Nouveaux pensionnés : bienvenue chez vous

Un réunion pour s’informer sur les missions de sa CMCAS. ©C.Crié/CCAS

Ils sont nombreux à avoir répondu à l’invitation de la CMCAS Val de Marne, le 2 février dernier, dans ses locaux à Champigny-sur-Marne. Récemment pensionnés, ces agents viennent, pour la plupart, d’être rattachés à cette CMCAS, la plus proche de leur lieu d’habitation. Une réunion pour faire connaissance.

“Bienvenue à cette première réunion d’accueil pour les nouveaux retraités”, lance à l’assemblée Olivier Goujon, président de la CMCAS Val de Marne. Dans la salle, une cinquantaine d’agents ont répondu présent pour une première approche avec la CMCAS et son personnel. En 2016, 230 agents nouvellement en inactivité de service ont rejoint ses rangs. Beaucoup étaient, auparavant, affiliés à une autre CMCAS, dépendante de leur lieu de travail.

Identifier les besoins des pensionnés

“Sur 8000 bénéficiaires que compte notre CMCAS, un tiers est pensionné”, précise Olivier Goujon. Une population dont le mode de vie, les aspirations et les préoccupations sont différents de ceux des actifs. Une population avec des besoins et des désirs spécifiques qu’il convient de bien identifier afin de mieux y répondre.

Lire aussi : La retraite, qu’est-ce que ça change ? Paroles d’agents

Accueillir les nouveaux arrivants ne relève pas que de la pure politesse. Cette rencontre entre les élus et les professionnels de la CMCAS, d’une part, et les pensionnés, d’autre part, est essentielle. C’est le début d’une relation que les premiers souhaitent fructueuse. Mettre un visage sur une personne qui a une fonction bien précise – et à qui les retraités auront sans doute affaire – est fondamental : c’est aussi cela le lien social. “Il est important pour nous de savoir ce que vous attendez de vos Activités Sociales et quel avenir vous souhaitez leur donner”, explique le président, en préambule. “N’hésitez pas à poser des questions. Surtout ne restez pas avec vos interrogations, invite-t-il. Nous sommes là pour y répondre.”

Avec la SLVie, la CMCAS est le seul espace de proximité pour les bénéficiaires. ©C.Crié/CCAS

La porte d’entrée vers les Activités Sociales

En quoi la CMCAS est-elle utile aux bénéficiaires pensionnés ? Comment peut-elle favoriser le lien social ? Présentation des prérogatives et des missions de la CMCAS, informations sur les aides sanitaires et sociales, renseignements sur les activités sportives et culturelles organisées par la CMCAS, tel est l’objectif de cette réunion.

“J’étais à fond dans mon boulot. Depuis que j’ai arrêté de travailler, je me sens déconnectée de tout. En plus, j’ai changé de CMCAS !”

La SLVie et la CMCAS restent les seules portes d’entrée dans les Activités Sociales, lorsque les agents cessent leur activité professionnelle. De plus, ce sont les seuls espaces de proximité qui subsistent, et vers lesquels les bénéficiaires doivent se tourner. “N’oubliez pas, vous avez un interlocuteur dédié et identifié dans votre SLVie. Les correspondants de SLVie sont là pour ça. N’hésitez pas à prendre contact avec eux”, insiste Olivier Goujon. Rappelant le rôle fondamental des SLVie, dont l’avenir est plus que menacé suite aux fermetures programmées des agences EDF-GDF.

“Quand j’ai reçu l’invitation, je n’étais pas très motivé pour venir, avoue Serge Taconnat, 58 ans, ex-agent RTE de Nanterre. Mais c’est l’occasion de connaître l’organisme. J’habite Fresnes-sur-Marne, c’est excentré. Même ma SLV est éloignée. Je me sens un peu coupé du monde depuis ma retraite en 2015. Alors la CMCAS représente, pour moi, un lien social”, confie-t-il. “J’étais à fond dans mon boulot. Depuis que j’ai arrêté de travailler, je me sens déconnectée de tout. En plus, j’ai changé de CMCAS !”, raconte Anne Bohan, 60 ans, ancienne chargée d’affaires immobilières à EDF la Défense. “Je suis en attente d’infos sur ce que la CMCAS organise. J’ai du temps maintenant pour faire du sport et des activités. Et c’est aussi un lieu où je peux rencontrer du monde”, poursuit-elle.

Olivier Goujon, président de la CMCAS Val de Marne, accueille ses nouveaux affiliés pensionnés. ©C.Crié/CCAS

Rester utile à la société et aux autres

“Le passage à la retraite est un changement important dans la vie de chacun, qui peut susciter de l’inquiétude. Cette réunion contribue à nous rassurer. Ici, on se sent considérés ; on a toujours notre place”, analyse Marie-Pierre Lambert, 57 ans, retraitée. “On sent une grande disponibilité du personnel, qui est à notre écoute. Tout est fait pour faire baisser le niveau de stress”, considère-t-elle. Éviter l’isolement ou le repli sur soi ; a contrario conserver une vie sociale, maintenir des liens entre collègues ou nouer de nouvelles relations à travers des activités, s’investir dans des activités culturelles ou sportives : c’est aussi cela l’originalité et l’utilité des Activités Sociales.

Lire aussi : Sophie Muffang : “La retraite ? Pas si simple !”

Animer un club pour faire partager sa passion, organiser des sorties ou des activités fait partie des ressources et potentialités offertes aux agents. Le champ des possibles est donc largement ouvert… “Si vous souhaitez donner du temps pour vos Activités Sociales, nous recherchons des bénévoles. Nous accueillons toutes les bonnes volontés, rappelle Olivier Goujon. Les assemblées générales de SLVie sont des lieux d’échanges et d’expression d’où émergent des tas d’idées et de projets que la CMCAS peut concrétiser. N’hésitez pas à les investir !”

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

deux × 1 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?