Challenge Gabriel-Billy : le futsal à l’honneur en Normandie

Quoi de mieux que la commune de Tirepied pour organiser un challenge de futsal ? ©Didier Delaine/CCAS

Samedi 23 novembre, 11 équipes masculines de futsal se sont rencontrées lors du challenge Gabriel-Billy, organisé par la CMCAS Basse Normandie à Tirepied, près d’Avranches. Au programme de la journée : une bonne dose d’effort et de bonne humeur pour les participants.

L’organisation est millimétrée. Rien d’étonnant à cela puisque c’est Laurent Oudart, président de la commission loisirs, culture, jeunesse et sport de la CMCAS Basse Normandie, qui est aux commandes. Et le Normand n’en est pas à son coup d’essai : après avoir organisé d’une main de maître le challenge de pétanque Hervé-Renet il y a un mois à Avranches, Laurent Oudart réitère l’expérience à Tirepied, cette fois pour un tournoi de futsal. “C’est plus speed que pour la pétanque, confie-t-il, mais les bénévoles qui nous entourent nous aident à organiser cette journée.”


Lire aussi
Challenge Hervé-Renet à Avranches : une première édition réussie


L’organisation et la tenue du challenge repose sur les élu·es et bénévoles des CMCAS.

Ce challenge Grand Ouest avait pour vocation d’accueillir les bénéficiaires des régions Haute et Basse-Normandie, Bretagne et Pays de Loire. Mais une fois de plus, les Pays de Loire n’ont pas répondu présent. “Nous avons toutefois la satisfaction d’avoir une équipe bretonne, ce qui n’était pas le cas lors du challenge de pétanque”, se réjouit l’organisateur, qui, dès le début du tournoi, a endossé le rôle de joueur au pied levé car une équipe manquait de participants. Et coup de chapeau à l’organisateur à la bonne humeur communicative qui a aidé son équipe à truster la première place du podium.

Un challenge intergénérationnel

Les 11 équipes, toutes composées de cinq joueurs minimum, se sont affrontées sous forme de poules tout au long de la journée. Parmi les participants, les générations varient, de 17 à 56 ans en moyenne. “Cet esprit d’échange et de convivialité, nous aimerions le prolonger dans les années à venir, c’est important pour nous”, explique Catherine Melet, présidente de la CMCAS Basse Normandie.

À g., les coupes sont remises par l’ancien joueur de l’équipe de France de football Xavier Gravelaine. À dr., l’équipe finaliste encadrée par Catherine Melet, présidente de la CMCAS Basse Normandie et Laurent Oudart, administrateur (joueur n°8).

Venu encourager les sportifs, François Duteil, président de l’Institut d’histoire sociale des Mines et de l’Énergie CGT, a eu un petit mot pour Gabriel Billy, administrateur de la CCAS pendant dix ans et décédé il y a quelques années, qui a donné son nom au challenge. L’ex-joueur professionnel Xavier Gravelaine a également participé à l’événement, ravi de découvrir plus en détail la discipline.

Une rencontre entre collègues, tout simplement

Pour l’équipe Hercule, l’entraînement est hebdomadaire. “Grâce à une convention avec la CCAS, nous jouons chaque jeudi tous ensemble au Soccer Park à Rouen. Nous sommes là pour gagner”, précise Tony Grossoeuvre, chargé d’exploitation à Enedis, venu de Barentin, en Seine-Maritime. Leur volonté de gagner ne suffira pas. “On est premier en partant de la fin, c’est déjà pas mal !”, plaisante Alexis Brunet, 17 ans, et jeune apprenti technicien d’intervention polyvalent, qui, lui, est “surtout venu pour passer du temps avec les collègues”.

Alexis Lemoine, 28 ans, est technicien d’intervention polyvalent à Évreux pour Enedis. Il est venu avec Julien, Sébastien, Nicolas, Guillaume et son frère Timothée pour participer à ce challenge avec un objectif en tête, gagner.

Deux joueurs parmi la cinquantaine à participer au challenge : à g., Alexis Lemoine, agent Enedis, à dr., Alexis Brunet, apprenti à Enedis.

Ce passionné de foot, qui s’y adonne depuis qu’il a 5 ans, a l’habitude du ballon rond, mais pas forcément du futsal, sport qu’il pratique de manière occasionnelle : “Avec mon équipe, on a joué que deux fois ensemble, dont une fois à Rouen pour les présélections.”

Et pourtant sur le terrain, la magie opère. C’est ainsi que les Pat Patrouille (le nom de leur équipe) se sont hissés sans difficulté sur la seconde marche du podium, loupant d’un cheveu la première place en perdant aux tirs au but en finale. Ces compétiteurs dans l’âme l’assurent, si un nouveau tournoi est organisé l’année prochaine, ils seront de la partie.

Les équipes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2 × deux =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?