfort aux plus démunis. Quelles sont les actions spécifiques liées à cette situation particulière ?

En plus des distributions de produits alimentaires et d’hygiène, les bénévoles organisent des portages  de denrées de première nécessité à domicile. Les maraudes continuent leur tournée auprès des sans-abris ; les médecins du SPF sont sur le pont  pour les soigner. Les bénévoles s’emploient à fournir des attestations de sortie à ceux dépourvus d’internet et accompagnent les enfants pour les devoirs scolaires. Un coup de chapeau particulier à nos deux comités de la FNEG du SPF, de Boulogne-sur-Mer et de la Pointe de Givet dans les Ardennes qui, malgré la crise, assurent leur mission de solidarité et d’entraide.

L’appel du SPF

Ne laisser personne au bord du chemin

Durant cette crise sanitaire, le SPF et ses 80 000 bénévoles restent plus que jamais mobilisés pour apporter entraide et secours aux plus démunis, en très grande fragilité et très durement touchés. Compte tenu de la fermeture des services locaux d’urgence, l’annulation des collectes alimentaires dans les grandes surfaces, le SPF doit faire face à une hausse des demandes urgentes. Le SPF ne peut répondre à cette urgence qu’avec votre aide.

Pour que personne ne reste au bord du chemin, envoyez vos dons à
La Fédération des Electriciens et gaziers du SPF
40 rue Gaston Lauriau 93100 Montreuil
Ou faites directement un don en ligne


Débordé par les demandes d’urgence, le SPF a également besoin de bras. Si vous souhaitez rejoindre les équipes de bénévoles, n’hésitez pas à contacter le SPF de votre région.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

cinq × quatre =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?