Ensemble avec Energay contre le sida

Sidaction, appel aux dons © DR Sidaction

© DR Sidaction

Du 1er au 3 avril, le Sidaction est de nouveau au cœur d’une grande campagne de mobilisation et de sensibilisation. Association des personnes lesbiennes, gay, bisexuelles et transsexuelles des Industries Électrique et Gazière, Energay soutient l’initiative et organise des points de collecte et de contact sur les lieux de travail.

Mise à jour : Energay était au restaurant méridien CCAS de Douai (Nord) le 29 Mars, au siège du site EDF de Talence (Gironde) le 1er avril et sera au siège du site ERDF de Puteaux (Hauts-de-Seine) les 1er et 2 avril dans le cadre du Printemps des Assoces.
Suivez l’actualité de la mobilisation sur la page Facebook d’Energay.

Tous les ans, le Sidaction déploie une impressionnante chaîne de solidarité nationale largement médiatisée pour soutenir son combat contre le VIH, et pour la défense des droits des personnes séropositives ou touchées par le VIH. Si son premier objectif est le financement de la recherche sur le VIH, la lutte du Sidaction contre le sida s’inscrit dans une lutte globale pour les droits humains, dans tous les environnements sociaux : y compris l’environnement professionnel.

Association des Lesbiennes, Gays, Bi et Trans et de leurs ami(e)s des groupes EDF, Engie et des Industries Électrique et Gazière, Energay créée en 2002, œuvre pour l’égalité des droits et contre l’homophobie et la transphobie. “Le principe de notre action est la lutte contre les discriminations au travail, liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Notre objectif est de permettre à chacun d’y être lui-même indique Samuel Tillet, président de l’association. Mais nous faisons aussi des actions de prévention des maladies sexuellement transmissibles.” Comment s’articulent ces deux objectifs, a priori éloignés ? Déjà engagée aux côtés du réseau Homoboulot(1) le 1er décembre dernier à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, Energay aborde spécifiquement la question du VIH au travail : y a-t-il un risque à côtoyer des collègues atteints de l’infection par le VIH ? Peut-on demander à un salarié s’il est atteint de l’infection par le VIH ? Comment gérer au mieux l’information de la maladie d’un collègue ? Autant de questions abordées dans le livret de sensibilisation porté par Energay et co-construit par Rainbhôpital(2) et la COREVIH Ile-de-France sud(3).

L’objectif du Sidaction ces 1er, 2 et 3 avril est la collecte de fonds, mais ces trois jours constituent aussi une occasion pour Energay d’informer et de sensibiliser les salariés sur l’épidémie de sida, qui nous concerne tous et toutes, insiste Samuel Tillet :

Energay soutient le Sidaction pour toucher le plus de salariés possible, et pour les sensibiliser à la lutte contre le VIH, qui passe qui passe par la protection et le dépistage : homo ou hétéro, il faut aller se faire dépister régulièrement. Beaucoup de gens ignorent leur statut sérologique. Or il existe des centres de dépistage gratuit, vers lesquels nous pouvons orienter les salariés. Côté prévention encore, nous distribuons aussi des préservatifs, pour aussi inviter les parents à parler protection avec leurs enfants.

APPEL À MOBILISATION

Les 1er, 2 et 3 avril, les bénévoles d’Energay seront présents dans les restaurants CCAS de Douai et Amiens, ainsi que sur les sites de travail à Lille, Montélimar, Rouen, Orléans et Paris. Si vous souhaitez participer à l’opération Sidaction sur votre lieu de travail pour y organiser une collecte, vous pouvez dès à présent contacter l’association par mail (energay@energay.org). Plus d’informations sur le site d’Energay.

Logo Sidaction

POUR FAIRE UN DON

• Vous pouvez faire un don en ligne
• Appeler la ligne du don par téléphone au 110 (du 1er au 3 avril)
• Faire un don par courrier, en adressant votre chèque libellé à l’ordre de Sidaction, dans une enveloppe affranchie à l’adresse suivante : Sidaction – 228, rue du Faubourg-Saint-Martin – 75010 Paris.
• Effectuer un achat solidaire sur la boutique en ligne du Sidaction.

(1) Homoboulot fédère les associations et de salariés lesbiennes, gay, bisexuel et trans (LGBT) des entreprises et des administrations et leurs ami-e-s.
(2) Rainbhôpital est l’association des personnels et usagers lesbiennes, gay, bisexuel et trans des établissements de santé et de leurs sympathisants.
(3) La COREVIH (coordination régionale de la lutte contre le virus de l’immunodéficience humaine) est une instance publique, à dimension territoriale, réunissant l’ensemble des acteurs de la lutte contre le Sida.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dix-huit − sept =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?