Marseille : une section échecs qui ne connaît pas la crise

La section échecs de la CMCAS Marseille s’entraîne tous les jeudis après-midi au centre d’activités de la Pointe-Rouge. ©Eric Raz/CCAS

Entre rencontres hebdomadaires, cours et compétitions, depuis 2002 la section échecs de l’Association sportive des salariés de l’énergie va bon train. Si son fondateur et président historique a passé la main, le club omnisport de la CMCAS Marseille garde la même volonté : se développer au centre d’activités de la Pointe-Rouge.

Une véritable gageure. “On ne peut pas dire que les échecs fassent partie de la culture marseillaise !” sourit Jacques Ferrier, tout nouveau président de la section échecs. “Et pourtant, nous sommes une vingtaine d’adhérents”, se félicite l’agent GRDF en retraite. Ce succès d’estime, “c’est en grande partie grâce à Robert Gueyraud, qui a fondé la section en 2002 et l’a présidée jusqu’en janvier dernier”.

Robert, ex-ingénieur contrôle fabrication matériel nucléaire, présent comme la plupart des membres tous les jeudis après-midi au centre d’activités de la Pointe-Rouge, au sud de Marseille, poursuit “cette volonté de développement, de recherche de joueurs réguliers, passionnés, qui souhaitent apprendre, transmettre”.

“Des bénéfices intellectuels et relationnels”

À droite, Robert Gueyraud, 86 ans, fondateur et ancien président de la section échecs de la CMCAS Marseille, accompagné de son successeur, Jacques Ferrier. ©Eric Raz/CCAS

Leur goût pour le jeu manifesté très tôt – Robert et sa femme, enseignante, initiaient aux échecs des élèves de primaire il y a plusieurs décennies, et Jacques a transmis durant vingt ans son savoir à des jeunes de 9-11 ans lorsqu’il était directeur de colos CCAS – essaime auprès de novices aussi bien que de joueurs expérimentés. Il s’agit de mettre en avant les valeurs d’échange et de solidarité, bénéfices intellectuels et relationnels, et qualités requises par le jeu : “Concentration, capacité à apprendre, mémoire, autocritique, détermination.”

Ici, différents univers sociaux se côtoient : de chaque côté de l’échiquier, des agents des Industries électriques et gazières, un médecin, un assureur… “Dès nos débuts, nous avons souhaité cette ouverture, sans que le nombre de personnes extérieures à l’organisme ne dépasse 30 % des effectifs. C’est aussi leur présence qui a permis la création de la section.” La mixité est par ailleurs parfaitement respectée.

Des entraîneurs bénévoles

En plus des compétitions (“Nous participons à toutes les qualifications CapÉchecs organisées en partenariat avec la CCAS au Cap d’Agde à la Toussaint”), la section échecs a souhaité mettre en place ponctuellement, dans la mesure de ses moyens budgétaires, des cours dispensés soit par un professeur expérimenté, soit par Denis Pala, adhérent de la section dont la fille est chargée de mission à EDF et qui se mue en parfait pédagogue deux fois par mois, bénévolement. Aujourd’hui, il étudie avec les quinze personnes présentes les principes de l’ouverture italienne, élaborée au XVIe siècle ! 1 : contrôler le centre. 2 : développer les pièces mineures. 3 : mettre à l’abri le roi…

Les adhérents de la section partagent beaucoup plus que des parties. ©Eric Raz/CCAS

Marie-Jo, la doyenne âgée de 90 ans, ne boude pas de “faire travailler ainsi [sa] mémoire”. Beaucoup participent, donnent leur avis sur tel coup, telle défense, telle attaque. Le tout dans une belle ambiance, où la convivialité n’empêche pas de gentiment se charrier. “La moindre erreur est mortelle !” plaisante Maurice, médecin et aficionado depuis l’origine.

Jeannine Alphand se lamente : “Je tombe dans tous les pièges de débutant !” Cette ancienne agente au Centre d’ingénierie du parc nucléaire de Marseille joue depuis une quarantaine d’années, mais a “réellement repris au moment de la retraite”. “On pourrait comparer les échecs au monde du sport : il y a une forme de dépassement de soi, des montées d’adrénaline lorsque l’on réalise une bonne combinaison, et beaucoup d’humilité, puisque l’on perd plus souvent qu’on ne gagne. Avec nos pièces, en proie à des moments de réflexion intense, nous sommes comme des stratèges. Il n’y a pas de hasard.”

Longue vie à la section ! ©Eric Raz/CCAS

Bruno, saisonnier qui a découvert il y a cinq ans les échecs lors d’une saison en centre de vacances CCAS, a intégré la section il y a une paire d’années. Absorbé par sa partie, on lui arrache ces deux mots : “Convivial et ludique !”

Robert Gueyraud et son successeur, Jacques Ferrier, sont fermement convaincus que les échecs “reviendront à la mode”, auprès des jeunes notamment, et se tiennent à disposition pour intervenir gracieusement dans les centres de vacances alentour. Le fou, le cavalier, la tour et ses majestés pourraient bien leur donner raison.


Plus d’infos

Section échecs
Tous les jeudis de 14 à 18 heures au centre d’activités de la Pointe-Rouge, 13008 Marseille.
Contact pour inscription et renseignements :
Jacques Ferrier (président) : 06 71 76 98 70 ou ferrier.s@wanadoo.fr


Un été sous le signe des échecs

La saison estivale est propice à la pratique des échecs. En partenariat avec la Fédération française des échecs, la CCAS vous propose donc des semaines multiactivités qui feront la part belle à ce jeu aux multiples bénéfices.
Rendez-vous dans vos centres de vacances !

En savoir plus sur les semaines Soyez Sport


mediatheque

Réservation, catalogues, séjours en France ou à l’étranger… : bienvenue dans la rubrique Vacances du site ccas.fr

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

6 + un =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?