Printemps de Bourges : micro tendu aux groupes amateurs des Activités Sociales

Trois des groupes amateurs sélectionnés par la CMCAS Berry-Nivernais pour jouer sur la scène des Activités Sociales au Printemps de Bourges (de g. à dr.) : Klub Stalingrad (rock alternatif), Switch’On (punk rock) et S’Gonzaless (afrobeat/hip-hop). ©Charles Crié/CCAS

Qu’ont en commun les groupes Switch’On, S’Gonzaless et Klub Stalingrad ? Un certain talent pour la musique, mais aussi le fait d’être des groupes amateurs, composés d’au moins un agent des Industries électriques et gazières. C’est ce qui les a menés au Printemps de Bourges, où ils se sont produits une heure sur scène grâce à la CCAS et la CMCAS Berry-Nivernais.



Bruno Mehr, agent Enedis (Switch’On)
« Être applaudi, c’est toujours gratifiant ! »

Le groupe Switch’On, avec Bruno Mehr (au centre, guitare et chant), Jean-Luc Treillard (batterie et chœurs), Patrice Berruyer (guitare et chœurs) et Jean-Louis Detraz (basse, guitare, percussions et chœurs). ©Charles Crié/CCAS

En 2015, Bruno Mehr, préparateur de chantier Enedis, fonde avec des amis le groupe de punk rock Switch’On. Ils sont soutenus par la CMCAS Dauphiné-Pays de Rhône, qui leur permet de se produire à diverses reprises.

Suivre l’actualité du groupe sur sa page Facebook SwitchOnRockSquare

Comment vous êtes-vous retrouvé sur une scène du Printemps de Bourges ?

Je suis président de la SLVie Voironnais-Royannais, et je siège également à la Commission culture et sports de la CMCAS Dauphiné-Pays de Rhône : en transmettant l’information aux bénéficiaires, je me suis dit : pourquoi pas nous ? Lorsque mon groupe a été opérationnel, j’ai donc proposé qu’on postule. Je suis par ailleurs familier de l’environnement de Bourges : une année, je suis venu apporter mon aide pour la sonorisation de la scène, celle sur laquelle mon fils est autrefois monté lorsqu’il participait à la colo 15-17 ans du Printemps…

Que retenez-vous de cette expérience ?

Le plaisir de jouer en public dans de bonnes conditions et, de plus, professionnelles. Il y a un ingénieur du son, des lumières et puis… le public est présent ! Être applaudi, c’est toujours gratifiant. Pouvoir jouer une dizaine de morceaux, pendant une heure, et voir que les gens aiment, c’est la récompense de mois et d’années de travail. Et quand on postule à des festivals et qu’on écrit qu’on a déjà joué au Printemps de Bourges, forcément ça améliore la carte de visite !

Écouter « Shirley I don’t know », extrait de l’album « IV ».


Philippe Baugé, agent GRDF (S’Gonzaless)
« C’est un moment qu’il faut vivre ! »

Auteur et interprète d’origine guadeloupéenne, S’Gonzaless propose un hip-hop aux sonorités caribéennes. ©Katharina R-Cesaire ©DR

Derrière le nom de scène S’Gonzaless se cache Philippe Baugé, agent GRDF, manager d’équipe au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis). Il a fait partie des quatre groupes sélectionnés par la CMCAS pour jouer sur la scène officielle du « Berry républicain », en plus de celle des Activités Sociales. À l’instar de Speedy Gonzales, « la souris la plus rapide du Mexique », l’artiste ne tient pas en place et il nous l’a bien démontré lors de son concert…

Suivre l’artiste sur sa page Facebook Gonzaless Phil Edition

Alors, vos impressions sur cette première fois ?

C’était puissant. Mon DJ et moi, nous sommes arrivés à Bourges plus tôt que prévu car je voulais sonder l’ambiance du festival. Je suis allé directement sur le stand de la CCAS et de la CMCAS Berry-Nivernais pour me présenter aux collègues, mais aussi pour écouter les autres groupes. J’ai été très bien accueilli. Se rencontrer en sachant qu’on fait partie de la même entreprise, c’est que du positif.

Et me produire sur une grande scène, j’ai adoré ! Entre les différents concerts, les gens vont et viennent, la difficulté est d’arriver à les faire revenir… Et on a réussi ! D’autant plus qu’avant nous il y avait Sheerdoor [avec Jonathan Reinhart, technicien postes sources à Strasbourg électricité réseaux, ndlr], des rockeurs qui avaient rassemblé beaucoup de monde.

Cette expérience vous a donné envie de remonter sur une scène de Bourges ?

Complètement. Je remercie énormément les bénévoles qui m’ont choisi et j’encourage les groupes à participer parce que c’est un moment qu’il faut vivre. Permettre à des agents de se produire est une opportunité énorme. Et quand le public est au rendez-vous, c’est parfait !


Jean-Baptiste Bréhall, agent EDF (Klub Stalingrad)
« Le public attendait de nous voir jouer ! »

Le groupe Klub Stalingrad, avec (de g. à dr.) Alexandre Balducci (basse), Jean-Baptiste Bréhall (guitare), Kevin David (batterie) et Jean-Baptiste Thomas (guitare et chant). ©Charles Crié/CCAS

Jean-Baptiste Bréhall, chef de projet en recherche et développement à EDF, rejoint Klub Stalingrad il y a plus de trois ans. Le groupe, formé autour du chanteur-compositeur Jean-Baptiste Thomas, est influencé par Oasis, The Arctic Monkeys ou Foo Fighters, dans un esprit pop-rock.

Suivre l’actualité du groupe sur sa page Facebook Klub Stalingrad

Alors ce Printemps de Bourges ?

Nous avons rencontré des gens très avenants qui nous ont bien accueillis, il y avait des loges, etc. Et lorsqu’on sait qu’ils ont mis eux-mêmes en place tout le stand, c’est remarquable ! Nous avons été agréablement surpris par le monde qui était présent. Le public est resté pendant tout le set, et certains attendaient de nous voir jouer ! Les bénévoles étaient investis pour que tout se passe bien.

Votre expérience vous a donné envie de remonter sur la scène de la CMCAS Berry-Nivernais ?

Bien sûr ! Cette fois-ci, nous avons tardé à nous inscrire [rires]. [Le dossier a été envoyé quatre jours avant la date de clôture des inscriptions, ndlr.] Donc, nous n’étions plus disponibles qu’en semaine, mais si la prochaine fois nous pouvons rester plus longtemps sur le site et en plus jouer le week-end, ce serait top.

Quand on a fait peu de scène, on est avide de toutes les nouvelles expériences, et celle-ci était vraiment positive. Pour moi, le fait que quelqu’un vienne nous parler à la fin pour nous dire qu’il a apprécié, ça vaut le déplacement. Moi je fais de la musique pour le live.

 

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?