Les 6 bonnes raisons de se lancer dans les FabLabs

Vous avez toujours rêvé de créer vos objets alors que vous n’y connaissez rien ? Vous n’avez plus d’excuses, les FabLabs sont faits pour vous. Voilà six raisons pour vous convaincre.


Les ateliers de fabrication numérique ou FabLabs naissent aux Etats-Unis dans les années 1990. Ils sont élaborés à l’origine pour les étudiants du Massachussets Institute of Technology (MIT) afin que ces derniers puissent faire leur expérience en toute liberté. Les FabLabs débarquent en France en 2009.

1. Vous avez dit FabLab ?

Meubles, vêtements, bibelots, jouets… les machines du FabLab permettent de réaliser n’importe quel objet à moindre coût. Quasiment toutes les matières peuvent être travaillées : le plastique avec les imprimantes 3D, le bois avec la fraiseuse numérique, la pierre et le métal avec la découpeuse laser.

2. Rejoindre une communauté

Chaque utilisateur du FabLab enrichit le savoir de la communauté par son travail. Si vous élaborez un objet, son modèle doit être accessible à tous. Il doit être téléchargé sur une plateforme en ligne. Chacun pourra ainsi le reproduire n’importe où. Dans les FabLabs, l’échange et le partage sont la règle. Fabriquer soi-même un objet est aussi un moyen de reconquérir son autonomie et lutter contre l’obsolescence programmée.

3. Nul besoin d’être professionnel ou bricoleur

Vous pouvez vous présenter dans un FabLab en ignorant totalement le processus de fabrication d’un objet. La démarche y est pédagogique. L’équipe est là pour vous accompagner et vous aider à chaque étape du processus. Elle vous renseigne sur les matériaux à amener pour la fabrication de l’objet. Les plateformes Thingiverse ou Makerbot proposent des modèles à imprimer. Vous pouvez aussi scanner un objet que vous aurez vu chez un voisin ou dans un magasin pour le reproduire. Les FabLabs disposent également de matériel pour s’initier à l’écriture 3D et créer directement.

Démonstration d’une imprimante 3D grâce à l’association ASTS lors du Fest’Île de France, les 3 et 4 juin derniers à Vigneux ©Didier Delaine/CCAS

4. Où trouver les FabLabs et comment s’y inscrire ?

Les sites Internet comme Makery.info ou Fablabo.net listent les FabLabs en France. Lorsque vous vous rendez dans un FabLab pour la première fois, l’équipe vous présente les différentes machines. Avant de réaliser votre objet, vous devrez obligatoirement être formé sur les appareils. L’accès aux FabLabs est payant. Les tarifs et modalités de paiement pourront varier, car ils sont fixés indépendamment par chaque structure.

5. Chaque utilisateur est soumis à des règles

Le MIT a rédigé une charte à destination des FabLabs et de leurs utilisateurs. Les règles, assez souples, varient selon les endroits. Certaines, à destination des utilisateurs, sont reprises partout : ne pas blesser, ne pas endommager l’équipement, entretenir les machines et l’espace de travail, partager ses connaissances avec l’ensemble du réseau.

6. Et la propriété intellectuelle dans tout ça ?

Copier un objet pour un usage privé n’est pas illicite. Néanmoins, la reproduction d’un objet à des fins commerciales est une contrefaçon. Les œuvres imprimées en 3D et publiées sur les plateformes comme Thingiverse sont protégées par le droit de la propriété intellectuelle.


Pendant vos vacances : parmi les 1200 rencontres culturelles de l’été et de l’hiver, la CCAS propose des ateliers “minilab” pour s’initier au FabLab.

Programme complet à découvrir sur ccas.fr, rubrique Culture et Loisirs, et dans la brochure ci-dessous.

Rencontres culturelles 2018

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?