Morillon, grandiose nature

Balade à pied sur le Sommet de la Bourgeoise 1700m altitude. Haute-Savoie. Image générique hivernale-Sport. Neige. Image de fond. Image d'ouverture de dossier. © Elise Rebiffé/CCAS

Balade à pied sur le Sommet de la Bourgeoise (Haute-Savoie), à 1 700 mètres altitude. © Elise Rebiffé/CCAS

Appréciée pour ses domaines de ski alpin et nordique, la station-village de Morillon, dans la vallée du Haut-Giffre (Haute-Savoie), l’est tout autant pour ses espaces naturels préservés. Un environnement sauvage d’une éclatante somptuosité, propice à la balade et à l’émerveillement.

« Les gens viennent ici pour profiter de la montagne : marcher dans la neige, se balader, sentir l’odeur des sapins, être dans la nature tout simplement. » Voilà résumées les attentes des bénéficiaires, selon Corentin Lemiale. L’animateur culturel au village vacances CCAS de Morillon s’attache à leur faire découvrir les charmes de la vallée du Haut-Giffre, qui tient son nom du torrent éponyme.

Savourer le doux plaisir du crissement d’un pas dans la neige, s’émerveiller des splendides paysages, s’émouvoir de la magie d’un flocon de neige, renouer avec la nature pour se sentir en osmose avec elle. Et s’y ressourcer. Pour qui n’affectionne pas le ski mais apprécie les ambiances Grand Nord, ces plaisirs simples sont à la portée de tous à Morillon. Et la balade reste la meilleure façon pour se fondre dans des espaces à couper le souffle « qui peuvent faire penser au Canada », d’après Corentin et en admirer in situ la beauté austère.

Les plaisirs de la montagne sont aussi gastronomiques : à g., le fromage le Salvadon, 100 % local et 100 % naturel, fabriqué de façon traditionnelle à la ferme des Tines, à Sixt-Fer-à-Cheval. À dr. : Samoëns, charmant et typique village haut-savoyard, station familiale par excellence, se situe au coeur d’un superbe domaine skiable, le Grand Massif, composé de 270 km de pistes pour l’alpin et 90 km pour le fond, qui attire chaque année des milliers de touristes. ©Elise Rebiffé/CCAS

Immersion dans une nature préservée

Le Haut-Giffre, massif de haute montagne, correspond à la partie supérieure de la vallée parcourue par le Giffre. Ce torrent impétueux, long de 32 km, dont le nom signifie « grandes eaux », prend naissance dans les cascades du cirque glaciaire du Fer-à-Cheval.

Situé dans la réserve naturelle de Sixt, le Fer-à-Cheval est le deuxième plus grand cirque naturel de France, et le long de ses parois jaillissent pas moins de 50 cascades. Il tire son nom de sa forme en demi-cercle. Qualifié de bout du monde – on ne peut y arriver que par une seule route –, le cirque du Fer-à-Cheval s’ouvre en un immense amphithéâtre de parois rocheuses.

À g. : Le sommet de la Bourgeoise offre un panorama époustouflant à 360 degrés avec vue sur le massif du Mont-Blanc et la vallée du Giffre. L’impression d’être sur le toit du monde. À dr.: Le cirque du Fer-à-cheval, avec ses parois rocheuses vertigineuses culminant à 3 000 m qui enserrent la vallée, le cirque glaciaire alpin dévoile un cadre naturel d’une exceptionnelle splendeur. Fierté patrimoniale pour les locaux, c’est aussi leur « bout du monde ». ©Elise Rebiffé/CCAS

Ce décor grandiose et féérique, « véritable monument historique naturel » selon les locaux, se dévoile et s’apprivoise au fur et à mesure que l’on y pénètre. Paradis des randonneurs, il est le point de départ d’une multitude de promenades. Étendue sur 9 200 hectares, la réserve naturelle de Sixt compte 800 espèces végétales (dont des orchidées) et abrite 1 600 espèces animales, dont le bouquetin des Alpes, le chamois ou encore l’aigle royal. Et surtout l’emblématique gypaète barbu (de la famille des vautours), une espèce menacée, aujourd’hui protégée et réintroduite il y a peu sur le site, qui fait la fierté régionale : un couple, objet de toutes les attentions, niche sur les hauteurs de Sixt…

Lacs et cascades

« La vallée du Haut-Giffre est une région de lacs et de cascades », indique Corentin. Un circuit touristique reliant cascades et lacs est parfaitement accessible. Pour les randonnées, il n’y a que l’embarras du choix.

Parmi la cinquantaine de chutes d’eau qui jaillissent des roches de cet environnement sauvage, la cascade du Rouget vaut particulièrement le détour. Elle en impose avec ses 80 mètres de hauteur et son débit foisonnant. Des caractéristiques qui valent à ce joyau d’être élu plus belle cascade de France. Majestueuse et impressionnante, elle l’est assurément. Celle que l’on surnomme « la Reine des Alpes », plébiscitée des visiteurs, reste un site incontournable.

La légende populaire prête aux eaux de la cascade du Rouget des vertus de fécondité et de virilité. Été comme hiver, cette curiosité incontournable, fort appréciée des visiteurs, est facilement accessible. ©Elise Rebiffé/CCAS

Le lac Bleu, qui se trouve non loin du village vacances CCAS (il suffit de traverser la route), est le lieu de nombreuses escapades pédestres sur une quinzaine de parcours balisés. « Morillon n’est pas qu’une station de ski, c’est un village typique haut-savoyard dans lequel des locaux – des fermiers, des charpentiers… – vivent et travaillent toute l’année », insiste Corentin. Un « cadre idyllique » selon l’animateur, qui facilite la découverte du milieu montagnard.

 


Où séjourner avec la CCAS ?

Village vacances CCAS Les Essertins

Village vacances CCAS Les Essertins. ©Bertrand de Camaret/CCAS

Village vacances CCAS Les Essertins

Route de Verchaix,
74440 Morillon
Tél. : 04 50 90 15 55

Voir tous les séjours disponibles dans ce village vacances

 

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?