S’informer sur Internet : et si on écoutait (vraiment) les ados ?

©Marylène Sun/CCAS

Quelles sont tes sources d’information préférées ? Comment les partages-tu ? Que penses-tu des médias traditionnels ? À quoi sert un journaliste ? Six adolescents du compte Instagram CCAS_ados ont répondu à nos questions. Trois d’entre eux citent le youtubeur HugoDécrypte parmi leurs informateurs favoris. Tous prennent leurs distances par rapport à la télé et paraissent très conscients des fake news qui circulent sur les réseaux sociaux.

Propos recueillis par Alexandra Trinh, Guillaume Montaudouin et Samy Archimède.
Illustrations Marylène Sun


Emilie : avant de partager une info, je vérifie un minimum sa fiabilité

Illustration : Marylène Sun/CCAS

“Pour m’informer, je préfère les réseaux sociaux comme TikTok ou Instagram, ma famille et un peu le journal télé. Quand je cherche une info, ce qui m’intéresse le plus c’est l’actualité, les sujets comme le coronavirus. Sur TikTok, on trouve des vidéos du “Monde” qui peuvent nous donner des infos.

Sinon, je cherche des infos sur le milieu artistique ou je regarde les comptes de mes amis sur les réseaux. Pour moi, ce n’est pas le format qui compte, mais le sujet. J’essaie de vérifier un minimum la fiabilité de l’info : si la personne ne cite pas ses sources, on ne peut pas savoir si l’info est vraie.”


Illustration : Marylène Sun/CCAS

“J’utilise Snapchat, Instagram et Twitter. Chaque réseau social a son utilité propre : Snap pour parler avec ses amis, Insta pour regarder de belles photos et Twitter pour s’informer. Avant de partager une info sur Twitter, surtout si elle paraît absurde, je regarde si elle vient d’un compte “vérifié” ou si d’autres médias en parlent sur le Net.

Je regarde aussi la chaîne YouTube “Hugo Décrypte”. Je n’aime pas BFMTV : ils essaient toujours de faire un “drama” autour d’une info. Un bon journaliste doit écrire des textes soignés, qui ne sont pas de simples tweets, et vérifier les infos qu’il publie.”


Illustration : Marylène Sun/CCAS

“C’est la thématique abordée qui attise ma curiosité. Je ne suis pas un média en particulier. Du fait de mes centres d’intérêt, je me renseigne beaucoup auprès des comptes Instagram de médias spécialisés, d’influenceuses et d’associations portés sur le féminisme et la maltraitance animale. Sinon, je ne me ferme à aucun sujet, il suffit qu’il soit bien amené.

Je préfère les formats courts, mais il m’arrive de regarder des longs documentaires sur YouTube, en particulier ceux d’Arte. Dans tous les cas, je m’informe sur des comptes un minimum reconnus. Je me méfie des fake news, notamment sur Twitter.”


Illustration : Marylène Sun/CCAS

“Je vais beaucoup sur YouTube. Par exemple, je regarde “Le QG”, une émission avec un plateau et des invités. Sinon, je vais sur Google actualités pour voir ce qui se passe dans d’autres pays. Mon père me partage aussi des infos trouvées sur Google. La télé ? C’est beaucoup trop répétitif ! Ils font des reportages dans les hôpitaux alors que c’est notre pays : on sait quand même ce qui s’y passe !

J’ai un compte Twitter, mais sur les réseaux il y a beaucoup de fake. J’essaye de vérifier les infos et de partager celles qui ont du sens. Sur le Web, on a de grandes chances de se perdre.”


Illustration : Marylène Sun/CCAS

“Mon réseau social préféré pour m’informer, c’est Instagram, car c’est facile d’utilisation. Je suis des médias vidéos tels que Brut, Konbini ou Loopsider. J’aime leurs formats courts et rythmés, et on apprend beaucoup de choses. Sinon, je m’informe par la télé.

Mais en ce moment, je trouve que le traitement de l’info par les médias traditionnels est trop anxiogène. Je privilégie donc des chaînes comme YouTube et HugoDécrypte. Lui, il n’utilise pas des mots compliqués qui nous embrouillent le cerveau. Son contenu est plus ludique, plus agréable. Et tout aussi fi able, ce qui est indispensable pour moi.”


Illustration : Marylène Sun/CCAS

“Je m’intéresse beaucoup à l’actualité. Je regarde surtout la télé et YouTube, notamment le youtubeur HugoDécrypte : avec lui, on apprend beaucoup. Je regarde aussi les vidéos que BFM et TF1 mettent sur YouTube. J’écoute la radio (RTL, NRJ…) et je vais régulièrement sur les comptes Twitter du gouvernement ou des chaînes d’info en continu.

Je vérifie toujours mes sources et je regarde si plusieurs médias disent la même chose. Si c’est le cas, je partage. Pour moi, les journalistes servent à donner des infos vérifiées, à “rassurer” les gens par rapport à certains événements et à donner des conseils.”

 

Étiquettes :
0 Commentaires

Déposer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?