🔊 Chronique santĂ©. La cellule, un moteur comme un autre ?

Une femme pratique la respiration profonde. Illustration de la sérénité.

©Getty images

Pour assurer ses fonctions vitales, le corps humain a besoin d’Ă©nergie dont la production se situe au sein mĂȘme de ses cellules. Sources, processus, facteurs favorisants ou bien pĂ©nalisants, le docteur FrĂ©dĂ©ric Costa nous dit tout de cette complexe, mais ĂŽ combien superbe mĂ©canique.

Écoutez la chronique santĂ© « La cellule, un moteur comme un autre ? » et vous connaĂźtrez les bonnes pratiques pour que vos cellules restent efficaces le plus longtemps possible, et soient un gage de jouvence ! 


« Avoir un coup de pompe », « manquer d’Ă©nergie », « se sentir Ă  plat », autant d’expressions usuelles qui rĂ©vĂšlent et synthĂ©tisent une fonction fondamentale du corps humain ; la production d’Ă©nergie. Dans cette nouvelle Chronique santĂ©, le docteur FrĂ©dĂ©ric Costa, mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste et mĂ©decin-conseil Ă  la CCAS, dĂ©cortique les mĂ©canismes Ă  l’Ɠuvre dans l’Ă©nergie cellulaire, au sein mĂȘme de chacune de nos cellules, dans toute leur finesse.

VĂ©ritables petites usines de production d’Ă©nergie, nos cellules vont tirer profit de deux grandes familles de macro-nutriments : les glucides et les lipides. Ces graisses, notamment le cholestĂ©rol, vont d’ailleurs se rĂ©vĂ©ler bien plus efficaces que les sucres pour gĂ©nĂ©rer la molĂ©cule Ă©nergĂ©tique : l’ATP (adĂ©nosine-triphosphate), via un processus d’oxydorĂ©duction.

De quoi relativiser la chasse systĂ©matique au cholestĂ©rol et au « gras » en gĂ©nĂ©ral
 Attention cependant, toutes les graisses ne se valent pas, prĂ©vient le docteur Costa. Nous verrons dans la chronique lesquelles privilĂ©gier.

Des radicaux-libres Ă  contenir

Mais cette production d’Ă©nergie sous forme d’ATP a aussi son revers : le dĂ©gagement d’autres molĂ©cules, particuliĂšrement instables, les radicaux libres. Heureusement, pour endiguer un dĂ©veloppement anarchique de radicaux libres, la cellule s’appuie sur de puissants « pompiers », les antioxydants. On comprendra comment et pourquoi certaines pratiques productrices de radicaux libres sont Ă  Ă©viter de toute urgence.

Au rayon des « bonnes pratiques », le mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste et mĂ©decin conseil de la CCAS a quelques recommandations simples bien connues des auditeurs et des auditrices d’Activ! La Radio. En premier lieu, les processus chimiques d’oxydo-rĂ©duction utilisent de l’oxygĂšne. Il convient donc de tout faire pour favoriser le transport d’oxygĂšne au sein des cellules au moyen d’une respiration ample et efficace. L’activitĂ© physique, si possible quotidienne, est, ici aussi, tout indiquĂ©e.

Les apports nutritionnels de qualitĂ©, Ă  l’aide d’aliments le moins transformĂ©s possible, ne contenant pas de rĂ©sidus chimiques sont Ă©galement Ă  privilĂ©gier. Au terme de cette chronique, vous saurez tout pour favoriser le fonctionnement de vos cellules. Il suffit de faire ces choix : ils seront Ă©clairĂ©s par les explications du docteur FrĂ©dĂ©ric Costa !

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2023

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?