Le Mont-Dore, entre thermes et montagnes

Textes de Marie-Line Vitu – Photos d’Elise Rebiffé

Prenez un volcan de 250 000 ans, ajoutez-y une eau thermale aux vertus médicales reconnues, vous obtiendrez Le Mont-Dore. Sa notoriété n’est plus à faire. Dans une nature préservée, la ville thermale, été comme hiver, est dotée de nombreux atouts pour vous offrir une variété d’activités. Un petit paradis pour les vacanciers.

Dérèglement climatique oblige, le Mont-Dore n’a pas encore revêtu son précieux manteau blanc en ce dernier mois de l’année. “La neige se fait de plus en plus rare en décembre. Pourvu qu’elle arrive avant les vacanciers”,  implore un cafetier. “Mais il peut en tomber beaucoup en une seule nuit. Et tout recouvrir !” jure un paysan. Si les Montdoriens attendent l’arrivée du froid avec impatience, c’est que le Puy de Sancy (1 886 m) enneigé, volcan le plus haut du Massif central, attire toujours plus d’amateurs. Quoi qu’il en soit, la période de fin d’année lance la saison de ski pour la station du Mont-Dore. L’or blanc constitue avec le thermalisme ses deux principales ressources financières. Avec un enneigement non négligeable, 44 jours de neige en 2014 et 2013, et dotée d’un domaine skiable complet multi-activités, elle n’a rien à envier à ses homologues alpines.

Skier sur un volcan

Campé à 1 050 mètres d’altitude sur le versant nord du Puy du Sancy, Le Mont-Dore est l’une des plus anciennes stations de sports d’hiver françaises. La troisième créée après Chamonix et Megève au début du siècle dernier. Son premier téléphérique, installé en 1937, sera  inauguré par Léo Lagrange, sous-secrétaire d’État aux Sports et aux Loisirs du gouvernement du Front populaire. Le Mont-Dore devient très vite la destination prisée des célébrités d’avant-guerre.

La station du Mont-Dore, c’est :
41 km de descentes et 100 km grâce à la liaison avec Super-Besse et Chastreix-Sancy (soit 72 pistes).
47 km de pistes nordiques damées balisées.
160 km d’itinéraire raquette.
un parc pour snowboard.
la possibilité de faire du traîneau à chien, de la cascade de glace, du vélo-ski (snowscoot), de la pêche au trou sur lac glacé. Classée parmi les 4 premières stations de ski hors-piste.

Ville d’eau

Georges Sand, Alfred de Musset, Honoré de Balzac, Georges Clémenceau ou encore les têtes couronnées d’Europe ne jurent que par son air pur et ses eaux vivifiantes. En témoignent les vestiges gallo-romains, Le Mont-Dore fut une ville d’eau dès l’Antiquité.
Afin d’exploiter au mieux cette richesse naturelle, l’établissement médical est édifié de 1817 à 1823. Puis agrandi par une somptueuse verrière imaginée par Eiffel. On vient y soigner les infections respiratoires et rhumatismales, grâce à son eau riche en silice. Au début du XXe siècle, la ville s’organise peu à peu autour de lui. Des villas Art déco, de grands palaces, un casino, des parcs et des lieux de divertissement sont créés pour favoriser le bien-être de la bonne société. Mais la Seconde Guerre mondiale puis la création de la Sécurité sociale en 1946, en démocratisant la cure thermale, mettent un terme à ce glorieux passé. Les mondains se détournent de la cité sancylienne. Faute de riches résidents, les palaces ferment, recyclés en appartements privatifs luxueux. Néanmoins, Le Mont-Dore a conservé ce côté rétro. Ici, le temps semble s’être arrêté. Et le Sancy, enneigé ou pas, fait toujours autant rêver.

Les thermes

Classés monuments historiques, les Thermes du Mont-Dore ont fêté en 2016 leur bicentenaire. D’inspiration néo-byzantine, ils constituent à eux seuls un fabuleux musée. Vestiges antiques, peintures, fresques, mosaïques, marbres, vitraux – tous plus somptueux les uns que les autres – y sont précieusement préservés. À visiter absolument. Avec ses 9 000 à 10 000 curistes accueillis chaque année, d’avril à novembre, Le Mont-Dore est devenu la première station thermale française depuis 2013. L’établissement thermal reste le témoin d’une époque révolue, celle du faste et de la splendeur de la Belle Époque.

Un fromage de roi

Rondelet à souhait, croûte orangée veloutée et pâte onctueuse, le saint-nectaire fermier est un mets de choix à la table des gourmets. Jusqu’au XVIIe siècle, ce fromage de terroir – dit “de seigle” parce qu’affiné sur la paille – est essentiellement consommé par les fermiers et utilisé comme dîme payée à leur seigneur.
Lorsque le maréchal de France Henry de Sennecterre l’introduit à la cour de Louis XIV, le Roi-Soleil est immédiatement séduit. La renommée du Saint-Nectaire est faite ! Treize litres de lait de vache cru sont nécessaires pour fabriquer un saint-nectaire fermier (fromage de 1,6 kg environ). Pour révéler ses arômes subtils, ce fromage à pâte pressée non cuite sera affiné 28 jours au minimum, dans une cave tempérée entre 8 et 12 °C, avec une hygrométrie de 90 %. Sa fabrication s’effectue sur place, deux fois par jour, avec le lait entier transformé issu des seules vaches de l’exploitation. Le saint-nectaire bénéficie d’une appellation d’origine protégée (AOP) depuis 1955.

Infos pratiques

Village Vacances La Prade Haute (Touristra)
Route du Sancy
63240 Le Mont-Dore
Tél. : 04 73 65 00 96
Ouverture : du 29 avril au 30 septembre

Le plus du centre
Le village vacances de la Prade Haute a reçu l’Ecolabel européen pour sa démarche en faveur d’un tourisme responsable. À savoir, sa réduction de la consommation d’énergie et d’eau, sa gestion des déchets et des substances moins nocives pour l’environnement et l’utilisation de sources d’énergies renouvelables.

Les activités proposées 

sorties raquettes avec accompagnateur montagne diplômé (avec participation)
location de matériel de ski sur place
piscine intérieure chauffée, sauna, hammam, salle de sport
club enfants de 3 à 12 ans
visite guidée du Mont-Dore

Voir le catalogue vacances printemps/été/automne 2017 (p.140)

Tous les centres de la région sur l’espace vacances du site ccas.fr

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?