Le cap Corse : de toute beauté

Le village médiéval de Nonza, perché sur une falaise de 100 mètres de haut. ©Eric Raz/CCAS

Splendeur parnassienne battue par les vents, la pointe nord de la “Beauté” méditerranéenne se parcourt hors saison, au fil d’un cheminement qu’il convient savoir laisser au hasard. Bercée d’une histoire métissée et chahutée, chérie de ses fiers et accueillants habitants, terre de patrimoine, de saveurs et d’artisanat, “l’île dans l’île” tient toutes ses promesses.

“La proue du navire.” À l’extrémité de la pointe du cap Corse, avec les mers tyrrhénienne et méditerranéenne comme gardiennes, on appréhende la quête d’ailleurs, de liens commerciaux des marins d’antan. Dans ce pays aux allures de “fin des terres” à l’hiver, tramontane et mistral soufflent parfois sans relâche, les pluies égarent la vue, mais quels resplendissements ! Territoire convoité, haut lieu d’Histoire(s), le cap recèle des sites préhistoriques et vestiges, a connu déstabilisations, invasions et occupations, se sait lié à Marseille, à la Tunisie. Qui imagine que Gênes revendique toujours l’île ? Et que Felipe VI règne sur l’Espagne, les Asturies et… la Corse ?

Voir aussi notre portfolio 
Cap Corse, au bout du monde

Deux cents hameaux

Village de Nonza avec sa tour de guet surplombant la mer. ©Eric Raz/CCAS

Avec François Tomasi, guide nature qui intervient depuis vingt ans pour les vacanciers des Activités Sociales, on ondule sur les routes du sud au nord de l’avancée, on traverse d’est en ouest, on s’arrête dans l’un des deux cents hameaux, Sisco, Pino, Luri, Centuri. Nonza, village perché, surplombe une interminable plage de sable noir. Patrimonio, vignobles courant vers la mer, dégustation des vins du terroir. Depuis Macinaggio, balade maritime autour des îles de la Giraglia, de Finocchiarola, de la toscane Capraia. Dix-huit vallées, dix-huit sentiers pour de remarquables randonnées.

Littoral déchiré de Pino. ©Eric Raz/CCAS

La tour Sénèque et son majestueux panorama s’atteint en un quart d’heure après quelques glissades sur la pierre humide. Le chemin des douaniers s’emprunte à fleur d’eau et la dorsale qui court de la pointe du cap à la capitale régionale Bastia requiert plusieurs jours de marche. Aux détours d’une courbe se dévoilent une tour génoise, une marine, des ruelles pavées, une église, des moulins à vent. Et les confondantes “maisons d’Américains”, clamant la réussite de Cap-Corsins partis chercher fortune en Amérique du Sud.


Un paradis pour les sportifs

Les yeux se lèvent sur les aigles royaux, les puffins cendrés, les hirondelles des roches ; regardent passer les troupeaux en quasi liberté ; s’arrêtent sur les plantes du maquis accrochées à flanc de schiste. Ici c’est aussi le paradis du sportif, escalade, spots de surf, de kayak, sur des plages que protège de l’érosion la posidonie. Enfin, allez à la rencontre des artisans et producteurs du cap Corse hors saison, si agréables ! Ils vous recevront comme leur pays. Avec simplicité, avec le cœur. Un parc naturel marin à protéger Quoi de mieux pour admirer la côte capcorsine que de l’observer depuis la mer ? C’est ce que propose Louis Azara, dit “Loulou”, avec sa base de paddles et de kayaks installée au coeur d’Erbalunga.

Jean-François De Marco, chasseur sous-marin (à g.) et Louis Azara, accompagnateur en kayak de mer, représentants des professionnels de pleine nature du Parc National marin, à Erbalunga. ©Eric Raz/CCAS

Mais cette mer, il faut aussi et surtout la préserver. Comme il s’ingénie à le faire, avec son acolyte Jean-François De Marco, en prenant part au conseil d’administration du Parc naturel marin du cap Corse et de l’Agriate créé mi-2016. La feuille de route : “Faire coexister harmonieusement l’homme, les activités humaines et le milieu marin, faune, flore, oiseaux…” Pour cela, il faut inventorier les espèces, prévenir la disparition de certaines d’entre elles liée au réchauffement climatique, comme la grande nacre, communiquer sur les bonnes pratiques, prévenir les comportements contraires à la législation ou à la préservation de l’écosystème local…


Fine lame

Gaël Mayeur, coutelier de Luri. ©Eric Raz/CCAS

Fleuron du patrimoine local au même titre que le vin, le fromage ou encore la charcuterie : le couteau corse ! Installé dans son atelier d’U Campu, dans la commune de Luri, Gaël Mayeur est un tout jeune coutelier-forgeron autodidacte. Son activité, lancée il y a deux ans dans le cadre d’une reconversion, lui fait écumer foires et salons.

Lame fixe, pliante, damassée, forgée à la main ou taillée par enlèvement de matière ; manches en olivier, en buis ou en nerprun alaterne qu’il va lui-même chercher dans le maquis… “Chaque pièce est unique !” En voie d’association avec un ami forgeron d’art, le jeune papa qui bénéficie du soutien d’un incubateur d’entreprises espère développer son activité afin de la pérenniser. Un talent à suivre !

