Edward Lépine : “Encadrer enrichit le regard que l’on porte sur le travail”

Edward Lépine, président de l’Iforep, ici à l’assemblée générale de l’organisme le 7 octobre 2019. ©Charles Crié/CCAS

Toute personne qui souhaite s’engager dans les Activités Sociales peut bénéficier d’heures de formation sur son temps de travail, rappelle Edward Lépine, président de l’Institut de formation, de recherche et de promotion (Iforep).

Quels sont les attendus des Activités Sociales envers les acteurs de “Prenez le relais” ?

Les attendus sont clairs : donner la place à tous les salariés pour être les meilleurs ambassadeurs des Activités Sociales ; leur offrir l’espace pour porter le projet politique des Activités Sociales traduit dans les contenus d’activités ; contribuer à apporter aux bénéficiaires une plus-value dans tout ce que les Activités Sociales leur proposent.

L’ADN du fonctionnement des Activités Sociales, c’est la démocratie sociale, autrement dit une manière originale de les coconstruire. Depuis l’origine, ce mode de fonctionnement ouvre à l’ensemble des travailleurs des Industries électriques et gazières (IEG) la possibilité d’agir dans les Activités Sociales.

Le dispositif “Prenez le relais” est le socle de cette démarche : par la formation, il donne aux agents le pouvoir de prendre des responsabilités dans le projet politique.

C’est naturellement une forme d’engagement et dans le contexte social actuel qui est celui de la remise en cause de beaucoup de garanties (retraite, services publics, missions des CE…), il est plus que jamais nécessaire de favoriser toutes les formes d’engagement possibles. Les Activités Sociales doivent se nourrir de la collaboration et de la codécision. Le dispositif “Prenez le relais” participe de l’appropriation des enjeux sociétaux et permet d’avoir un regard critique sur ce que propose le système marchand en matière touristique ou culturelle, par exemple.

À quel public s’adressent les différentes formations ?

Le dispositif “Prenez le relais” est tout public : exécution, maîtrise, cadre… chacun peut et devrait contribuer à faire vivre les valeurs des Activités Sociales au même titre que les retraités le font largement aujourd’hui. Chacun doit pouvoir trouver une place, être en capacité s’il le souhaite d’enrichir des contenus de loisirs, de vacances ou de culture dans nos centres de vacances, mais aussi chez nos partenaires. Pour l’instant, ce n’est pas le cas, mais nous travaillons à cette possibilité.

Se former pour “Prendre le relais”, est-ce un droit statutaire ?

Toute personne qui souhaite s’engager dans les Activités Sociales peut bénéficier d’heures de formation sur son temps de travail. Il n’y a pas de quota d’heures, élément important et structurant participant à la reconnaissance de ce temps de formation. Les employeurs peuvent opposer la nécessité de service, mais cela ne doit pas être un frein systématique : il appartient aux agents et aux syndicats de vérifier que cette nécessité existe.

Le code 036 (article 1.4 de l’accord Moyens bénévoles) permettant à chaque agent de demander à être détaché sur son temps de travail est le fruit d’une lutte que nous avons menée, car nous considérons que la formation est centrale au projet des Activités Sociales. Elle est structurante pour l’organisme comme pour l’agent.

Se former contribue à la réflexion, à l’émancipation et répond à un besoin de culture pour saisir l’environnement dans lequel nous agissons. Devenir directeur de centre de tourisme, c’est s’affranchir, gagner en autonomie, en liberté d’agir, en responsabilité, ce qui disparaît dans les organisations contemporaines du travail où les tâches sont de plus en plus standardisées et les prises de décision concentrées, à tel point que même les cadres deviennent de simples exécutants. “Prendre le relais” enrichit et l’on porte ensuite un autre regard sur le travail.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

3 × trois =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?