Géraldine Lecaçon : l’audace généreuse

Géraldine Lecaçon, cadre comptable EDF à Cap Ampère (à Saint-Denis) a suivi la formation Prenez le relais pour être responsable adjointe de village vacances. ©Julien Millet/CCAS

Cadre comptable à EDF Cap Ampère, près de Paris, Géraldine Lecaçon a suivi la formation “Prenez le relais”. Objectif : être détachée quelques semaines par an en tant responsable adjointe de villages vacances. Une manière de satisfaire son goût des relations humaines.

Du culot, une incroyable énergie et une ténacité qui forcent l’admiration. Lorsque nous rencontrons Géraldine Lecaçon pour la première fois, début mars, à Aussois (Savoie), nous sommes loin d’imaginer que derrière ce regard doux et cette voix posée se cache une telle personnalité. À ce moment-là, la Francilienne native de Sarcelles vit sa première expérience en tant que responsable adjointe d’un village vacances de la CCAS. Un véritable accomplissement personnel pour cette cadre d’EDF, très attachée aux relations humaines et aux Activités Sociales. “Mes deux enfants sont souvent partis en colo et on a fait plein de centres de vacances. À chaque fois, je me disais “c’est génial !”” Géraldine démontre aujourd’hui qu’on peut être à la fois “maman solo”, adjointe d’un chef de département comptable et responsable d’un centre de vacances plusieurs semaines par an.

Découvrir les Activités Sociales de l’intérieur, cela faisait une bonne quinzaine d’années qu’elle y pensait. En 2005, elle monte un premier dossier afin de suivre la formation “Prenez le relais”, qui prépare les agents à assurer, sur leur temps de travail, des fonctions d’encadrement dans le réseau CCAS. Mais la quadragénaire a une vie riche et bien remplie, pas toujours compatible avec le calendrier de formation proposé (trois modules théoriques et deux stages pratiques). “J’ai besoin d’être toujours en mouvement”, confie-t-elle, avant d’ajouter : “J’ai déménagé dix-neuf fois dans ma vie et connu cinq sites EDF différents.”

Passeuse et preneuse de relais

“Mon père a arrêté l’école en cinquième et ma mère en troisième. Je n’étais pas destinée à faire de grandes études”, raconte Géraldine. Au regard de ses excellents bulletins de notes, une prépa HEC et une école de commerce semblent pourtant lui être tout à fait indiquées. Problème : qui va payer ? “J’irai bosser !”, répond-elle à ses parents. “J’ai fait des jobs d’été dès l’âge de 16 ans et je ne me suis jamais arrêtée de travailler.” Géraldine, l’audacieuse, ne se fixe aucune limite. En 2008, sa fille doit entrer en CP, dans une école où il n’y a pas de garderie le matin. Géraldine décide alors de créer une association pour pallier ce manque. Beaucoup de gens l’en dissuadent : “Vous n’y arriverez pas !” C’est mal la connaître. Après avoir mené son enquête, trouvé des mères qui acceptent de la suivre dans son projet, l’association Les petits luthins, voit le jour à Gennevilliers. Treize ans plus tard, elle existe toujours.

Passeuse et preneuse de relais, Géraldine est aussi une remarquable meneuse d’équipe. “J’aime accompagner les gens, faire ressortir leurs points forts, les rendre autonomes, échanger des idées et grandir avec eux.” Pour la troisième année consécutive, elle s’apprête à participer comme cheffe de l’équipe CCAS – Industries électriques et gazières, au prologue de la 34e Course du Coeur. Cette course de relais, qui vise à sensibiliser le grand public à la nécessité du don d’organes, partira de Paris le 13 octobre pour rejoindre Bourg-Saint-Maurice-Les-Arcs (Savoie), le 17 octobre. En reine de l’anticipation et de la gestion, Géraldine se projette déjà sur l’édition suivante. Neuf CMCAS, dont sept en Île-de-France, soutiennent l’aventure. Il n’en manque plus qu’une à convaincre. “Avec dix CMCAS, on finance notre participation à la course”, espère-t-elle.



En attendant, il y a l’été. “Je serai responsable adjointe à Morgat du 30 juillet au 31 août. J’ai hâte d’y être !” s’enthousiasme-t-elle. Les vacanciers aussi peuvent se réjouir. “Géraldine est toujours disponible, toujours à l’écoute. Elle est très humaine”, témoigne Clarisse Hello, qui l’a côtoyée pendant trois semaines à Aussois, en tant que responsable principale. Si vous n’allez pas à Morgat en août, vous verrez peut-être un jour Géraldine à la télé. Elle a postulé trois fois pour participer à l’émission Koh Lanta qu’elle adore. Son objectif : être sélectionnée avant ses 50 ans !

 

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?