Site internet : gael-mayeur-coutelier-forgeron.fr


Saveurs et senteurs du terroir

La Casa Orsi, exploitation familiale d’infusions et d’herbes aromatiques. ©Eric Raz/CCAS

L’histoire de la Casa Orsi naît d’un “coup de cœur pour l’olivier”. Claude et son épouse Isabelle quittent leur emploi respectif pour se lancer dans l’oléiculture à Rogliano en 1997. Leur huile d’olive noire au goût si caractéristique fait leur réputation mais très vite, confrontés à la mouche de l’olivier qui détruit “jusqu’à 100 % des récoltes”, ils choisissent de diversifier leur activité. D’abord avec le maraîchage, notamment avec l’endémique et savoureux oignon doux de Sisco dont la culture était tombée dans l’oubli, puis avec les herbes aromatiques aux saveurs et vertus incomparables, qu’ils suivent de A à Z, depuis la graine jusqu’au produit fini.

Site internet : www.casaorsi.fr


Menuiserie paradis

Antoine Biondi, menuisier du village de Centuri. ©Eric Raz/CCAS

Si vous flânez du côté de Centuri, dans un proche village aux ruelles pavées menant à une fontaine sous roche (nous avons promis le silence sur le lieu exact !), vous aurez peut-être la chance et le bonheur de croiser la route d’Antoine Biondi, singulier menuisier de 75 ans. De son atelier construit de ses mains et du jardin qui l’entoure, assis sur les ruines d’une tour pisane, émane une poésie du fracas et de l’ordre entremêlés.

Sa collection de rabots et bouvets ferait pâlir n’importe quel professionnel – lui à qui, petit, “le Père Noël amenait déjà des outils”. Et tant d’histoires à raconter, pour celui qui a toujours travaillé à l’ancienne et vit aujourd’hui dans le plus grand dénuement. Sa fierté ? Avoir fabriqué la croix de deux mètres de haut en laiton et bois qui surveille la vallée du Tartagine et d’Asco depuis le monte Padro.


Vins capcorsins, une histoire de femme(s)

Caroline Paoli, viticultrice, cheffe d’exploitation du Domaine de Pietri qui produit l’Impassitu, un vin de vendanges tardives, séchant sur les claies au soleil. ©Eric Raz/CCAS

Dans le cap, il n’est pas rare que les exploitations viticoles soient emmenées par des femmes. Au vignoble de Pietri, Caroline Paoli Ciavaldini a pris la suite de son père en 2012. Depuis le XVIIIe siècle, le domaine voit ses vignes s’étendre sur 7 hectares. 12 000 à 20 000 bouteilles sortent des cuves chaque année : du blanc, du rouge, du rosé, mais aussi le rappu ou encore le célèbre impassitu, vin apéritif “costaud et rond”.

Trois des nectars produits ici nécessitent après vendange un passerillage du raisin, séchage traditionnel et naturel sur des dalles d’ardoise. Cette méthode ancestrale venue d’Italie permet une concentration optimale des sucres. Aujourd’hui, en plus de distribuer leurs breuvages chez les cavistes et dans les restaurants de l’île et du continent, Caroline et son mari ont pris le parti d’ouvrir leur cave à la dégustation. N’hésitez pas à vous arrêter, vous serez toujours bien reçus !

Domaine de Pietri
20238 Morsiglia
Contact : 06 63 39 15 40 ou caroline.paoli@wanadoo.fr
Site Internet : domainedepietri.com


Patrimoine secret

Dominique Jaboulet, présidente de l’association Patrimoniu Nustrale, engagée dans la restauration et la conservation des biens patrimoniaux, notamment les ex-voto du Sanctuaire de Lavasina. ©Eric Raz/CCAS

Le patrimoine capcorsin, Dominique Jaboulet le connaît sur le bout des doigts. Qu’elle coiffe sa casquette de bénévole, présidente d’association, administratrice de revue ou de guide, c’est toujours avec passion et pédagogie que cette ancienne éducatrice transmet son savoir historique sur la vie de ce “pays de marins”, jalonné de monuments et édifices religieux : tours génoises et pisanes, châteaux en ruine, sanctuaire de Lavisina, églises de Castello, Notre-Dame des Neiges et ses fresques, anciens “magasins” où les vivres en transit étaient stockées et tant d’autres merveilles.


Où séjourner avec la CCAS ?

Centre de vacances d’Erbalunga en Haute-Corse. ©Philippe Marini/CCAS

Il porte le nom d’un des plus hauts sommets, tout proche, du cap Corse. Le centre de vacances CCAS “Monte Stellu” d’Erbalunga (Erbalonga) a été inauguré en 2012. 130 lits répartis sur 30 superbes gîtes, une salle d’activités, une piscine… Et surtout une situation exceptionnelle, à deux pas de la mer et du centre du charmant village tant représenté par les peintres, aux allures de carte postale, avec sa digue, sa tour génoise et ses restaurants fleurant bon la cuisine locale. Le tout à seulement une dizaine de kilomètres de la capitale économique, Bastia. Un point de départ idéal pour découvrir le cap.

Centre de vacances CCAS “Monte Stellu”
Lieu-dit Campo Erbalunga
20222 Brando
Tél. : 04 95 60 23 39

Voir tous les séjours disponibles en Corse

CMCAS Corse
Chemin de la Sposata
20000 Ajaccio
(Antenne Nord à Bastia)
Tél. : 04 95 35 34 31 ou 04 95 35 34 32


mediatheque

Réservation, catalogues, séjours en France ou à l’étranger… : bienvenue dans la rubrique Vacances du site ccas.fr

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dix-huit + quatre =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?