Colos : une expo-hommage sur sept valeurs cardinales pour les ados

“Prends soin de tes tulipes”, projet pédagogique de la colo de Tronchy (Saône-et-Loire), ou comment faire de nos jeunes les citoyens de demain. ©Didier Delaine/CCAS

Dans la colo 15-17 ans de Tronchy, en Saône-et-Loire, un hashtag a fait fureur : #PSDTT, pour “Prends soin de tes tulipes !”, fil rouge d’une exposition réalisée par les ados en hommage à Guillaume, jeune colon décédé deux ans plus tôt. Un projet original et émouvant, pour réfléchir aux valeurs essentielles de la vie.

“”Prends soin de tes tulipes” représente pour moi une histoire que personne ne pourrait imaginer. Cette histoire m’a sauvé d’une dépression.” Tels sont les premiers mots d’un petit texte anonyme tapé sur une feuille de papier soigneusement découpée et affichée sur un panneau de bois, parmi d’autres textes, photos, dessins ou encore tableaux. Au sol de la tente peinte aux couleurs jaune et bleue de la CCAS, des sculptures et des origamis représentant des tulipes. Si on lève les yeux, on peut apercevoir au plafond une voûte étoilée, parsemée de constellations…

Nous sommes à Tronchy (Saône-et-Loire), dans le village de toiles qui accueille cette année une colo 15-17 ans consacrée aux sports mécaniques. Sous le soleil encore brûlant de cette fin de mois d’août, le petit groupe de jeunes s’apprête à vivre un événement très particulier : la présentation de l’exposition “Entre ciment et belle étoile”, qu’ils ont entièrement réalisée, devant une assemblée d’élus des CMCAS de la région Bourgogne-Franche-Comté, de membres de l’équipe municipale et de correspondants de la presse locale.

Donner un sens pédagogique au pire

Tout est encore tranquille en cette fin de matinée. Rien ne semble devoir troubler le silence qui règne sur la vaste étendue herbeuse parsemée d’arbres et de tentes bicolores. De la terrasse de la salle commune, on aperçoit au loin un pan de mur qui s’élève, seul, au milieu de la pelouse. Il est décoré par un immense graff multicolore. En plissant les yeux, on peut y déchiffrer ce mystérieux message : “Prends soin de tes tulipes.”

Le projet pédagogique est né à la suite d’un drame. Un soir de mars 2017, Najib Hamidi, directeur de la colo de Tronchy, apprend la disparition de Guillaume, l’un des jeunes qu’il avait encadrés en 2016. “Guillaume a décidé de vivre les choses de plus haut… De nous observer des étoiles”, écrira-t-il dans une note émouvante. “Guillaume en colo, c’est très simple : joie de vivre, humour, sourire, sincérité et bienveillance. Il avait cette façon fun de l’exprimer, en s’éloignant de ses camarades et en criant “Eh, prends soin de tes tulipes !” ”

Najib Hamidi, directeur de la colo de Tronchy (à droite), a tenu à faire de cet hommage l’occasion d’un travail d’expression.

Il fallait lui rendre hommage. C’est ainsi que Najib retourne encadrer à Tronchy l’été de cette même année. Avec les jeunes de cette saison, il réalise le graff qui décore le pan de mur au milieu du terrain. Sur l’œuvre, sont également inscrits sept mots : sincérité, confiance, amour, partage, diversité, fraternité, respect.

“7 était le chiffre que Guillaume portait sur son tee-shirt au basket, poursuit Najib. Il a servi de base au projet. La disparition de ce jeune homme devait nous aider à trouver un sens à ce qui faisait de nous de bons éducateurs, et à faire passer un message de bienveillance et d’amitié auprès des jeunes.”

Des valeurs humaines, tout simplement

Le public arrive en ordre dispersé. Par bonheur, la salle commune a su préserver la fraîcheur de la nuit. Jérôme Tixier, président de la CMCAS Bourgogne, plaisante avec son voisin Didier Voitot, président de la CMCAS Franche-Comté. Sont également présents Alain Throude, adjoint au maire de Tronchy, les correspondants du “Journal de Saône-et-Loire” et de “l’Indépendant”, et l’équipe d’animation au grand complet.

Didier Voitot, président de la CMCAS Franche-Comté (à gauche) : “Ce projet permet aux CMCAS de Bourgogne et de Franche-Comté de réaliser un travail en commun.” ©Didier Delaine/CCAS

Najib s’éclaircit la gorge : “J’espère que ce projet vous permettra de comprendre les raisons pour lesquelles nous, animateurs et directeurs, rejoignons la CCAS : les valeurs pour lesquelles vous vous battez tous les jours.” 2019 sera la dernière année d’encadrement de Najib à la CCAS. L’occasion ultime de parfaire l’hommage et de clôturer ce projet pédagogique. Il incite alors les jeunes des trois sessions à réaliser une exposition illustrant les sept valeurs. Chacun s’y investit selon ses talents et son envie.

Des jeunes des sessions précédentes se portent même volontaires pour envoyer des témoignages et des dessins (ils seront environ une cinquantaine en tout à participer). Erwan, par exemple, choisit de proposer une performance de danse contemporaine sur une musique hip-hop, en prologue à la visite de l’exposition.

“La danse me permet d’exprimer à travers mon corps ce que je ressens. Car, derrière cette pratique, il y a des choses dont je ne veux pas parler.”
Erwan, 17 ans, CMCAS Tours-Blois

Simon, 17 ans (CMCAS Loire-Atlantique Vendée), fier d’arborer le slogan de la colo. ©Didier Delaine/CCAS

“En fin de compte, le plus important pour les ados était la valeur éducative de l’hommage à Guillaume. Aujourd’hui, tous parlent de ce projet comme si c’était le leur. PSDTT est le symbole du passage à l’âge adulte.” Jérôme Tixier félicite les jeunes : “Parlez-en autour de vous ! C’est une belle initiative, qui s’inscrit bien dans les valeurs de la CCAS.”

Dans un coin de la tente, une silhouette biscornue intrigue le visiteur. Une œuvre contemporaine, assemblage hétéroclite de bouteilles d’eau ou de lait fixées sur un caddie de supermarché, le tout peint en noir. “C’est le caddie que les jeunes ont utilisé pour faire leur course durant le séjour, explique Najib. Ils l’ont appelé le Cavahu, pour “caddie des valeurs humaines”. Planté sur l’édifice baroque, une oriflamme proclame “Nos valeurs ne sont pas à vendre !” Un message politique ? Najib sourit : “Quand on s’occupe de la jeunesse, on fait de la politique !”

“En arrivant, j’avais des clichés en tête sur les colos : les tentes, la boue, la gamelle pour manger, le côté scout, les chamallows autour du feu… Mais, en fait, nous avons travaillé sur un projet qui fait découvrir les valeurs que l’on partage, c’est incroyable ! J’espère qu’il incitera d’autres jeunes à s’inscrire en colo.”
Nathan, 16 ans, CMCAS Tours-Blois

Présenter publiquement une exposition réalisée de A à Z, la meilleure récompense à l’investissement des ados. ©Didier Delaine/ CCAS

1 Commentaire
  1. Najib 1 semaine Il y a

    Du fond du <3… MERCI !!!
    A toutes celles et ceux qui font de chaque instant en colo, un moment MAGIQUE, un souvenir PSDTT !

    #PrendsSoinDeTesTulipes!
    #ForLife!
    🌷🌷🌷🌷🌷🌷🌷

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

onze + 16 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?