Les campings, objets de toutes les attentions

Village vacances “Le Rayolet” à Six-Fours-les-Plages (Var). ©Didier Delaine/CCAS

Nouveaux exploitants, changements de modèles de gestion : ces transformations n’affectent ni la maitrise de la CCAS sur ses campings ni l’offre de places et de destinations “plein air” pour les vacanciers, explique Sébastien Germain, administrateur CCAS et président de la Commission vacances adultes.


Cet article fait partie d’un dossier :


Je tiens d’abord à rappeler que les villages de toile ont été, dès les années 1950, le premier type d’hébergement proposé par les Activités Sociales afin de démocratiser l’accès aux vacances, notamment en bord de mer, pour ceux qui jusqu’alors ne partaient pas. À l’époque, les premiers arrivés montaient les toiles et les derniers les démontaient en partant…

Bien sûr les choses ont beaucoup changé, mais ce mode de départ plaît à de nombreux bénéficiaires. Il est au coeur des préoccupations de la CCAS qui s’emploie à répondre aux attentes des campeurs et des vacanciers de plein air en diversifiant l’offre de destinations et en leur assurant des équipements rénovés dans un cadre embelli.

Tentes, caravanes et camping-cars : 72 destinations en 2021

Cette année, les campeurs peuvent choisir entre 72 destinations, soit 15 de plus qu’en 2015 ! Le tarif CCAS de référence par nuitée et par personne reste de 12 euros. L’ensemble des campings est accessible aux agents et à leur famille, mais aussi aux enfants bénéficiaires de 18 à 26 ans en toute autonomie ainsi qu’aux personnes extérieures, selon les périodes.

Plus d’infos dans le Livret campeurs sur ccas.fr

De nouveaux exploitants pour certains campings

Le mode de gestion des campings a connu des évolutions récentes. À partir de l’été 2021, les vacanciers découvriront les noms de nouveaux exploitants à l’entrée de villages vacances desquels ils sont habitués.

Jusqu’à l’automne dernier, la société CIAT/Campeole, propriété de la CCAS, exploitait 60 campings dont 26 appartenaient à la CCAS et 34 étaient exploités via une délégation de service public (DSP) pour le compte de collectivités propriétaires du foncier. La société Campéole a connu des difficultés financières, et était fortement endettée. Un apport en capital important par la CCAS n’était pas envisageable. C’est pourquoi en septembre 2020, le conseil d’administration de la CCAS a décidé de vendre à un opérateur français d’hôtellerie de plein air les droits d’exploitation de 22 campings implantés sur des terrains communaux avec une délégation de service public (DSP).

Ces choix permettent de poursuivre l’ambition de la CCAS en faveur du tourisme social, du droit au départ en vacances.

Parallèlement EAT (Étape André Trigano), une société par actions simplifiée (SAS), a été créée. Contrôlée par la CCAS, elle exploitera sous la marque Vacances André Trigano (VAT), les 26 campings toujours propriété de la CCAS, ainsi que les 12 campings pour le compte des collectivités territoriales, via des délégations de service public. La CCAS a renouvelé l’ensemble des conventions et achats d’allotements sur tous ces campings pour 2021.

Ces choix (vente de baux d’exploitation et création d’une nouvelle structure) permettent de poursuivre l’ambition de la CCAS en faveur du tourisme social, du droit au départ en vacances. Ils confirment l’importance des opérateurs de plein air dans l’ensemble de l’offre proposée aux électriciens et gaziers. Le nombre de destinations et la diversité des environnements proposés ont même augmenté.


Des investissements pour plus de confort

Dans les campings VAT, les Activites Sociales resteront présentes pour enrichir le contenu des séjours et les CMCAS, pourront mettre en place des conventions locales pour l’organisation d’activités de proximité. 

5 campings VAT font peau neuve

“Le Parc de Bormes” à Bormes-les-Mimosas (Var) :

  • 48 mobil-homes

“Domaine de Montcalm” aux Mathes (Charente-Maritime) :

  • 45 mobil-homes
  • 10 lodges

“Santa Lucia” à Saint-Raphaël (Var) :

  • 54 mobil-homes
  • 6 lodges Wood
  • 11 lodges Jungle

“Domaine de Fierbois” à Capbreton (Landes) :

  • 100 mobil-homes
  • 9 lodges wood
  • 54 lodges jungle

“Baie de la Chapelle” à Chorges (Hautes-Alpes) :

  • 50 mobil-homes
  • 8 mobil-homes au bord du lac

 

Photos : ©Campéole,  ©Didier Delaine/CCAS, ©Agence Urope

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?