Ils se baladent à travers la France au gré de leurs envies

Monique et Jean-Yves Meynie avec leur camping-car, en week-end dans le Cantal à partir du centre CCAS de Pleaux. ©Joseph Marando / CCAS

Monique et Jean-Yves Meynie ne troqueraient leur camping-car pour rien au monde. Ce couple de retraités corréziens, de la CMCAS Tulle-Aurillac, prend le large dès que le cœur lui en dit. Un vent de liberté qui le pousse sur les routes de France, avec escale dans les centres CCAS.

Leurs premières vacances en camping-car ? Monique et Jean-Yves Meynie s’en souviennent parfaitement. Un joli voyage de trois semaines durant lequel ils découvrent l’Espagne et le Portugal.

“C’était en 2013. Nous sommes partis avec ma sœur et mon beau-frère qui avaient leur camping-car. C’était un essai, en quelque sorte. On a bien apprécié”, raconte Jean-Yves, 65 ans, ancien technicien réseau gaz à Brive-la-Gaillarde. Un essai transformé par l’achat, l’année suivante, de leur propre véhicule. Pendant trente ans, le couple et ses deux enfants ont séjourné dans les centres CCAS, avec des affectations, avant d’opter pour la caravane à la fin des années 1970.

Fort occupés, comme beaucoup de leurs congénères, notamment depuis la naissance de leurs deux petits-fils il y a trois ans, Monique et Jean-Yves ne voient que des avantages au camping-car. “On part quand on veut, où l’on veut. On ne reste pas figés au même endroit, explique l’agent. Si on ne se sent pas à l’aise ou si on est mal reçus, on plie bagage.” Aussi simple que cela. Peu de contraintes et une liberté extrême qui leur sied à merveille. D’avril à octobre, ils sillonnent la France, contrée “magnifique où il y a tant de belles choses à découvrir”, avec quelques retours à la maison quand ça leur chante.

Monique et Jean-Yves Meynie en Juillet 2020 à Pleau. ©Joseph Marando / CCAS

Les vacances en camping-car : bonheur et liberté !

Leur véhicule de quatre places leur offre tout le confort nécessaire : quatre couchages, un coin cuisine, un coin toilette. “Ça nous suffit, on n’a pas besoin de grand-chose”, poursuit Jean-Yves. Et pas question de trimballer toute la maison. “Le minimum” : des provisions, une petite table, deux chaises et les vélos suffisent à leur bien-être. Sans oublier la télévision. “Le camping-cariste est quelqu’un de responsable, assure Jean-Yves. Il ne demande pas grand-chose : un emplacement, une prise de courant, un accès à l’eau et un vide sanitaire.”

Néanmoins, ces quatre éléments indispensables font parfois défaut. Y compris dans les villages vacances de la CCAS. Si le couple privilégie les séjours hors période scolaire, de préférence dans les centres de la CCAS et des partenaires, il déplore le manque de places dévolues à ces véhicules. “Les centres CCAS pouvant accueillir des camping-cars ne sont pas assez nombreux, pas toujours ouverts, ou bien il n’y a pas assez de places, explique Jean-Yves. À Saint-Cyprien ou au Cap d’Agde, on est les uns sur les autres.” Sans parler des installations inadaptées… “Ce sont sûrement des gens qui ne connaissent rien au camping-car qui ont conçu ces emplacements, ironise le retraité. À Super-Besse, par exemple, l’aire de stationnement n’est pas pourvue de vide sanitaire.” Une aberration selon l’agent. Ces désagréments n’empêchent pas le couple de nomades de s’échapper dès que la bougeotte le reprend.

“Notre prochain départ ? Quand on l’aura décidé, dit Jean-Yves en riant. C’est facile : on réserve par téléphone, on charge et on file.” Partir du jour au lendemain, se balader à travers la France au gré de ses envies, une chouette façon d’envisager les vacances… et la retraite. C’est sûr, tant que la santé le leur permettra, Monique et Jean-Yves Meynie prendront la route.

 

1 Commentaire
  1. Jean Pierre MEOT 1 semaine Il y a

    L’accueil des camping-caristes est identique à celui des caravanistes des années 80. La Ccas à mis des années à consulter les personnes concernées afin de prendre en compte avec respect leurs préoccupations d’hébergement.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dix-neuf − 3 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?