Rencontre avec Serge Wolikow à Auberville

Dans le cadre des Act’éthiques, l’historien Serge Wolikow était présent, mercredi 13 juillet, au centre de tourisme d’Auberville (Calvados), pour animer un débat sur les 80 ans du Front populaire. 1936, avant et après, entre illusion et réalité… Nous y étions.

Serge Wolikow_historienLes détails historiques possèdent des atouts qui corrigent bien souvent les défauts d’appréciation. En ce jour de veille de fête nationale, sur le centre de tourisme d’Auberville, si Serge Wolikow a livré sa vérité sur l’histoire du Front populaire, il a surtout ôté de mon cerveau (et de certains autres aussi) quelques utopies sur le sujet. Appréciable. Surtout dans le style ! Non académique, à coup sûr. Ainsi, sans toutefois remettre en cause un gouvernement qu’il décrit comme « formidable mais éphémère et qui (lui) a appliqué son programme et bien au-delà », l’historien à la rhétorique imparable s’est attelé à « désacraliser ce même gouvernement », pierre angulaire de bien des progrès sociaux sur laquelle s’appuiera le CNR (Conseil national de la Résistance).

« Les congés payés n’étaient pas prévus dans le programme du Front populaire. Ce sont bien les grèves postélectorales qui ont permis les avancées sociales dans un pays en crise. Et, à l’époque, la politisation de la vie française est énorme. » A en faire méditer beaucoup dans la salle et moi le premier. Surtout après la projection de « La vie est à nous » (Jean Renoir, 1936) ou encore de deux autres extraits de films sur les manifestations du 14 juillet 1935 contre la montée du fascisme… et les grèves de juillet 1936. Quelle ferveur populaire ! A la mesure de la passion de l’historien d’ailleurs dont les assertions se succèdent : « On ne peut évoquer la question du Front populaire sans parler, à côté de ça, de fascisme et des autres campagnes populistes émergeant un peu partout en Europe et bien sûr du franquisme en Espagne. » Cédant alors, un peu, le micro, les questions de la salle peuvent affluer.

debat_frontpopulaire« Quel est le mode de scrutin de l’époque ? Quelle est la posture du Front populaire face à la situation géopolitique ? Dans les campagnes ça se passait comment ? » Autant d’interrogations de mes voisins auxquelles l’ancien professeur finira par donner la leçon. Retrouvant, en effet, peu à peu ses facultés d’enseignant, méticuleux, le chercheur trouvera, dans chaque détail de l’histoire, écho auprès d’un public passionné, voire ému, à l’image de mon voisin, à l’évocation du sort des travailleurs étrangers de l’époque : « Mes parents ont connu cette discrimination. Ils étaient arméniens… »

Quant à moi, Elsa à mes côtés, je suis avec passion et surtout sans nostalgie, le récit du narrateur d’un soir. La description d’une France du milieu des années 1930 « où l’ennemi intérieur est plus important que celui de l’extérieur, où le rôle de l’Eglise (qui considère que la place des femmes est à la maison !) est encore prépondérant ». Elles qui n’ont pas le droit de vote mais qui vont en masse déposer leur bulletin pour les élections professionnelles… « Sans les femmes, les grandes grèves n’auraient pas pu se développer. Elles ont d’ailleurs conquis une place dans la société au moment du Front populaire. » A ce moment, le débat touchant à sa fin, je l’ai perçu dans les yeux d’Elsa… « C’est toujours pareil, c’est à la fois enrichissant et frustrant. » Et vu que je n’ai pas le talent d’Aragon, j’ai alors fait dans le « faux Platon » : « Mais n’est-ce pas le propre d’un débat que d’en ressortir avec plus de questions que de réponses ? » Et là, sur le coup, je me suis alors senti, moi aussi, formidable mais éphémère.

Avec Serge Wolikow, retour sur ce moment unique de l’histoire de France qui vit, à l’issue des grèves du mois de juin 1936, la généralisation des congés payés pour tous les salariés.

Photos : © Y. Blanchouin/CCAS

lejournal-ete_02200x200Tous les articles du Journal de l’été

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?