#Kiffetonprésident : Pascal Aubreyrie

Photo©Charles Crié/CCAS

Pascal Aubreyrie, président de la CMCAS Tulle-Aurillac, a choisi de nous emmener dans la campagne corrézienne, à Mulatet, tout près du complexe sportif du même nom qui appartient à la CMCAS.

Votre mot préféré ?

Solidarité.

Votre principal trait de caractère ?

Dévoué, solidaire.

Votre rêve de bonheur ?

L’égalité, ainsi qu’un socle social solide pour chacun, tel que nous le défendons dans les Activités Sociales.

La réforme qui vous a le plus marqué ?

L’ouverture du marché de l’électricité et du gaz en 2007, qui a eu des conséquences sur les Activités Sociales, avec notamment le 1% qui a dégringolé.

Ce que vous détestez par-dessus tout ?

L’inégalité, l’égoïsme et l’individualisme.

Le personnage et la période historiques que vous préférez ?

Les Trente Glorieuses. C’est dans cette période, très compliquée, d’après-guerre que s’est construit notre outil, les entreprises nationalisées EDF et GDF, dont une partie des bénéfices était reversée pour leurs œuvres sociales en reconnaissance du travail fourni par les électriciens et gaziers. J’admire les hommes qui ont œuvré à ce moment-là, comme Marcel Paul, Ambroise Croizat, Maurice Thorez.

Pascal Aubreyrie admire Ambroise Croizat, l’un des fondateurs de la Sécurité Sociale et du système des retraites en France. ©Droits réservés – Mémoires d’Humanité/Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

Qu’est-ce qui vous est indispensable ?

Mes collègues. On ne peut pas faire des choses et lutter tout seul. Cela rejoint la solidarité.

Le sujet qui vous tourmente ?

La loi travail.

Si vous étiez un personnage de fiction ?

Robin des Bois.

Un artiste, un écrivain, un réalisateur ou un philosophe que vous admirez ?

Émile Zola pour l’écrivain. Renaud pour le compositeur, et Raymonde, pour le peintre. C’est ma belle-mère [rire, ndlr]. Elle peint de très jolis paysages.

Votre état d’esprit actuel ?

Optimiste.

Un film, un livre, une musique que vous adorez ?

La Sociale de Gilles Perret,  Merci patron de François Ruffin. La musique cubaine et Hasta siempre, la chanson écrite pour Che Guevara [en 1965 par le Cubain Carlos Puebla, ndlr].

Un métier qui vous fait rêver ?

Menuisier.

Photo©Charles Crié/CCAS

Ce que vous voudriez être ?

Quelqu’un qui a le pouvoir d’abolir les inégalités.

Le don que vous aimeriez avoir ?

Celui de pouvoir convaincre les indécis. J’y arrive parfois mais j’aimerais avoir ce don-là.

Votre sport préféré ?

Le rugby.

Un endroit qui vous fait rêver ?

La Corrèze.

Votre occupation préférée ?

Apprendre aux petits à jouer au rugby. Ce que j’ai fait pendant de nombreuses années, puisque je suis éducateur sportif diplômé.

Si vous étiez une chanson, un poème ou une devise ?

Liberté, Égalité, Fraternité.

Le mot qui résume pour vous les Activités Sociales ?

Émancipation.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

19 − sept =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?