Je suis partie en vacances avec la CCAS pour la première fois…

À mi-chemin entre Cabourg et Villers-sur-Mer, la cité balnéaire de Houlgate est célèbre pour son architecture de style 1900. ©Shutterstock

Le centre de vacances CCAS d’Auberville offre une vue imprenable sur la mer et la Côte fleurie du pays d’Auge. Côté terre : le bocage normand et ses collines verdoyantes. Et côté mer : Houlgate, Deauville et Trouville-sur-Mer sont à quelques kilomètres.

C’est décidé, je pars deux jours dans un centre de vacances CCAS. Originaire de Rouen, je choisis le centre d’Auberville, situé en Normandie, à environ 1 h 30 de route de mon domicile. Pas de chance, le temps est maussade à mon départ. Compte tenu du peu de distance que je vais parcourir, je doute que le soleil se mette à briller à mon arrivée. Pourtant, quelques rayons viennent réchauffer l’atmosphère à Auberville (Calvados).

Devant l’accueil du centre, une partie de palet normand est organisée après le dîner pour les vacanciers. ©Barbara Lachèvre/ CCAS

Je me présente et me fais remettre les clés de mon gîte. On me guide jusqu’à ce dernier qui me rappelle étrangement ceux des Villages Vacances Famille que je fréquentais enfant. Le gîte est simple mais fonctionnel et à mon grand étonnement, plutôt grand. Je dispose de deux chambres, dont une en étage réservée principalement aux enfants avec deux lits d’une personne.

Je me sens très vite intégrée

Après avoir pris possession des lieux, il est temps pour moi de me mélanger un peu aux autres bénéficiaires du camp. Sur le programme, il est indiqué qu’un apéro quiz sur Guillaume le Conquérant, en lien avec le thème de la semaine, a lieu à 18 h 30. Il n’y a pas foule dans la salle qui sert de lieu de rencontre mais peu importe, je papote avec Manu, 88 ans, venu ici avec sa femme et sa fille, Corinne, avec laquelle je passerai un long moment à discuter. Finalement, la musique en extérieur installée par Jean-Baptiste, l’animateur du centre, attire un peu de monde et l’apéro quiz commence. Chanceuse, je remporte la partie et gagne une boisson. À l’issue du jeu, je reste là à siroter mon gain et à discuter avec les quelques personnes qui ont eu envie de partager un moment convivial. L’heure des histoires drôles a sonné et Manu n’est pas le dernier à nous faire rire. Je passe un bon moment et regrette que celui-ci ne se prolonge pas plus longtemps.

Une ambiance conviviale

Je regagne mon gÎte pour dîner avant de participer à la dernière activité de la journée, une partie de palet normand en plein air. Là encore, l’ambiance est à l’amusement et tout le monde tente sa chance à ce jeu d’adresse. Éric et Jean, deux vacanciers venus en famille, créent des liens en quelques minutes et se donnent des conseils. Éric, habitué du palet breton, nous montre ses talents. Son petit-fils, Hugo, a la même technique que son grand-père et dégomme la quille. Au bout du compte, aucun carreau de fenêtre n’est cassé et ce n’est que lorsque la nuit est vraiment tombée que nous nous décidons à arrêter la partie, transis par le froid et aveuglés par l’obscurité alentour. Je me couche avec l’agréable sensation de me sentir en vacances.

À la découverte du Calvados et de Houlgate

Le lendemain, rendez-vous est pris à 9 heures pour découvrir le domaine Cœur de Lion à Coudray-Rabut. Deux familles sont présentes, en plus de Jean-Baptiste et moi, pour visiter la distillerie familiale et artisanale. La visite est agréable, nous en apprenons plus sur la fabrication du cidre et du calvados selon la méthode ancestrale de Christian Drouin. S’ensuit une dégustation de jus de pomme, de cidre et de calvados. La plupart d’entre nous repartent les bras chargés. De retour au centre de vacances, je décide d’aller me promener dans les environs, non sans avoir demandé conseil au préalable. JB me fait opter pour Houlgate, une station balnéaire côtière que je connais uniquement de nom. En à peine dix minutes en voiture, me voici arrivée. Je passe un bon moment, même si le pull est de rigueur en cette mi-août.

Jean-Baptiste, animateur au centre de vacances, organise un quiz sur Guillaume le Conquérant, duc de Normandie (1035-1087). © Barbara Lachèvre/ CCAS

Je reviens à temps pour le tournoi de mölkky, un jeu d’adresse originaire de Finlande, organisé en extérieur. Je rencontre de nouveaux vacanciers, venus de Bordeaux en famille. JB gagne la première partie tandis que je remporte la seconde, improvisée juste entre bénéficiaires. C’est aussi ça que j’apprécie : si les responsables sont souvent à l’initiative des activités, celles-ci peuvent aussi se poursuivre entre bénéficiaires, dans la simplicité et la bonne humeur.

Arrive bientôt l’heure de la soirée pizza maison. Nora, responsable de l’accueil, est aux fourneaux, pendant que les bénéficiaires garnissent leur pizza dont la pâte a été fournie par l’équipe du centre et préalablement achetée en boulangerie.

L’ambiance est très conviviale et le moment vraiment agréable. À l’issue de la soirée, il est temps pour moi de regagner mon domicile et c’est à contrecœur que je rentre, tant je me sentais chez moi dans ce centre.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4 × 4 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?