Sélection ados : “Ne pas laisser les jeunes seuls face aux tabous”

Luc Tartar, dont le livre “S’embrasent” fait partie de la dotation lecture CCAS 2018. ©Joseph Marando/CCAS

Dans un texte théâtral destiné aux ados, Luc Tartar explore le vertige du sentiment amoureux à un âge où tout est encore absolu. Un livre et un auteur à retrouver cet été dans les colos de la CCAS.

L’histoire. Jonathan embrasse Latifa dans la cour du lycée. C’est un coup de foudre qui bouleverse les témoins de la scène – les filles, les garçons, les profs, les parents, la voisine d’en face et même le directeur. Jonathan et Latifa ouvrent une brèche dans le quotidien et leurs cœurs s’embrasent jusqu’à les faire disparaître aux yeux du monde…

Bio express. Écrivain et comédien, Luc Tartar a écrit une trentaine de pièces, deux romans et un Journal. Ses pièces sont montées en Europe et en Amérique du Nord. Il anime également des ateliers d’écriture.
Site internet : www.luc-tartar.net / Page Facebook : @Luc Tartar

Dans quel contexte est née votre pièce “S’embrasent” ?

C’est une commande du Théâtre du Pélican, à Clermont-Ferrand, dirigé par Jean-Claude Gal. À l’époque, en 2004, la compagnie, qui travaille beaucoup avec des adolescents sur la thématique de la découverte de l’amour et de la sexualité, proposait à trois auteurs de venir animer des ateliers d’écriture. Comment dire l’amour, réussir à en parler lorsqu’on a des difficultés ? Comment exprimer ses émotions et ses sentiments ? Avec quels mots, quel vocabulaire ? Les auteurs écrivaient ensuite une pièce sur ce thème.

Extrait de “S’embrasent”, mise en scène Eric Jean. ©Les Francophonies en Limousin/theatrecontemporain.net

Quel a été l’apport de ces ateliers d’écriture ?

On a demandé aux adolescents de lister tous les mots qu’ils employaient pour parler d’amour. Ceux du corps, des sentiments, de l’embellissement du corps… Et ensuite ils devaient trouver, pour ces mots, des définitions nouvelles, cocasses, créatives, originales. Ils l’ont fait et cela a donné un “Dictionnaire du nouveau langage amoureux”. Il a été imprimé, mais malheureusement a été assez vite épuisé.

Qu’est-ce qui vous a intéressé dans ce travail ?

Écrire sur le coup de foudre en direction des adolescents m’intéressait beaucoup pour plusieurs raisons. D’abord – et c’était valable en 2004 et peut-être encore plus aujourd’hui – parce qu’il s’agit d’une question totalement taboue. Adolescent, on a bien du mal à parler d’amour. Puis quand on est adulte, on a parfois les mêmes difficultés à parler de ses sentiments. Il subsiste un interdit véhiculé par les parents, la société, la religion, etc. En gros, ce n’est pas “bien” de parler de cela. Et, du coup, on laisse les adolescents seuls avec ces questions-là.

“S’embrasent”, mise en scène Théâtre Bluff (Québec) / Éric Jean. ©Caroline Laberge

En tant qu’adulte, je continue à m’interroger sur le fait que l’âge des grossesses précoces baisse encore en 2018. C’est une régression. Nous, les adultes, par peur d’être incompétents, laissons s’accentuer, d’année en année, l’opacité. Je rencontre dans les collèges beaucoup d’adolescents et je constate que les relations entre les garçons et les filles sont de plus en plus compliquées. Les adultes ont une responsabilité et les créateurs en ont une double : celle de ne pas laisser les adolescents seuls face aux tabous. Nous devons mettre des mots dessus. Toutes sortes de mots : ceux de la poésie, du théâtre, du roman, du cinéma…

Ce n’est pas forcément très simple…

Non, cela ne l’est pas car il faut rester dans la délicatesse. Mais cela m’a intéressé et c’est comme cela que j’ai eu envie d’écrire une histoire courte pleine de fougue sur ce qui reste la plus belle chose qui puisse advenir entre deux êtres, le coup de foudre. Quelque chose qui emporte deux êtres dans un autre espace-temps, qui les fait littéralement décoller.

Comment se déroule la rencontre des jeunes avec la pièce ?

Elle a été beaucoup jouée et je l’ai accompagnée dans pas mal d’endroits. J’ai pu constater qu’elle fait beaucoup parler les adolescents. Elle suscite leurs réactions et ne les laisse pas indifférents car elle dit les choses mais de manière poétique. La pièce va les chercher pour les emmener ailleurs.


A lire

“S’embrasent”, suivi de “Roulez jeunesse !” de Luc Tartar
Lansman édition, 2017, 52 pages, 11.00 €

Site internet : https://www.luc-tartar.net/

Cet été, Luc Tartar ira à la rencontre des 15-17 ans dans les colos CCAS : il sera du 17 au 21 août à Aimargues, Le Frioul, Hyères, Ancelle et Jausiers, dans le cadre des rencontres culturelles de la CCAS.
Son livre également fait partie de la dotation lecture CCAS : retrouvez-le dans les bibliothèques de vos centres de vacances dès cet été.


Pendant vos vacances : cet été, 1200 rencontres culturelles vous attendent dans les centres de vacances et les colos de la CCAS

Programme complet à découvrir sur ccas.fr, rubrique Culture et Loisirs, et dans la brochure ci-dessous.

Rencontres culturelles 2018

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?